Aller au contenu principal
  1. Trophées ID Design : 3 entreprises de Nouvelle-Aquitaine récompensées
Alain Rousset à NOVAQ © Françoise Roch/ Nouvelle-Aquitaine

Trophées ID Design : 3 entreprises de Nouvelle-Aquitaine récompensées

Lors du festival de l’innovation NOVAQ, trois entreprises de Nouvelle-Aquitaine ont reçu un Trophée ID Design. Présentation des lauréats et de leurs produits primés !

Sommaire
  1. Les Trophées ID Design
  2. Vert Voltige : Prix du Design Produit
  3. Deltaplast Sign Systems : Prix du Design Global
  4. Poietis : le Prix Coup de Cœur

Les Trophées ID Design

Plan Design
Plan Design © Nouvelle-Aquitaine

Dans le cadre du plan Design adopté en séance plénière en avril 2017, la Région lance 10 ans après les Trophées Aquitain de Design Industriel (TADI), les Trophées ID Design qui récompensent les collaborations entreprises / designers. 

Ils s’adressent à toutes les entreprises industrielles, TPE, PME et ETI, situées sur le territoire de la Nouvelle-Aquitaine. Les produits présentés doivent être en cours de commercialisation ou commercialisés depuis moins de 2 ans.

Ces trophées sont dotés de prix de 10 000 €. 

Les projets ont été sélectionnés par un jury de professionnels, présidé par Christophe CHAPTAL DE CANTELOUP, le 5 juillet dernier sur les critères suivants :

  • processus de design industriel (expression des besoins, cahier des charges, méthodologie…) ;
  • intégration du projet dans la stratégie industrielle et commerciale de l’entreprise ;
  • innovation du produit/service et validation d’usage ;
  • capacité financière de l’entreprise à commercialiser le produit ;
  • impact technico-économique et environnemental.
     
Une aide au financement du design toute l’année

La Région Nouvelle-Aquitaine aide les entreprises qui souhaitent avoir recours au design, pourvu que le designer soit extérieur à l’entreprise. Elle peut prendre en charge entre 50 et 70 % de la prestation du designer, en fonction de l’expérience de l’entreprise en matière de design.
 

Vert Voltige : Prix du Design Produit

Après 10 ans de gestion de parcs acrobatiques en forêt à Bosdarros (64), les responsables de Vert Voltige, Yvan Buron et David Betat, ont développé en 2009 un système de ligne de vie continue qui permet à l’utilisateur d’évoluer sur les parcours sans jamais avoir à se détacher. 

Ce système breveté équipe plus de 400 parcs en France et à l’étranger (parcs d’accrobranches, via ferrata, tyroliennes).

Leur projet : duo Seven et X Quad

En 2017, ils créent en collaboration avec le designer Didier GARRIGOS, le premier crochet à détection de chute automatique et une nouvelle croix de bifurcation « X.Quad » mieux adaptée au crochet. Ce duo permet à la société de trouver de nouveaux clients dans le secteur du bâtiment et des travaux publics.

Le crochet « Seven » est doté d’un système inédit de sécurité augmentée (fermeture automatique de la fente en cas de chute), un débrayage rapide (écartement de la fente volontaire), une coque renforcée, un témoin visuel d’usure.

La croix de bifurcation a été retravaillée pour donner une cohérence visuelle avec le crochet et optimiser sa fabrication en supprimant les 8 boulons disgracieux présents sur la croix précédente. Comme pour le crochet, la simplicité d’usage et la sécurité ont guidé la conception.

La durée de vie de ces équipements est plus longue avec le changement des éléments d’usure et le reconditionnement des pièces par les partenaires industriels de la société.
 

Projet Vert Voltige
Projet Vert Voltige © Vert Voltige
Remise du prix Design Produit par Alain Rousset
Remise du prix Design Produit par Alain Rousset © Françoise Roch/ Nouvelle-Aquitaine
Remise du prix Design Produit par Alain Rousset
Remise du prix Design Produit par Alain Rousset © Françoise Roch/ Nouvelle-Aquitaine
La parole des dirigeants

« Ces différentes innovations renforcent la perception de confiance dans la marque. »

« L’agence de design est force de propositions en matière d’image globale pour la société mais également pour des orientations techniques et de coûts. »
 

Deltaplast Sign Systems : Prix du Design Global

La société Deltaplast Sign Systems (Ambares et Lagrave – 33) est spécialisée dans la conception et la réalisation de systèmes signalétiques pour les établissements recevant du public. Le développement de solutions intégrant les nouvelles technologies comme la géo-signalétique permet à l’entreprise de se différencier nettement de la concurrence traditionnelle.

