Aller au contenu principal
  1. Très haut débit : la Nouvelle-Aquitaine accélère !
Le très haut débit pour tous © Pixabay

Très haut débit : la Nouvelle-Aquitaine accélère !

Alors que le gouvernement appelle à une accélération de la mise en œuvre du haut débit et du très haut débit, notamment à l’aide de technologies comme la 4G, la Région et ses partenaires publics locaux – au premier rang desquels les Départements – renforcent leurs ambitions et entendent connecter à la fibre optique près d’un million de foyers supplémentaires d’ici à 2021.

Tous les moyens sont bons pour accélérer la couverture du territoire en très haut débit : 4G, satellite, ondes radio font ainsi partie des solutions complémentaires au déploiement de la fibre optique envisagées par le gouvernement. De son côté, la Région et ses partenaires maintiennent leurs ambitions sur le développement de la fibre optique, seule technologie garantissant une action publique pérenne et efficace. Alors qu’à ce jour, 91 % du territoire de la Nouvelle-Aquitaine n’est pas desservi en très haut débit, la Région participe à l’effort des collectivités locales à hauteur de 229 millions d’euros. 950 000 foyers seront connectés à la fibre optique d’ici à 2021 par ce réseau public, avec l’objectif de couvrir la totalité de la région en 2030 en très haut débit.

Développer nos territoires

Les abonnés Internet via l’ADSL connaissent les limites de l’accès au web par le réseau téléphonique. Avec le très haut débit, la connexion est au moins trente fois plus rapide, offrant une qualité égale dans les zones urbaines et rurales.

Regarder des programmes haute définition, télécharger à grande vitesse ou utiliser le streaming à la maison devient possible et facile. Sans oublier l’accès à la e-santé, à de nouveaux espaces numériques (espaces de coworking, fablab…), à la e-formation, etc.

Au bureau, on peut échanger des fichiers volumineux ou effectuer des visioconférences. Les enjeux sont donc multiples. Pour les particuliers, il s’agit de pouvoir choisir son cadre de vie et de bénéficier des mêmes services et infrastructures de télécommunication en tout point du territoire, même éloigné des grands centres urbains. Pour les entreprises, l’accès au très haut débit est une condition essentielle pour maintenir et développer une activité économique – et donc des emplois – en milieu rural. Il s’agit donc à la fois d’un enjeu majeur d’aménagement du territoire et de développement économique.

De concert avec les Départements

Consciente de ces enjeux pour les particuliers comme pour les entreprises, la Nouvelle-Aquitaine a donc fait de la fibre optique pour tous une de ses priorités. Elle travaille main dans la main avec les Départements, notamment pour installer la fibre optique là où les opérateurs privés ne vont pas.

Pour ce faire, la Région apporte, d’une part, son soutien financier aux porteurs de projets publics, le plus souvent et a minima à l’échelle départementale. D’autre part, elle a imaginé une structure innovante de guichet régional : la société publique locale (SPL) Nouvelle-Aquitaine THD, qui exploite et commercialise ces réseaux, une fois construits, auprès des fournisseurs d’accès à Internet. Sept Départements ont d’ores-et-déjà choisi cette solution mutualisée et rejoint la SPL.

Un modèle économique vertueux

Derrière cette organisation, se dessine un modèle économique vertueux : les recettes générées par la commercialisation auprès des fournisseurs d’accès serviront à financer les nouveaux investissements en prévision de la couverture totale du territoire. Cette ambition représente une enveloppe financière globale considérable de 1,2 milliard d’euros à laquelle participent – outre la Région – l’État, l’Europe, des structures privées et publiques, dont les départements.

C’est enfin un chantier énorme en termes de travaux (générateur de 3 400 emplois) et d’infrastructures qui nécessitent forcément du temps. Aussi, même si « ça rame » chez vous ou au bureau, dites-vous que la fibre va arriver, et que la Nouvelle-Aquitaine fait tout pour aller plus vite !