Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

La Région Nouvelle-Aquitaine

Hotel de Région Nouvelle-Aquitaine

Le budget 2020 - Une première année Néo Terra

Temps de lecture 6 minutes

Avec ce premier budget voté depuis l’adoption de la feuille de route Néo Terra en juillet dernier, la Région intègre les enjeux environnementaux à l’ensemble de ses politiques et se donne les moyens d’accélérer sur tous les fronts.

Publié le mardi 31 mars 2020
  • #Institution

Ce budget 2020 traduit la tenue de ses engagements par la Région. D’abord celui de la mandature (renforcement de l’épargne et maîtrise du recours à l’endettement), mais aussi celui contractualisé avec l’État pour contenir ses dépenses de fonctionnement. Il en résulte, à périmètre constant (notamment avant la réforme de l’apprentissage), une baisse des dépenses de fonctionnement (- 0,44 %) et un effort d’investissement massif de plus de 900 millions d’euros.

Dans le même temps, la Région prévoit plus de 69 millions d’euros d’autorisations budgétaires pour accompagner le déploiement de la feuille de route Néo Terra* et poursuit la sanctuarisation des crédits en faveur de la culture. Le budget 2020 est aussi marqué par les réformes nationales, à l’image de la réforme de l’apprentissage. Cette dernière, malgré les très bons résultats issus de l’action régionale (+ 11 % d’effectif en apprentissage en trois ans, 193 ouvertures de formation en Nouvelle-Aquitaine en 2019), a en effet réduit à peau de chagrin la capacité d’intervention de la Région auprès des CFA (centres de formation des apprentis). Il en résulte une perte de recettes de fonctionnement de 184 millions d’euros et une moindre dépense de 123 millions d’euros.

Schéma répartition budget © dr

Transition environnemtale

La Région se fixe des objectifs ambitieux : fin des produits CMR (cancérigènes, mutagènes, reporotoxiques) dès 2025, abandon des produits phytosanitaires à l’horizon 2030, développement des variétés culturales résistantes au changement climatique et aux maladies… Le budget régional consacré à l’agriculture progresse ainsi de 25 %.

Et les actions sont déjà engagées, à l’image du projet VitiREV. Lancé par la Région pour accompagner la viticulture vers la sortie des pesticides, ce projet a été retenu dans le cadre d’un appel à projet national. 73 millions d’euros y seront consacrés, auxquels il faut rajouter 25 millions d’euros de fonds régionaux.

La Région prévoit une augmentation de 66 % d’autorisations financières pour créer un conservatoire d’espaces naturels unique, acquérir de nouvelles surfaces à protéger (5 millions euros) ou encore verdir la flotte de transports régionaux. Par ailleurs, 6,2 millions d’euros d’autorisations nouvelles seront dédiés à la gestion des déchets.

Au programme : lancement d’un appel à projet sur le tri à la source des biodéchets, soutien à la mise en place de 50 plateformes de valorisation des déchets issus du BTP, 100 ressourceries sur le territoire régional ou encore un plan régional « zéro plastique » qui sera voté en cours d’année.

Transition économique

La Région accélère fortement sur le plan économique, en particulier en se fixant l’objectif d’accompagner 900 nouvelles entreprises dans son programme Usine du futur, avec un volet environnemental renforcé.

La Région entend poursuivre également son action économique en accompagnant l’éclosion de 100 nouvelles start-up, l’entrée de 35 nouvelles PME et ETI dans le programme Accélérateur de croissance et celle de 500 PME dans le programme Croissance premium. L’action régionale sera amplifiée cette année pour accélérer la structuration des filières « systèmes de stockage d’énergie » et « construction durable », indispensables à la transition environnementale.

La filière des savoir-faire d’excellence régionaux figure aussi parmi les priorités. C’est finalement tout l’écosystème en faveur de l’action économique qui est renforcé en prenant en compte les impératifs de la feuille de route Néo Terra.

Transition territoriale

Sur le volet territorial, tous les contrats de territoires sont désormais engagés avec la Région. Ils représentent 200 millions d’euros d’engagements régionaux pour la rénovation de centre-bourg, le développement des mobilités durables, le soutien aux commerçants de proximité ou encore l’accompagnement de la structuration des circuits courts en 2020. Une nouvelle génération de contrats – les CADET – dédiés aux territoires en mutation économique sera étendue à l’ensemble de la Nouvelle- Aquitaine.

La Région poursuit et accélère son engagement en faveur de l’aménagement numérique des territoires : 300 millions d’euros portés par la Région pour 1,6 million de prises raccordées. Et un plan Creuse ambitieux qui vise à raccorder 100 % des habitants du département dès cette année. Accélérer la transition territoriale, c’est aussi développer les modes de transport alternatifs à la voiture, avec une forte mobilisation sur la modernisation et la régénération des sections ferroviaires Nantes-Bordeaux, Saintes-Royan, Brive/Turenne/ Saint-Denis-près-Martel, ainsi que les travaux d’urgence de la section Nexon/Saint-Yrieix. Sans oublier, sur le plan de la voirie, la RN 147, dont la Région a fait une priorité.

Transition sociale

La transition sociale, c’est d’abord donner à tous les jeunes les mêmes chances de réussite. C’est pourquoi la Région poursuit en 2020 son effort de gratuité des manuels scolaires pour les lycéens et l’étend aux élèves de terminale, tout comme le chèque livre de 20 euros. Donner à chacun les mêmes chances de réussite, c’est aussi favoriser une orientation choisie. Aussi, cette année, la Région structurera sa nouvelle politique régionale en faveur de l’orientation, notamment grâce à l’enseignement des huit expérimentations menées en 2019 sur les territoires. Enfin, la Région poursuit son plan d’investissement dans les lycées.

Fin 2020, 97 % des opérations programmées dans les lycées auront été votées et près de 60 % seront en travaux. Concernant les CFA, malgré la réforme de l’apprentissage, la Région assume les engagements pris et réalisera près de 30 millions d’euros d’investissements dans les centres de formation. 2020 est une année charnière pour la formation des demandeurs d’emploi et des salariés. L’effort régional va se traduire par une progression du nombre de personnes formées passant de 40 000 à 60 000 par an.

En parallèle, la Région revalorise ses aides à la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle de 650 à 850 euros par mois, pour qu’une entrée en formation ne porte plus demain un risque de précarisation.

31,4% .

EFFORT D’INVESTISSEMENT

-0,44% .

DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT (À PÉRIMÈTRE CONSTANT)

69M€ .

D’AUTORISATIONS FINANCIÈRES POUR LE DÉPLOIEMENT DE NÉO TERRA

Les coordonnées de la Région

Région Nouvelle-Aquitaine
Hôtel de Région 14, Rue François de Sourdis CS 81383 33077 Bordeaux Cedex 05 57 57 80 00
Région Nouvelle-Aquitaine
Maison de Poitiers 15, rue de l'Ancienne Comédie CS 70575 86021 Poitiers Cedex 05 49 55 77 00
Région Nouvelle-Aquitaine
Maison de Limoges 27, boulevard de la Corderie CS 3116 87031 Limoges Cedex 1 05 55 45 19 00