Aller au contenu principal
  1. Transition énergétique : la Région encourage la participation citoyenne
Réduisons la consommation d’énergie © Région Nouvelle-Aquitaine / Françoise Roch

Transition énergétique : la Région encourage la participation citoyenne

La transition énergétique et écologique doit être l'affaire de tous. Pour ce faire, les élus ont adopté en assemblée plénière, le 27 juin dernier, une politique de soutien en faveur des projets participatifs et citoyens pour la transition énergétique.

La Région souhaite répondre aux attentes exprimées par les participants de l’atelier des solutions « Les projets citoyens et participatifs pour les énergies renouvelables en Nouvelle-Aquitaine » organisé le 30 mars dernier dans le cadre du Conseil permanent de transition énergétique et du climat (COPTEC).
Cette politique s’appuie notamment sur deux axes :

  • renforcer l'existant en soutenant la structuration du réseau CIRENA
  • favoriser les initiatives nouvelles avec la mise en place d’un dispositif de soutien aux projets participatifs et citoyens pour la transition énergétique.
Sommaire
  1. Citoyens en Réseau pour des Energies renouvelables en Nouvelle-Aquitaine : soutien confirmé
  2. Une prime à l'investissement citoyen

Citoyens en Réseau pour des Energies renouvelables en Nouvelle-Aquitaine : soutien confirmé

Le réseau Cirena a pour objectif de fédérer l’ensemble des acteurs de Nouvelle-Aquitaine qui développent, portent et accompagnent des projets citoyens d’énergies renouvelables. Il assure la promotion des projets « citoyens » (communication, sensibilisation, organisation d’évènements…) ainsi que le suivi et la capitalisation des données à l’échelle de Nouvelle-Aquitaine.
Il met actuellement en relation une trentaine de porteurs de projets et apporte une information aux nouveaux porteurs,
La Région s’engage donc, aux côtés de l’ADEME, à poursuivre le soutien au réseau CIRENA, à hauteur de 45 000 € pour l’année 2017, pour renforcer son action et accompagner son évolution vers une structure juridique spécifique.

Une prime à l'investissement citoyen

En créant un nouvel outil de soutien aux projets citoyens, la Région et l’ADEME Nouvelle-Aquitaine souhaitent favoriser concrètement l’émergence de projets participatifs ancrés dans la réalité.
L’objectif est de valoriser une certaine diversité d’actions et de méthodes pour le développement des énergies renouvelables et des moyens de stockage et de gestion locale associés ; la réduction des consommations d’énergie par l’amélioration de l’existant (bâtiment, éclairage, équipements spécifiques…),

Le soutien de la Région pourra porter sur :
- l’émergence et la structuration des projets : aide à l’animation, aide pour la mobilisation et la concertation autour du projet, aide à la décision à caractère juridique et/ou économique, aide aux études de faisabilité technique.
- l’investissement citoyen : pour les projets de production d’énergie renouvelable, les porteurs de projets pourront solliciter une « prime à l’investissement citoyen », sous forme de subvention, à hauteur des parts des citoyens de Nouvelle-Aquitaine participant au financement du projet.

Le dispositif sera doté d’une enveloppe de 600.000 € pour un an (juillet 2017 – juin 2018).

Les projets participatifs citoyens, qu’est-ce que c’est ?

Les projets participatifs sont, selon la définition de l’ADEME, des « projets pour lesquels des particuliers ont pu s’investir de manière très large : dans leur financement, leur montage et/ou dans leur gouvernance en cours de fonctionnement. Ces projets peuvent avoir été initiés par des citoyens, des développeurs professionnels et/ou des collectivités ». Ils sont qualifiés de « citoyens » dans le cas d’un ancrage local et d’une gouvernance citoyenne. Ils font souvent appel au crowdfunding, comme cela a notamment été le cas pour les projets citoyens de centrales photovoltaïques sur Rilhac-Lastours (87) et sur Ayen (19), les projets portés par DEMOSOL/Centre Régional des Energies Renouvelables (photovoltaïque sur toitures publiques) ou par SERGIES (parc éolien) en Poitou-Charentes.

Ainsi les projets participatifs dits « citoyens » se distinguent par leur degré d’ancrage local et leur mode de gouvernance. Plusieurs pays européens favorisent - voire ont intégré - ce modèle dans leur stratégie de transition énergétique. En Allemagne, par exemple, 45% des projets d’énergies renouvelables électriques sont détenus par les citoyens et les agriculteurs.