Vous naviguez en mode anonymisé, plus d’infos

J'ai compris !

Vous trouverez ici la navigation.

NOA est là pour vous aider et répondra à toutes vos questions 😀.

Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

La Région Nouvelle-Aquitaine

Illustration de la série portraits de Néo-Aquitains

A La Rochelle : Émeline Pettex, la science au féminin

Temps de lecture 5 minutes
Partager
La Région agit pour L'aménagement du territoire La Région agit pour L'aménagement du territoire

Ecologue à l’université de La Rochelle, Émeline Pettex s’engage avec 1000 autres femmes pour développer le leadership féminin et accélérer la lutte contre les changements climatiques.

Publié le vendredi 19 mars 2021
  • #Égalité
  • #Recherche
  • #Enseignement supérieur

Nous ne sommes qu’au début du chemin », assure Émeline Pettex. Chercheuse en écologie marine au sein de l’université de La Rochelle, cette quadragénaire a participé l’hiver dernier à la quatrième expédition du programme international Homeward Bound en Antarctique.

Lancée en 2016 en Australie, cette initiative entend créer, d’ici à 2026, un réseau de 1 000 femmes à travers le monde pour accroître leur impact sur les décisions planétaires et lutter contre le changement climatique. « Il s’agit de développer le leadership des femmes dans ce domaine », résume l’écologue, seule femme en France à avoir rejoint en 2019 la quatrième cohorte de ce programme.

La chercheuse Émeline Pettex, de l'université de la Rochelle, en Antarctique
La chercheuse Émeline Pettex, de l'université de la Rochelle, en Antarctique

Développer le leadership des femmes scientifiques

Astrophysiciennes, biologistes, étudiantes en psychiatrie, vétérinaires, chimistes, entrepreneuses : les 99 participantes affichent toutes des compétences de haut vol. Les chiffres, pourtant, continuent à parler d’eux-mêmes. Si les femmes sont globalement plus diplômées, elles restent sous-représentées dans les postes hautement qualifiés : en France, par exemple, elles représentent 37 % des chercheurs et 24 % des professeurs d’université.

C’est pour endiguer ce phénomène qu’est né le programme Homeward Bound. Il s’articule autour d’une formation de douze mois et propose aux participantes des clés pour imposer leurs idées et influencer la prise de décision en faveur d’un monde durable, à l’échelle mondiale. « L’idée est de développer le leadership des femmes scientifiques », résume Émeline Pettex qui a un temps buté sur ce terme anglo-saxon.

« Il faut désormais aller plus vite, apporter plus de solutions aux décideurs. »
Emeline Pettex

« Ce qui m’a parlé dans ce projet, ce sont les 1 000 femmes réunies autour de la science et du changement climatique. Mais j’avais du mal à appréhender la question du leadership. J’avais l’image du super cadre de la Défense à Paris, ou des politiciens en costume ! » Cette prise de conscience constitue justement le cœur même du programme centré sur la visibilité des femmes, leur capacité à influencer le cours de l’histoire, les stratégies pour y parvenir et leur nécessaire collaboration. « Les femmes sont porteuses d’une vision à long terme, elles inspirent souvent plus confiance dans la gestion d’un projet. Elles sont aussi plus inclusives », énumère-t-elle.

Trois semaines en Antarctique

Pour créer une émulation entre les 100 femmes de chaque cohorte, le programme Homeward Bounb s’achève chaque année par une expédition de trois semaines en Antarctique. Objectif : « Couper avec le quotidien, créer des liens pour bâtir le réseau et mesurer les effets concrets du changement climatique. L’Antarctique est l’endroit le moins soumis aux activités humaines. Il est pourtant indirectement très impacté par les changements globaux. Des paquebots y déversent également chaque jour des centaines de touristes... »

Pourquoi l’universitaire a-t-elle postulé à ce programme ? « Ma fille avait un an lorsque j’ai candidaté, détaille-t-elle. En tant qu’écologue, j’ai senti une grosse responsabilité sur mes épaules vis-à-vis d’elle et de son avenir. » Au regard de l’urgence climatique, le travail en laboratoire suffit-il ? « Produire de la connaissance, c’est notre métier. Mais il faut désormais aller plus vite, apporter plus de solutions aux décideurs et divulguer nos savoirs au-delà des seules publications scientifiques. »

L'Antarctique, région emblématique

La formation de 12 mois développée par le programme Homeward Bound se conclue par une expédition d'un mois en Antarctique, une des régions les plus impactée par le changement climatique. Émeline Pettex relève la contradiction de se rendre en Antarctique pour mener à bien ce projet : « L’idée est de créer 1 000 ambassadrices qui défendront à terme un continent peu représenté. Nous avons réalisé notre bilan carbone pour financer des programmes compensatoires sérieux. » 

