Vous naviguez en mode anonymisé, plus d’infos

J'ai compris !

Vous trouverez ici la navigation.

NOA est là pour vous aider et répondra à toutes vos questions 😀.

Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

La Région Nouvelle-Aquitaine

Illustration d'une série de produits régionaux de Nouvelle-Aquitaine, spécialités gastronomiques ou produits typiques faits à la main.

Produit de Nouvelle-Aquitaine : la porcelaine de Limoges

Temps de lecture 5 minutes

Les dénominations « Limoges » et « porcelaine de Limoges » sont encadrées par une indication géographique qui garantit la fabrication en Haute-Vienne.

Publié le mercredi 7 avril 2021
  • #Économie territoriale
  • #Patrimoine et inventaire
  • #Artisanat

La porcelaine, de la Chine à l’Europe

A l’origine de la porcelaine en Europe, il y a déjà Limoges ! C’est à un jésuite de Limoges parti aux « Indes orientales », le père François-Xavier d’Entrecolles, que l’on doit, dès 1712, un premier récit détaillé de la fabrication de la porcelaine, maîtrisée depuis des siècles par les Chinois. Une sorte d’espionnage industriel avant l’heure, pour arriver à reproduire la blancheur et la transparence de cette porcelaine dont raffolent tant les cours européennes. Une première manufacture est ouverte en Saxe, une autre à Strasbourg. En 1768, la découverte de gisements de kaolin en Haute-Vienne (à Saint-Yrieix-la-Perche puis à Marcognac…) marque le début de la porcelaine de Limoges.

1768 La découverte

Sous Louis XV, le chirurgien militaire Jean-Baptiste Darnet découvre du kaolin à Saint-Yriex-la-Perche. Il avait remarqué que les tisserands locaux utilisaient cette argile pour assouplir les toiles de lin.

2017 Protégée par l'IG

La porcelaine de Limoges devient protégée par une indication géographique (IG), signe officiel de qualité et d'identification de l'origine.

36 opérateurs certifiés

En 2021, l'association pour l'IG porcelaine de Limoges compte 36 opérateurs certifiés, des fabricants ou des décorateurs, bénéficiant de l'indication géographique.

En Haute-Vienne, le kaolin devient un véritable « or blanc » pendant deux siècles, avant que les mines ne se tarissent. La porcelaine, mélange de minéraux, est composée à 50 % de cette argile blanche. Avec les poteries, les grès, les faïences, la porcelaine fait partie de la famille des céramiques, ces objets fabriqués en terre dont la matière se transforme à la cuisson. Sous forme de poudre, de pâte ou de liquide (la barbotine), la porcelaine est d’abord façonnée et cuite une première fois (la cuisson « de dégourdi » à 900 degrés) avant d’être émaillée. Elle est ensuite cuite une seconde fois à « grand feu » (1 400 degrés) puis décorée selon différentes techniques : à la main, par chromolithographie (un procédé d'impression en couleurs) ou incrustation de métaux précieux…

L’âge d’or de la filière porcelaine

Detail de la fabrication d'une tasse en porcelaine de Limoges en Haute-Vienne
Plus de 35 fabricants ou décorateurs certifiés bénéficient de l'IG porcelaine de Limoges.

Approvisionnées par les mines de kaolin, les manufactures se multiplient, dans le sillage de la première manufacture fondée en 1771. La filière de la porcelaine s’industrialise au cours du XIXe siècle, avec l’arrivée du chemin de fer et le remplacement du bois par la houille dans les fours. C’est le temps des grandes usines. En 1900, à Limoges, la porcelaine fait travailler plus de 11 000 ouvriers, répartis sur une trentaine de sites. La porcelaine façonne alors la ville et son histoire sociale.

Bernardaud, Raynaud, Carpenet, Artoria, Royal Limoges, J. Seignolles, Arquié, Pergay, Médard de Noblat, Jean-Louis Coquet… sont quelques-uns des grands noms de la porcelaine, la plupart labellisés « Entreprise du patrimoine vivant » (EPV). Parmi eux, l’histoire de Haviland est emblématique. D’abord importateur, l’Américain David Haviland s’installe en 1842 à Limoges pour fabriquer directement la porcelaine qu’il expédie aux États-Unis. C’est un succès : en 1900, son usine compte 16 fours et emploie près de 2 000 ouvriers. L’usine sera l’un des points de départ des grandes grèves ouvrières de 1905. Limoges y conforte sa réputation de « ville rouge », déjà acquise avec la création de la CGT en 1895.

Révolution numérique et céramiques techniques

Sculpture de l'association Esprit de Porcelaine, exposée dans un vieux four, en Haute-Vienne
Une sculpture de l'association Esprit Porcelaine : la porcelaine donne aussi matière au design et à l'innovation.

