Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

La Région Nouvelle-Aquitaine

Plan de transition et de reconquête technologique
Actualité

Face à la crise, un plan de transition et de reconquête technologique

Temps de lecture 15 minutes

Après plusieurs mesures d'urgence rapidement engagées pour lutter contre la crise de la Covid-19, la Région Nouvelle-Aquitaine vote un plan de transition et de reconquête technologique. Face à la situation socio-économique après le confinement, les élus régionaux ont adopté des mesures opérationnelles de la reprise économique, dans un contexte de transition environnementale.

Publié le vendredi 3 juillet 2020
  • #Entreprise
  • #Particulier

Au milieu de toute crise se trouve une grande opportunité” disait Albert Einstein. C’est par cette citation que débute la délibération votée en séance plénière le 3 juillet 2020 par les élus régionaux, consacrée au "Plan de transition et reconquêtes technologiques". Alors que le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a, dès les premiers instants de la crise, pris la mesure de l’urgence et mobilisé ses ressources humaines et budgétaires pour soutenir les acteurs de la vie régionale, c’est aujourd’hui un nouveau défi qu’il faut mener. Economie, emploi, formation, recomposition du tissu économique et industriel, soutien aux filières de la santé ou du numérique, sont au cœur de la reprise.
Ces problématiques sont accompagnées d’une nécessaire quête de sens à travers l’écologie, l'énergie et l’environnement, dans le prolongement de Néo Terra, feuille de route régionale adoptée il y a maintenant une année et qui devient plus que jamais la matrice d’action de la Nouvelle-Aquitaine.

Cette délibération prend en compte l’urgence des secteurs en difficulté, s’appuyant sur des priorités déjà existantes, mais constitue aussi un plan de long terme pour la Nouvelle-Aquitaine, dans un contexte budgétaire inédit. 

Un premier bilan du plan d’urgence sanitaire, économique et social

Economie

Pour soutenir les entreprises et associations touchées par l’arrêt de leur activité en raison de la crise sanitaire et de ses fermetures administratives, des fonds régionaux d’urgence et fonds nationaux de solidarité ont été engagés par la Région et par l’Etat. Ils ont permis de leur apporter les liquidités nécessaires, de premier secours. Le 10 avril dernier, la Région a voté une somme de 90 millions de crédits dédiés à cette urgence, qui a permis de soutenir :

  • les entreprises (15 millions d’euros en subventions ou en prêts) ou les associations (5 millions d’euros).
  • les TPE aux côtés de la Banque des Territoires et EPCI via les plateformes d’initiative locale (30 millions d’avances remboursables dont 12 millions engagés par la Région),
  • les structures de l’Economie Sociale et Solidaire (1 million d’euros de prêts spécifiques avec la Banque des Territoires, opéré par France Active)
  • le fonds de prêts aux PME mis au point avec les établissements bancaires mutualistes régionaux (100 millions d’euros avec 20 millions d’euros d’apport de la Région).

Au 24 juin 2020, 456,2 millions d’euros ont été attribués tous fonds confondus.

La Région a par ailleurs mis en place des mesures de simplification financière pour les bénéficiaires des aides régionales dont plusieurs visant au maintien de l’activité : maintien du versement de la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle, maintien du paiement des Bourses sanitaires et sociales,...).

Bilan du plan d'urgence aux entreprises et associations © Région Nouvelle-Aquitaine

Soutien aux lycées

Pour soutenir pendant la crise les enseignants et les élèves, la Région a mis à disposition un nouvel ENT Lycée connecté (1200 classes virtuelles et 500 000 connexions par jour), un service d’accès au devoir élargi avec plus de 200 accompagnements par semaine.

Pour la réouverture des établissements, elle a procédé à l’achat de masques et de visières pour les agents et les professeurs de l’éducation nationale.
La collectivité régionale a co-piloté des réunions avec les rectorats, les DSDEN et l’ensemble des partenaires des 12 départements pour engager des protocoles de reprise d’activités.

Soutien aux transports

Pour préserver la pérennité des entreprises de transport, la Région a rémunéré leurs coûts fixes, déduites de l’allocation de chômage partiel et des coûts de roulage, pendant la restriction des circulations. Le coût budgétaire de cette mesure est d’environ 25 millions d’euros.

