Vous naviguez en mode anonymisé, plus d’infos

J'ai compris !

Vous trouverez ici la navigation.

NOA est là pour vous aider et répondra à toutes vos questions 😀.

Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

La Région Nouvelle-Aquitaine

Illustration d'une série de produits régionaux de Nouvelle-Aquitaine, spécialités gastronomiques ou produits typiques faits à la main.

Produit de Nouvelle-Aquitaine : le cannelé bordelais

Temps de lecture 5 minutes

Quand est-il né, d’où vient son nom et combien de « n » prend-il ? Mondialement connu, le cannelé reste pourtant la pâtisserie la plus énigmatique de Bordeaux.

Publié le vendredi 9 avril 2021
  • #Économie territoriale
  • #Agroalimentaire
  • #Particulier

Un cannelé à l’origine légendaire

Qu’elle est belle, cette légende qui prétend que le cannelé aurait été créé par des bonnes sœurs ! Le problème, c’est qu’en matière d’histoire de la gastronomie, petits gâteaux et biscuits ont souvent tendance à s’inventer une origine religieuse. Ainsi le cannelé serait né au XVIIe siècle au cœur de Bordeaux, au couvent de l’Annonciade, confectionné par les nonnes avec des chutes de farine recueillies sur les quais près des bateaux marchands. L’histoire est jolie, mais totalement fausse. La Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) Nouvelle-Aquitaine s’est installée en 1995 dans le bâtiment du couvent après des fouilles archéologiques poussées. Aucune trace de moule à cannelé. Aucune trace de la pâtisserie dans les archives du couvent. Et à vrai dire, avant le XXe siècle, on n’a aucune trace du gâteau tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Une pâtisserie au nom incertain

Gros plan sur le croustillant d'un cannelé bordelais
L’étape clé reste la cuisson du cannelé.

L’origine de son nom fait aussi débat. Vient-il des cannelures de son moule ? Est-il dérivé des « canaules », « canolles », « canaulés » ou « canaulets », ces douceurs qui régalèrent Bordeaux jusqu’après la Révolution, mais sans aucun rapport avec la recette actuelle ? Mystère, là encore. La recette ne donne aucun indice, tant ses ingrédients sont communs : du lait, du beurre, du sucre, des œufs, de la farine, plus la vanille et le rhum. Certains en ont déduit que la vanille et le rhum venaient du commerce maritime, et que les jaunes d’œufs étaient récupérés après l’utilisation des blancs pour le collage (la purification) des vins. On n’en a aucune preuve. D’autres voient un lien de parenté avec le « biste heyt » (le tôtfait) de Gascogne, les cruchades ou les pâtes à crêpes. Mais qui eut l’idée du moule et de la forme ? L’énigme demeure.

Cannelé ou canelé ?

La Confrérie du canelé de Bordeaux a supprimé un « n » au cannelé en 1985 en déposant le terme « canelé » comme une marque collective. L’action de la Confrérie, à ses débuts, est encouragée par le maire de l’époque, Jacques Chaban-Delmas, qui pressent le potentiel économique et symbolique de la pâtisserie. L’appellation modifiée est désormais utilisée par certaines marques. Mais cannelé reste bien orthographié avec toutes ses consonnes dans le dictionnaire de l’Académie française.

La consécration gastronomique à Paris

Présent dans les pâtisseries et boulangeries de Bordeaux dans la première moitié du XXe siècle, le cannelé moderne n’attire pas vraiment l’attention. Il faudra attendre les années 1980 et le coup de cœur du maître boulanger Jean-Luc Poujauran, fils d’un boulanger des Landes, pour que le petit gâteau gagne ses lettres de noblesse à Paris. Sa taille se rétrécit pour en faire une mignardise.

Le cannelé s’impose alors jusque chez Fauchon, dans la gastronomie de luxe, et acquiert une aura internationale. À Bordeaux, il devient définitivement l’emblème gastronomique de la ville, et un formidable filon partagé par les artisans boulangers pâtissiers, les fabricants pour la grande distribution et les entreprises spécialisées. Deux grandes maisons se disputent le marché de la vente directe : l’historique Baillardran, créée en 1988, au succès fulgurant, avec un positionnement haut de gamme ; et la Toque Cuivrée, lancée en 2011 avec une stratégie de démocratisation du cannelé.

