Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

La Région Nouvelle-Aquitaine

Mains
Agenda

Webinaire : Égalité femmes-hommes et lutte contre les discriminations

Temps de lecture 6 minutes

A l’occasion de la célébration internationale des droits des femmes, la Région organisait une conférence le vendredi 5 mars 2021. L'objectif : sensibiliser aux enjeux de l’égalité et déployer les partenariats avec les acteurs du territoire. Vous pouvez retrouver le replay des débats sur cette page.

Publié le mardi 9 février 2021
  • #Égalité
  • #Association
  • #Particulier

Revoir les échanges de ce webinaire

Webinaire : Égalité femmes-hommes et lutte contre les discriminations

Télécharger la restitution des échanges

Dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action "Réaliser l’égalité en Nouvelle-Aquitaine" et à l’occasion de la journée des droits des femmes, un temps fort est organisé le vendredi 5 mars autour d'une conférence consacrée à la thématique : "Égalité femmes-hommes et lutte contre les discriminations : quels chemins pour les atteindre ?"
Les objectifs de cette matinée d'échanges ouverte à tous sur inscription, qui rassemblera associations et experts, sont de :

  • comprendre les enjeux théoriques liés au croisement des mécanismes de discrimination,
  • savoir identifier des initiatives d’associations alliant la question du genre à d’autres critères de discriminations,
  • comprendre comment mettre en place des politiques d’égalité prenant en compte les multiples mécanismes de discriminations.
illustration conférence égalité © Nicolas Caruso

Au programme

9h30 : Ouverture

Introduction par Alain Rousset et Naïma Charaï

10h Introduction thématique

Présentation des enjeux de la journée : en quoi le terme d’intersectionnalité et les débats qui l’entourent sont utiles pour les politiques publiques ? Étudier le croisement des mécanismes de discrimination est-il pertinent dans la mise en place de politiques publiques ? Comment les débats entre ces différents courants de pensée et différentes approches féministes peuvent avoir un impact sur les politiques publiques ?

Table ronde n°1

Objectif : poser les enjeux.
Intervention des représentantes des différents courants de pensées féministes

  • Fania Noël, militante afroféministe, membre de plusieurs organisation, dont le collectif afroféministe Mwasi et la Coordination Action Autonome Noire (C.A.A.N) dont elle l’unes de co-fondatrice.  Depuis 2015 elle est la directrice de publication de la revue politique sur l’intersectionnalité AssiégéEs, qu’elle a co-fondée. Elle est actuellement doctorante en sociologie à The New School for Social Research à New York, ses champs de recherche sont les Africana Studies, les théories critique de la race, les féminismes Noir et matérialistes.
  • Martine Storti.  Militante féministe depuis le MLF (Mouvement de libération des femmes, années 1970) Martine Storti a été professeure de philosophie, journaliste, conseillère dans des cabinets ministériels, inspectrice générale de l'Éducation nationale. Elle s'est occupée de l'éducation en situation d'urgence (guerre, crise et post-crise). Elle a publié plusieurs ouvrages (roman, récit, essai) dont le dernier Pour un féminisme universel (Le Seuil) en librairie depuis le 1er octobre 2020.

Focus : partage des expériences

Objectif : identifier les pratiques de politiques publiques ou d’initiatives privées (associations) permettant d’allier la question du sexe / genre et d’autres critères de discriminations.

  • Handicap

Association Femmes pour le Dire Femmes pour Agir (FDFA) pour présenter le n° de téléphone dédié 01 40 47 06 06 aux femmes en situation de handicap : pourquoi avoir créé un n° dédié ? quelles spécificités ? quels liens avec les autres numéros féministes généralistes ?

  • Orientation sexuelle (Lesbophobie)

Association Les Dégommeuses, équipe de football majoritairement composée de lesbiennes et de personnes trans, qui a pour objectif de lutter contre les discriminations dans le sport et par le sport : quels sont les freins que rencontrent les femmes dans l’accès à une pratique sportive ? quels freins pour les personnes homosexuelles ? quels freins pour les femmes lesbiennes ? quelles actions proposez-vous de mettre en place pour favoriser la pratique sportive et réduire les discriminations dans le sport ?

Table ronde n°2

Objectif : identifier les actions pour intégrer les multiples mécanismes de discriminations dans ses politiques d’égalité.

  • La Métropole de Grenoble-Alpes
    Présentation de l’action de la métropole sur la prise en compte d’autres formes d’inégalités dans la mise en place de politiques publiques d’égalité et notamment au sein de la politique de la ville.
    Dans les quartiers populaires (notamment en Quartier politique de la ville), les inégalités entre les femmes et les hommes peuvent être aggravées par le cumul de difficultés, ou bien opérer différemment du fait qu’elles interagissent avec d’autres facteurs de discrimination.
  • La Métropole de Rennes
    Présentation de la mise en œuvre des politiques publiques de la Métropole à travers leur plan d’action contre les discriminations 2019-2023. La métropole de Rennes s’est vue renouvelé le label Afnor sur l’Égalité Femmes-Hommes en 2018 et est signataire depuis 2006 de Charte européenne pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans la vie locale.

Focus : les bonnes pratiques

Objectif : présenter les politiques publiques et initiatives privées associant le genre à d’autres critères de discrimination (mixité des métiers et articulation des temps de vie)

  • WI’FILLES – Intervention du Club FACE 93 Seine-Saint-Denis : présentation de « Wi-Filles », programme de sensibilisation et d’acculturation au numérique qui s’adresse aux jeunes filles volontaires de 14 à 17 ans, habitant en quartiers politique de la ville, en REP et REP+.
    Il vise à accompagner les filles à enrichir leur compréhension des avenirs possibles avec le digital, de développer leur autonomie et leur pouvoir d’agir et de les rendre actrices de leur parcours scolaire et professionnel.
  • Association Mille-Pattes : structure créée en 2004 dans l’agglomération de Coulommiers Pays de Brie (Seine-et-Marne) qui propose un service de halte-garderie itinérante. Les parents actifs ruraux ont moins souvent accès à une diversité de modes d’accueil.
    La structuration des mobilités propre à la ruralité a des effets directs sur le taux d’activité des femmes qui y résident. Cette présentation permet de s’intéresser à la mise en place ou au renforcement du soutien à la création de modes d’accueil collectif pour les 0-3 ans dans les territoires ruraux fragilisés, en privilégiant notamment les services socialement innovants (horaires atypiques, relais et maisons d’assistant.e.s maternel.le.s, etc.).

13h Fin de matinée

Conclusion de Caroline De Haas et Naïma Charaï

Les coordonnées de la Région

Région Nouvelle-Aquitaine
Hôtel de Région 14, Rue François de Sourdis CS 81383 33077 Bordeaux Cedex 05 57 57 80 00
Région Nouvelle-Aquitaine
Maison de Poitiers 15, rue de l'Ancienne Comédie CS 70575 86021 Poitiers Cedex 05 49 55 77 00
Région Nouvelle-Aquitaine
Maison de Limoges 27, boulevard de la Corderie CS 3116 87031 Limoges Cedex 1 05 55 45 19 00