Les cars interurbains ont continué de fonctionner avec un plan de transport en forte baisse et les prélèvements des abonnements TER et des abonnements cars interurbains suspendus. La Région a également opté pour une gratuité sur le réseau le temps d'apporter les conditions d'un paiement sécurisé.

Les transports ferroviaires ont été gratuits pour les personnels soignants durant la crise.

Actions sanitaires et sociales

En urgence, la Région a ouvert aux 18 000 élèves des formations sanitaires et sociales sa plateforme de formation à distance : E-Noticia.

Au-delà de ses compétences, la Région a piloté l’achat de masques, de blouses et de charlottes en lien avec les Départements et les groupements de communes, Agglomérations et Métropoles.

Mise en relation et mesures solidaires

La Région a mis en service une plateforme d’initiatives industrielles de lutte contre la Covid-19. Elle regroupe aujourd’hui plus de 1 100 inscrits qui évoluent dans la conception, la fabrication et la maintenance d’équipements consommables médicaux afin de répondre aux demandes des soignants, des hôpitaux et de toute la société.

Un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) a aussi été lancé pour la mise en œuvre de solutions médicales multidisciplinaires avec les acteurs publics et privés de la santé qui a reçu 259 réponses de qualité, en cours d’analyse.

La Région a aussi mobilisé les lycées comme support à des initiatives de mise en relation de l’offre et de la demande de produits agricoles et de bouche. Douze internats des lycées ont été ouverts pour accueillir des personnels soignants valides. Des dons de denrées périssables ont été réalisés à la Banque Alimentaire. 

Télécharger le Bilan complet du plan d’urgence

Un plan et 4 défis majeurs

Ce 3 juillet 2020, la Région vote un Plan de transitions et de reconquête technologique inédit, avec des défis immenses à relever  : survie des entreprises et des emplois, formation des jeunes, maintien du tissu associatif local, soutien aux filières d’excellence (le tourisme, l’aéronautique, la forêt/le bois, le BTP, l’agriculture et l’agroalimentaire…), mobilisation des territoires, poursuite de la feuille de route Néo Terra...

Ce plan, dont l'acte 2 sera voté à la rentrée 2020, présente des premières mesures opérationnelles, autour de 4 défis prioritaires :

  • DÉFI 1 Traverser la crise et faire preuve de résilience
  • DÉFI 2 Décider et impulser les transitions de la Nouvelle-Aquitaine
  • DÉFI 3 Ne laisser personne au bord du chemin
  • DÉFI 4 Des territoires mobilisés pour réussir les transitions
Plan de transition et de reconquête technologique - Synthèse © Région Nouvelle-Aquitaine

DÉFI 1 Traverser la crise et faire preuve de résilience

Face à la baisse de l’activité économique et la dégradation du marché du travail (+27% de chômage dans la région en avril 2020), la Région souhaite accompagner l’émergence d’un fonds de relance régional accompagnant le renforcement des fonds propres des entreprises néo-aquitaines, préservant les emplois et savoir-faire.
Plusieurs axes sont envisagés pour traverser cette crise :

La formation : une alternative au chômage, un levier pour accompagner les transitions

La formation doit constituer à la fois un levier pour anticiper et accélérer la reprise économique des entreprises et une alternative pour les salariés face aux risques de licenciement dans un contexte de sous-activité.
En complémentarité des mesures de soutien de l’Etat (FNE formation), la Région appuiera les filières économiques et les entreprises qui feront le choix de développer les compétences et les qualifications de leurs salariés afin de les préparer aux transitions technologiques, organisationnelles et professionnelles induites par la crise.

