Aller au contenu principal
  1. Urgence Caraïbes, la Région soutient les ONG mobilisées
Cyclone Irma © CC

Urgence Caraïbes, la Région soutient les ONG mobilisées

Lors de la commission permanente du 9 octobre, la Région a voté une aide exceptionnelle aux ONG régionales qui se sont immédiatement mobilisées porter secours aux populations touchées par les ouragans. Une aide à la Fondation de France a également été adoptée.

Les Caraïbes et les Antilles françaises ont durement été touchées par les ouragans Irma et Maria au mois de septembre. Les dégâts humains, matériels et environnementaux sont considérables à Saint-Martin, Saint-Barthélemy, la Dominique, Haïti, Cuba, Porto Rico, la Guadeloupe. 

Urgence et reconstruction

Face à cette catastrophe sans précédent les ONG d’urgence de Nouvelle-Aquitaine (Pompiers de l’Urgence Internationale , Pompiers Solidaires, Télécoms Sans Frontières) se sont immédiatement mobilisées  en envoyant sur place du personnel spécialisé et du matériel de secours.

Au-delà de l’urgence, la solidarité nationale est également engagée pour répondre à la situation de post-urgence et de reconstruction  dans laquelle se trouvent les îles. A ce titre, la Fondation de France a mis en place un fonds de soutien afin d’accompagner les projets présentés par des associations et organisations non gouvernementales (ONG) françaises connues pour leur professionnalisme lors de situations de crise.

L’action de la fondation se concentrera sur l’accompagnement des populations sinistrées les plus modestes notamment en terme de relogement, et elle accompagnera des projets de relance économique avec une priorité pour le petit entreprenariat.

Soutien aux acteurs régionaux de la filière bois
La Région prévoit donc d’accompagner ces différents acteurs de l’urgence, par ailleurs, en lien avec les acteurs de la filière bois-construction de Nouvelle-Aquitaine et les collectivités locales antillaises, elle s’engage à soutenir tout projet favorisant la reconstruction avec des procédés para-cycloniques.

Sur proposition du président du Conseil régional et et après en avoir délibéré, la commission permanente a attribué une contribution exceptionnelle "aide d’urgence" à titre forfaitaire d’un montant de 100.000 euros répartie comme suit :

  • 5.000 € à Pompiers de l’Urgence Internationale à Limoges (87)
  • 5.000 € à Pompiers Solidaires à Urrugne (64),
  • 30.000 € à Télécoms Sans Frontière à  Pau (64)
  • 60.000 € à la Fondation de France à Paris (75)