En savoir plus sur Homeward Bound

Un réseau à l’échelle européenne

Née en Savoie, Émeline Pettex n’imaginait pas un jour quitter ses montagnes pour se consacrer à l’étude de la mégafaune marine – oiseaux et mammifères. Un séjour sur les îles Kerguelen servira de déclic : la scientifique réoriente alors son travail et rédige une thèse sur les Fous de Bassan. « Au départ, j’étais très portée sur les cétacés. Puis je me suis tournée vers les oiseaux marins, plus accessibles. Mais mon point faible, ça reste les éléphants de mer. À terre, ils n’ont pourtant pas grand-chose pour eux », plaisante-t-elle.

De l’Antarctique, ce « continent neutre et universel », Émeline Pettex est rentrée « gonflée à bloc » et distille depuis dans son laboratoire les bonnes idées glanées lors de ses rencontres. Mais pour les ambassadrices du programme Homeward Bound, le principal frein reste financier. Sans le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine et de nombreux acteurs, la chercheuse n’aurait pu réunir les 18 000 euros nécessaires.

Jean-Marc Ogier, le président de l’université rochelaise, n’a pas hésité longtemps avant de soutenir son initiative : « Émeline Pettex est l’une de nos pépites scientifiques et contribue au rayonnement de notre institution. J’espère que cela suscitera d’autres envies. »

Forte de cette expérience, Émeline Pettex travaille désormais avec d’autres femmes du programme à la création d’un réseau à l’échelle européenne. « Pour agir plus localement, précise l’écologue, et pour continuer à développer le leadership des femmes dans leur environnement de travail. »

Soutien financier
En plus de la Région, la candidature d'Emeline Pettex a été soutenue par le Département de la Charente-Maritime, l’ADERA, l’agglomération de La Rochelle, l’université de La Rochelle.
À lire aussi
La Région poursuit son engagement pour les milieux forestiers

La Région poursuit son engagement pour les milieux forestiers

  • #Bois et forêt
  • #Environnement
  • #Particulier
Conférence territoriale de la jeunesse - Mai 2021
12 mai
Evénement digital

Conférence territoriale de la jeunesse - Mai 2021

  • #Engagement et citoyenneté
  • #Environnement
  • #Vie associative
Webinaire "Un pacte pour la planète"
6 mai
Evénement digital

Webinaire "Un pacte pour la planète"

  • #Économie territoriale
  • #Environnement
  • #Entreprise
Une stratégie régionale partagée pour la biodiversité

Une stratégie régionale partagée pour la biodiversité

  • #Biodiversité
  • #Environnement
Le Battement d'ailes : de l'agroécologie au tiers-lieu

Le Battement d'ailes : de l'agroécologie au tiers-lieu

  • #Économie territoriale
  • #Vie associative
  • #Environnement
Covid 19 - Des aides votées à destination des jeunes

Covid 19 - Des aides votées à destination des jeunes

  • #Solidarité
  • #Enseignement supérieur
  • #Étudiant
La Région poursuit son engagement pour les milieux forestiers

La Région poursuit son engagement pour les milieux forestiers

  • #Bois et forêt
  • #Environnement
  • #Particulier
Conférence territoriale de la jeunesse - Mai 2021
12 mai
Evénement digital

Conférence territoriale de la jeunesse - Mai 2021

  • #Engagement et citoyenneté
  • #Environnement
  • #Vie associative
Webinaire "Un pacte pour la planète"
6 mai
Evénement digital

Webinaire "Un pacte pour la planète"

  • #Économie territoriale
  • #Environnement
  • #Entreprise
Une stratégie régionale partagée pour la biodiversité

Une stratégie régionale partagée pour la biodiversité

  • #Biodiversité
  • #Environnement
Le Battement d'ailes : de l'agroécologie au tiers-lieu

Le Battement d'ailes : de l'agroécologie au tiers-lieu

  • #Économie territoriale
  • #Vie associative
  • #Environnement
Covid 19 - Des aides votées à destination des jeunes

Covid 19 - Des aides votées à destination des jeunes

  • #Solidarité
  • #Enseignement supérieur
  • #Étudiant

Les coordonnées de la Région

Région Nouvelle-Aquitaine
Hôtel de Région 14, Rue François de Sourdis CS 81383 33077 Bordeaux Cedex 05 57 57 80 00
Région Nouvelle-Aquitaine
Maison de Poitiers 15, rue de l'Ancienne Comédie CS 70575 86021 Poitiers Cedex 05 49 55 77 00
Région Nouvelle-Aquitaine
Maison de Limoges 27, boulevard de la Corderie CS 3116 87031 Limoges Cedex 1 05 55 45 19 00