Préparer les entreprises à un modèle d’avenir

La Région a encouragé la transformation des entreprises, avec depuis le début de la crise un accompagnement global de 130 M d'euros. Une nouvelle enveloppe de 10 M d’euros viendra honorer les dossiers déjà déposés dans le cadre du Fonds régional d’urgence à destination des entreprises de 5 à 250 salariés. Pour préparer les entreprises à un modèle d’avenir, la Région s’engage sur trois volets :

  • évolution des programmes d'accompagnement à la transformation des entreprises, avec l’augmentation des programmes structurants à destination des TPE, PME et ETI (Usine du futur, transformation numérique, accélérateurs de croissance, Croissance TPE…) et l’accompagnement de 2500 entreprises supplémentaires
  • renforcement des fonds propres avec la création d’un fonds de relance en Nouvelle-Aquitaine (100M d'euros dans le cadre de souscriptions auprès d’investisseurs privés et publics) et un renforcement des outils en direction des start-up
  • transformation numérique, avec l’objectif de faire gagner, en 2 ans, en maturité numérique 2200 entreprises, TPE et PME des secteurs industriels, agroalimentaire, commerce, artisanat, services, BTP, ESS, transport et logistique, sport, culture, tourisme, agriculture

Trouver de nouveaux débouchés : une agilité stratégique à développer

La crise sanitaire de la Covid-19, en entraînant un arrêt total de l’économie, a stoppé net les actions que mènent les entreprises en termes de prospection de clients, pour gagner de nouveaux marchés ou pour communiquer sur leurs produits. La Région décide donc d’engager :

  • des plans de soutien à l’export et à la filière touristique,
  • une mobilisation de la commande publique pour privilégier les circuits courts et les acteurs de proximité.

Perspectives stratégiques par filières

La Région souhaite développer des coopérations et des dynamiques de filières régionales, notamment dans : l'aéronautique, la chimie et les matériaux, l’électronique, la forêt et ses industries du bois, les bâtiments et travaux publics, le secteur agricole et agroalimentaire, le tourisme, la santé, l’énergie, les transports et la mobilité, le nautisme et naval.

Télécharger les Fiches-actions (dispositifs et aides) de ce défi :

DEFI 2 Décider et impulser les transitions de la Nouvelle-Aquitaine

Il est urgent de poursuivre l’effort déjà engagé par la Région pour que les transitions énergétique et écologique soient un moteur du « nouveau monde » de l’après-crise et des mesures de revitalisation de l’économie, conformément à la feuille de route Néo Terra.
Plusieurs actions sont ainsi engagées afin que la relance économique de la sortie de crise ne se fasse pas aux dépens du climat et de l’environnement :

Les transitions écologiques et énergétiques comme facteur de gain de compétitivité

La Région a décidé de mettre en place et développer ses dispositifs pour :

  • développer des circuits courts et de proximité,
  • baisser de 60% de la consommation d’eau des entreprises en 20 ans, avec un nouveau règlement d’intervention,
  • développer le photovoltaïque.

Les mobilités propres et durables : un changement amorcé qui ne doit pas marquer le pas

La Région s’engage, dans le cadre de l’ambition mobilités durables de sa feuille de route Néo Terra, à agir sur les comportements, en proposant des alternatives à l’autosolisme (TER, cars…) et au mode routier pour le transport de marchandises (fret ferroviaire ou fluvial…), mais également en accompagnant le développement de motorisations alternatives et les filières locales d’approvisionnement suivant 3 axes :

  • la production de vecteurs énergétiques renouvelables pour la mobilité : électricité verte, hydrogène renouvelable, bioGNV et biocarburants,
  • le développement des infrastructures d’avitaillement adaptées aux usages,
  • le développement de flottes de véhicules propres.

Dans le cadre de la relance, la Région va soutenir les productions de gaz renouvelable suivant le "scénario 100% gaz vert en 2050" et présentera une feuille de route de la filière hydrogène en septembre. Cette filière permettra, en complément des filières batteries et véhicule électrique régionales, d’offrir des solutions de transport propres aux habitants et entreprises de Nouvelle- Aquitaine.

La construction durable et travaux publics : une véritable transition à accélérer

La Région Nouvelle-Aquitaine souhaite répondre aux défis majeurs auxquels sont confrontés les acteurs de la filière BTP tant au niveau sociétal, qu’énergétique, environnemental ou de compétences. Une nouvelle feuille de route proposera une stratégie et un plan d’actions en 6 axes à dérouler de 2020 à 2023.

Suite de la crise du Coronavirus, l’accélération de la rénovation énergétique des bâtiments de Nouvelle-Aquitaine a un double effet. Elle permet de lutter contre le réchauffement climatique mais aussi de contribuer à la relance de la filière BTP et de son tissu d’entreprises régionales (107000 salariés).