L’indication géographique protège désormais un savoir-faire qui allie patrimoine, luxe et innovation. La filière cultive les visionnaires, à l’image du groupe Legrand, qui s’est spécialisé dès 1919 dans les interrupteurs. Au-delà de la porcelaine, centrée sur les arts de la table, Limoges a bâti tout un écosystème autour des arts du feu et de la céramique technique. Ce tissu rassemble aussi bien des centres de formation (l’ENSA, l’École nationale supérieure d’art ; l’école d’ingénieurs ENSIL-ENSCI) que des pôles d’innovation artistique ou industrielle (le CRAFT, Centre de recherche sur les arts du feu et de la terre) et le pôle européen de la céramique, ou encore des lieux d’exposition (le musée Adrien Dubouché, intégré à la Cité de la céramique Sèvres et Limoges). Limoges, qui a obtenu en 2017 le label « Ville créative » de l’Unesco, reste au cœur des routes européennes et mondiales de la céramique.

L’indication géographique, une longue bataille

« Pâte de Limoges », « Style Limoges »… Les fabricants de porcelaine ont vite été confrontés à l’utilisation frauduleuse du nom « Limoges ». Le premier procès est intenté dès 1910 ! L’indication géographique (IG), obtenue en novembre 2017, crée un droit de propriété intellectuelle demandé de longue date par l’Union des fabricants de porcelaine de Limoges. Jusqu’à la loi de consommation du 17 mars 2014, les indications géographiques protégées (IGP) étaient uniquement réservées aux produits agricoles. La porcelaine de Limoges est un des premiers produits manufacturés français à être protégé par une indication géographiqueSeuls les fabricants ou décorateurs certifiés peuvent estampiller leurs porcelaines « Limoges » ou « porcelaine de Limoges » à condition qu’elles soient fabriquées en Haute-Vienne selon un cahier des charges bien précis. LUnion des fabricants de porcelaine de Limoges tient à jour la liste des entreprises.

Le site de l'IG porcelaine de Limoges
À lire aussi
VivaTech Tour Nouvelle-Aquitaine 2021
20 mai
Evénement digital

VivaTech Tour Nouvelle-Aquitaine 2021

  • #Innovation
  • #Numérique
  • #Start-up
Offrez du made in Nouvelle-Aquitaine

Offrez du made in Nouvelle-Aquitaine

  • #Agroalimentaire
  • #Artisanat
  • #Particulier
Webinaires du Tourisme Lab Nouvelle-Aquitaine
9 mar 22 juin
Evénement digital

Webinaires du Tourisme Lab Nouvelle-Aquitaine

  • #Innovation
  • #Numérique
  • #Tourisme
Le numérique au service de l’éducation et de la formation : à vos projets

Le numérique au service de l’éducation et de la formation : à vos projets

  • #Formation professionnelle
  • #Innovation
  • #Numérique
Centenaire, la minoterie Méchain révolutionne son moulin

Centenaire, la minoterie Méchain révolutionne son moulin

  • #Économie territoriale
  • #Agroalimentaire
  • #Entreprise
Geodays 2021
22 juin 24 juin
Evénement digital

Geodays 2021

  • #Filières
  • #Innovation
  • #Entreprise
VivaTech Tour Nouvelle-Aquitaine 2021
20 mai
Evénement digital

VivaTech Tour Nouvelle-Aquitaine 2021

  • #Innovation
  • #Numérique
  • #Start-up
Offrez du made in Nouvelle-Aquitaine

Offrez du made in Nouvelle-Aquitaine

  • #Agroalimentaire
  • #Artisanat
  • #Particulier
Webinaires du Tourisme Lab Nouvelle-Aquitaine
9 mar 22 juin
Evénement digital

Webinaires du Tourisme Lab Nouvelle-Aquitaine

  • #Innovation
  • #Numérique
  • #Tourisme
Le numérique au service de l’éducation et de la formation : à vos projets

Le numérique au service de l’éducation et de la formation : à vos projets

  • #Formation professionnelle
  • #Innovation
  • #Numérique
Centenaire, la minoterie Méchain révolutionne son moulin

Centenaire, la minoterie Méchain révolutionne son moulin

  • #Économie territoriale
  • #Agroalimentaire
  • #Entreprise
Geodays 2021
22 juin 24 juin
Evénement digital

Geodays 2021

  • #Filières
  • #Innovation
  • #Entreprise

Les coordonnées de la Région

Région Nouvelle-Aquitaine
Hôtel de Région 14, Rue François de Sourdis CS 81383 33077 Bordeaux Cedex 05 57 57 80 00
Région Nouvelle-Aquitaine
Maison de Poitiers 15, rue de l'Ancienne Comédie CS 70575 86021 Poitiers Cedex 05 49 55 77 00
Région Nouvelle-Aquitaine
Maison de Limoges 27, boulevard de la Corderie CS 3116 87031 Limoges Cedex 1 05 55 45 19 00