Assiette de cannelés dorés
L’importance du moule à cannelé

L’étape clé dans la réussite de la recette reste la cuisson, dont dépend la caramélisation croustillante du cannelé, un dur au cœur tendre. Le fameux moule en cuivre étamé est donc idéal pour bien répartir et réguler la température de cuisson. La difficulté reste le démoulage, dont la réussite dépend du graissage. Les professionnels conseillent d’appliquer la matière grasse en spray ou à l’aide d’un pinceau. Et là encore, le débat fait rage entre les partisans de la cire d’abeille alimentaire pour tapisser les moules et ses détracteurs qui jugent qu’elle modifie trop le goût du cannelé.

Le cannelé dans deux livres

1937 : C’est la date de la première trace écrite mentionnant le cannelé. L’écrivaine bordelaise Jeanne Alleman, amie de François Mauriac, publie sous le pseudonyme de Jean Balde La Maison au bord du fleuve où elle cite « les fameux cannelés ».

2008 : L’universitaire Isabelle Bunisset écrit Le cannelé, ce mystère nommé désir (éditions Féret), ouvrage qui creuse la vérité historique du cannelé à Bordeaux.

À lire aussi
Offrez du made in Nouvelle-Aquitaine

Offrez du made in Nouvelle-Aquitaine

  • #Agroalimentaire
  • #Artisanat
  • #Particulier
Semaine de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine 2021
17 mai 22 mai
Evénement digital

Semaine de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine 2021

  • #Agriculture
  • #Agroalimentaire
  • #Entreprise
Centenaire, la minoterie Méchain révolutionne son moulin

Centenaire, la minoterie Méchain révolutionne son moulin

  • #Économie territoriale
  • #Agroalimentaire
  • #Entreprise
Webinaire "Un pacte pour la planète"
6 mai
Evénement digital

Webinaire "Un pacte pour la planète"

  • #Économie territoriale
  • #Environnement
  • #Entreprise
Archiblock, rendre la palette toujours plus écologique

Archiblock, rendre la palette toujours plus écologique

  • #Économie territoriale
  • #Innovation
  • #Néo Terra
Ruralité(s) en Nouvelle-Aquitaine et en Europe

Ruralité(s) en Nouvelle-Aquitaine et en Europe

  • #Économie territoriale
  • #Collectivité territoriale
Offrez du made in Nouvelle-Aquitaine

Offrez du made in Nouvelle-Aquitaine

  • #Agroalimentaire
  • #Artisanat
  • #Particulier
Semaine de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine 2021
17 mai 22 mai
Evénement digital

Semaine de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine 2021

  • #Agriculture
  • #Agroalimentaire
  • #Entreprise
Centenaire, la minoterie Méchain révolutionne son moulin

Centenaire, la minoterie Méchain révolutionne son moulin

  • #Économie territoriale
  • #Agroalimentaire
  • #Entreprise
Webinaire "Un pacte pour la planète"
6 mai
Evénement digital

Webinaire "Un pacte pour la planète"

  • #Économie territoriale
  • #Environnement
  • #Entreprise
Archiblock, rendre la palette toujours plus écologique

Archiblock, rendre la palette toujours plus écologique

  • #Économie territoriale
  • #Innovation
  • #Néo Terra
Ruralité(s) en Nouvelle-Aquitaine et en Europe

Ruralité(s) en Nouvelle-Aquitaine et en Europe

  • #Économie territoriale
  • #Collectivité territoriale

Les coordonnées de la Région

Région Nouvelle-Aquitaine
Hôtel de Région 14, Rue François de Sourdis CS 81383 33077 Bordeaux Cedex 05 57 57 80 00
Région Nouvelle-Aquitaine
Maison de Poitiers 15, rue de l'Ancienne Comédie CS 70575 86021 Poitiers Cedex 05 49 55 77 00
Région Nouvelle-Aquitaine
Maison de Limoges 27, boulevard de la Corderie CS 3116 87031 Limoges Cedex 1 05 55 45 19 00