La mise en oeuvre de solutions fondées sur la nature et d’infrastructures vertes peut contribuer à reconquérir la biodiversité et à augmenter la résilience de la Nouvelle-Aquitaine. La Région accélère le développement du génie écologique au travers de différents appels à projets et par son soutien marqué à la gestion des programmes d’action et de prévention des inondations.

Télécharger les Fiches-actions (dispositifs et aides) de ce défi :

DEFI 3 Ne laisser personne au bord du chemin

La Région a inscrit dans l’ensemble de ses documents de programmation (Néo Terra, SRADDET…) l’urgence d’un développement solidaire. La période à venir doit privilégier la coopération, la confiance et l’efficacité entre les pouvoirs publics pour arriver à cet objectif.

Renforcer l’égalité d’accès à l’éducation et la culture, au logement, à la mobilité et à la santé

La Région oeuvre afin de permettre la mise en place des conditions indispensables à la promotion sociale dans les domaines suivants :

  • éducation, avec la lutte contre le décrochage scolaire, l’aide à l’orientation, l’insertion professionnelle des jeunes,
  • logement des jeunes, avec un accompagnement des partenaires dans le développement d’une offre de logements adaptée en qualité et en quantité,
  • déplacements, avec l'accélération de la rénovation et l'entretien des sections les plus endommagées du réseau ferré,
  • santé, avec la poursuite des initiatives en faveur de la santé des jeunes et la politique offensive de lutte contre la déprise médicale.

Soutenir les plus vulnérables, isolés par l’âge, la pauvreté, la situation sociale ou géographique

La Région réaffirme les valeurs au coeur de ses compétences dans l'objectif de :

  • Protéger les plus exposés aux difficultés aggravées par la crise sanitaire,
  • Contribuer à améliorer la qualité de vie des personnes âgées dépendantes partout dans le territoire régional,
  • Développer les solidarités en soutenant les associations,
  • Accéder au numérique,
  • Développer le tourisme populaire.
Télécharger les Fiches-actions (dispositifs et aides) de ce défi :

DEFI 4 Des territoires mobilisés pour réussir les transitions

Cette crise sanitaire a mis en évidence le rôle essentiel des collectivités territoriales qui sont à la fois des outils d’expérimentation de nouvelles solutions et des échelons de proximité pour la mise en oeuvre de nouvelles politiques publiques.
L’action régionale est recentrée sur plusieurs thématiques structurantes pour l’avenir :

  • le développement des projets de revitalisation des petites centralités, en proposant une armature territoriale régionale de 30 à 40 territoires,
  • le renforcement de la place du digital dans l’aménagement du territoire en présentant une nouvelle Stratégie de Cohérence Régionale d’Aménagement Numérique (SCORAN) plus ambitieuse,
  • le soutien à la formation dans la bataille pour l’emploi dans les territoires. Des chapitres dédiés à ce sujet pourraient être définis dans les contrats de territoires,
  • le développement de l’offre de santé dans les territoires,
  • l’accompagnement de la dépendance et du vieillissement de la population.

La coordination de l’action de la Région en matière économique et des Départements dans le domaine social sera indispensable pour accélérer les politiques de transition, en lien avec les structures régionales.
Cette transition sera par ailleurs aussi rendue possible grâce aux financements européens, dont le plan de relance “Next generation EU”, doté de 750Md d’euros.

Télécharger les Fiches-actions (dispositifs et aides) de ce défi :
Télécharger le Plan de transition et de reconquête technologique

Les coordonnées de la Région

Région Nouvelle-Aquitaine
Hôtel de Région 14, Rue François de Sourdis CS 81383 33077 Bordeaux Cedex 05 57 57 80 00
Région Nouvelle-Aquitaine
Maison de Poitiers 15, rue de l'Ancienne Comédie CS 70575 86021 Poitiers Cedex 05 49 55 77 00
Région Nouvelle-Aquitaine
Maison de Limoges 27, boulevard de la Corderie CS 3116 87031 Limoges Cedex 1 05 55 45 19 00