Leur projet : Heello Connect – Service de signalétique

Le projet Heello Connect consiste en la création d’un nouveau service dédié à la signalétique d’information et d’orientation au sein des établissements recevant du public (ERP).

La spécificité visible de ce service est de permettre à l’utilisateur final de mettre à jour facilement, en temps réel et en total autonomie les supports semi-permanents de sa signalétique (répertoires, identifications de bureau ou de chambre) à l'aide d'un smartphone. L’opération se déroule en trois étapes : 

  • création de l’étiquette sur ordinateur ou sur smartphone ;
  • connexion du boitier au smartphone en bluetooth ;
  • transfert de l’étiquette sur le boitier grâce à l’application Heello connect.

Ce service est constitué d’une plateforme web, avec espace dédié par établissement, d’une application pour smartphone, d’une gamme de supports de signalétique dotés d’un écran de type papier électronique et d’un packaging dédié. Le nom et la marque ont également fait partie de l’étude design ainsi que la création d’un site internet dédié.

Le papier électronique grâce à la technologie réflective permet d’afficher des informations sans rétroéclairage et sans alimentation électrique. Seule la mise à jour de l’information nécessite une consommation d’énergie (piles).

Aux côtés du responsable Loïc HELLEGOUARCH, l’équipe projet était constituée du cabinet de design Félix et Associés, d’une agence web, Médiacrossing, et d’une société de fabrication de carte électronique, Clairitec.
 

Projet Heello Connect
Projet Heello Connect © Deltaplast Sign Systems
Remise du prix Design Global par Alain Rousset
Remise du prix Design Global par Alain Rousset © Françoise Roch/ Nouvelle-Aquitaine
Remise du prix Design Global par Alain Rousset
Remise du prix Design Global par Alain Rousset © Françoise Roch/ Nouvelle-Aquitaine
La parole du dirigeant

« Envisager la signalétique comme un service, en intégrant les technologies disponibles telles que le Cloud, les smartphones, l'Internet des objets, c'est rendre le process de mise à jour efficace, efficient, avec un résultat qualitatif constant, et la garantie que la signalétique vit avec l'organisation. »
 

Poietis : le Prix Coup de Cœur

Poietis est une société de biotechnologie issue du laboratoire INSERM Bio Tis (Université de Bordeaux) dont la mission est de fournir aux patients et aux cliniciens des solutions robustes de fabrication de tissus biologiques personnalisés, garantissant la sécurité des tissus bio-imprimés. 

Lauréate de plusieurs prix nationaux et internationaux depuis sa création, elle mène plusieurs activités :

  • le développement d’un modèle de peau « Poieskin » et d’une offre personnalisable de tissus à façon ;
  • les développements dans le domaine de la médecine personnalisée en partenariat avec BASF et L’OREAL ;
  • le développement de la technologie de bio impression laser en vue de son industrialisation et commercialisation.

Leur projet : NGB – Next Generation Bioprinter

Le projet NGB, dirigé par Fabien GUILLEMOT et Bruno BUISSON, a eu pour but de développer la première bio-imprimante laser au monde, une imprimante capable d’imprimer de façon contrôlée et reproductible des tissus à l’échelle cellulaire par une technologie laser unique (modèle de peau « Poieskin »). 

Dans ce cadre, le design produit de la bio-imprimante, réalisé par Studio 42 a été vu comme essentiel pour donner toute la légitimité technologique à ce nouveau produit tout en garantissant une utilisation et une ergonomie optimales.
 

Projet Poietis
Projet Poietis © Poietis
Remise du prix Coup de Coeur par Alain Rousset
Remise du prix Coup de Coeur par Alain Rousset © Françoise Roch/ Nouvelle-Aquitaine
La parole du responsable projet 

« La problématique principale a été la conception d’une machine facilitant l’intégration des différents modules tout en garantissant la sécurité des utilisateurs et des performances optimales de bio-impression. »

« Le travail avec le designer a consisté à travailler sur des uses cases (UX experience), à interroger des utilisateurs internes comme externes et à faire des maquettes pour des tests en grandeur nature. Ce processus est très innovant dans le secteur du bioprinting ou l’ensemble des acteurs placent leur système dans un PSM (système stérile pour la culture cellulaire) sans analyse du besoin utilisateur et sans design particulier. »

« Cette collaboration avec le designer Cyril LAMBERT  a facilité grandement notre deuxième levée de fonds. »