Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

La Région Nouvelle-Aquitaine

La Rochefoucauld

La Nouvelle-Aquitaine, plus grande région de France

Temps de lecture 4 minutes

Depuis le 1er janvier 2016, l’Aquitaine, le Limousin et le Poitou-Charentes sont réunis au sein d’une même collectivité. Attractifs et complémentaires, ces territoires possèdent tous les atouts nécessaires pour inspirer confiance et ambition. Agriculture, économie, industrie, tourisme, culture… Découvrez les richesses et points forts qui font de la Nouvelle-Aquitaine une région pleine d’avenir où il fait bon vivre.

Modifié le vendredi 31 juillet 2020
  • #Économie territoriale
  • #Patrimoine et inventaire
  • #Tourisme

La région Nouvelle-Aquitaine forme un territoire de 84 100 km2 avec 12 départements:

  • Charente (16)
  • Charente-Maritime (17)
  • Corrèze (19)
  • Creuse (23)
  • Dordogne (24)
  • Gironde (33)
  • Landes (40)
  • Lot-et-Garonne (47)
  • Pyrénées-Atlantiques (64)
  • Deux-Sèvres (79)
  • Vienne (86)
  • Haute-Vienne (87)

C’est la plus grande région de France et la 4e la plus peuplée de l’hexagone avec 5,9 millions d’habitants (Chiffre INSEE au 1er janvier 2016).

Parmi ses nombreuses ressources, la région rayonne déjà grâce à ses complémentarités industrielles (aéronautique, laser, métiers du cuir et du luxe, éco-industries, agroalimentaire, santé…), mais également ses 1000 km de littoral (dont les lacs et les étangs), son patrimoine culturel démultiplié, ses nombreux sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO ou encore ses sites naturels remarquables.

Découvrez l'Atlas régional

Outil de connaissance, de compréhension et d'appropriation du territoire, l'Atlas de la Nouvelle-Aquitaine s'adresse à l'ensemble des acteurs de ce dernier : élus, partenaires institutionnels, acteurs socio-économiques, associations, citoyens...

Une douzaine de thématiques oriente l'analyse et dresse un portrait du territoire régional, à travers son organisation, son profil démographique, ses infrastructures de transport et de communication, ses acteurs économiques, le niveau de formation et les conditions de vie de ses habitants, ses ressources naturelles...

L'histoire du territoire

Nouvelle-Aquitaine, le blason © Nouvelle-Aquitaine

Au fil des siècles, le territoire désigné sous le nom d'Aquitaine (et désormais de Nouvelle-Aquitaine) a bien sûr fortement varié.

"La Gaule est divisée en trois parties", disait Jules César : la Belgique, l'Aquitaine et la Celtique. Au IVe siècle, les deux provinces d'Aquitaine première et seconde formaient un immense territoire s'étendant de la Loire à la Garonne et de l'Océan à l'est du Massif central.

Au VIIIe siècle, les premiers ducs d’Aquitaine contrôlaient sensiblement ce même espace, hormis la région de Bordeaux aux mains des Gascons ; le Quercy, l’Agenais et le Rouergue, de plus en plus tournés vers Toulouse leur échappaient aussi. Le royaume d’Aquitaine créé par Charlemagne en 781 était en revanche beaucoup plus vaste, allant de la Loire aux Pyrénées et de l’Atlantique à l’Auvergne, même si le pouvoir réel résidait dans les grands comtés du nord : Poitou, Berry, Auvergne et Limousin (ancien territoire des Lémovices : Corrèze, Creuse, Haute-Vienne, Confolentais, Nontronnais). C’est précisément à Limoges que le fils de Charles le Chauve, Charles l'Enfant, fut couronné roi d’Aquitaine en 855.

Au cours des Xe et XIe siècles, les comtes de Poitiers, cumulant aussi le titre de comte de Limoges, se parèrent du titre de duc d’Aquitaine puis devinrent également ducs de Gascogne. Limoges, « fleuron du duché », conserva dans cet ensemble un rôle essentiel jusqu’au XIIe siècle au moins, comme lieu de couronnement des ducs : c'est en cette ville que Richard Coeur de Lion fut investi en tant que duc d'Aquitaine vers 1170, en passant à son doigt l'anneau de Sainte Valérie. L'abbaye Saint-Martial, dont les fouilles archéologiques révèlent actuellement les vestiges carolingiens et romans, tenait de toute évidence un rôle majeur dans ce rituel hautement symbolique.

Le nom "Aquitaine"

Aujourd'hui, le nom « Aquitaine » évoque surtout l'époque des Plantagenêts, avec les flamboyantes figures d'Aliénor et de Richard Coeur de Lion, sur fond de troubadours et d'amour courtois à la cour ducale de Poitiers. Ainsi les deux duchés d'Aquitaine et de Gascogne réunis, avec leur trois villes principales (Limoges, Poitiers, Bordeaux) préfiguraient alors de manière étonnante ce que va être la « grande région ». Mais sous Philippe Auguste et Louis VIII, le territoire contrôlé par les Plantagenêts fut bientôt réduit à la « Guyenne » (évolution phonétique d'Aquitania) où Bordeaux s'imposa comme ville-centre aux XIIIe - XVe siècles.

Sous l'Ancien Régime, l'intendance de Guyenne ou de Bordeaux s'étendait de la Gironde et de la Dordogne aux Pyrénées-Atlantiques.

C’est donc l'Aquitaine historique qui va renaître avec la grande région, au sein de laquelle les identités infrarégionales retrouveront toute leur vigueur : Limousin, Périgord, Poitou, Agenais, Saintonge, Angoumois, Béarn et Pays basque etc…"

Extraits de la Rencontre des Historiens du Limousin, août 2015, cité par Anne-Marie Cocula dans le rapport sur le nom de la Région

Les coordonnées de la Région

Région Nouvelle-Aquitaine
Hôtel de Région 14, Rue François de Sourdis CS 81383 33077 Bordeaux Cedex 05 57 57 80 00
Région Nouvelle-Aquitaine
Maison de Poitiers 15, rue de l'Ancienne Comédie CS 70575 86021 Poitiers Cedex 05 49 55 77 00
Région Nouvelle-Aquitaine
Maison de Limoges 27, boulevard de la Corderie CS 3116 87031 Limoges Cedex 1 05 55 45 19 00