Aller au contenu principal
  1. Stop au gaspillage alimentaire

Stop au gaspillage alimentaire

La Région s'attaque au gaspillage alimentaire et met en place des projets expérimentaux sur son territoire pour lutter contre ce phénomène, avec pour objectif de réduire de 20 % ce gaspillage.

La Région Nouvelle-Aquitaine s’engage dans la lutte contre le gaspillage alimentaire et souhaite sensibiliser les lycéens et le personnel de restauration à ce problème, comme le prévoit la loi de 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

La Région lance donc une grande campagne d’affichage dans tous les lycées de son territoire, à destination des différents publics concernés :

  • les élèves, au sein des restaurants scolaires
  • le personnel de restauration, au sein des espaces cuisine et service
Stop au gaspillage alimentaire ! Agrandir l'image
Stop au gaspillage alimentaire ! Agrandir l'image

Réduire et prévenir le gaspillage

Depuis deux ans, l’Aquitaine, le Poitou-Charentes et le Limousin mènent une politique volontariste en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire : expérimentations, mis en place d’outils de communication, manifestations, partenariats. Les 3 anciennes Régions ont équipé les lycées (cellules de refroidissement, tables de tri) et commencé à former leurs équipes de restauration.

Cet engagement fort se poursuit avec la Région Nouvelle-Aquitaine grâce à un véritable Plan régional de la restauration collective qui intègre l’approvisionnement, la qualité des produits, le tri et la valorisation du déchet.

Quelques exemples d’expérimentations ou d’actions pour lutter contre le gaspillage :

  • La Région et des lycées du bassin d’Angoulême expérimentent depuis deux ans le projet GARP (Gaspillage Alimentaire Réduire Prévenir). Il vise à améliorer la qualité des produits, réduire les conditionnements, maîtriser les temps de cuisson, adapter les portions, sensibiliser les élèves… Au regard du succès de ce premier GARP (près de 60 personnes formées, actions d’élèves volontaires…), la Région s’engage dans un GARP II, destiné à impliquer davantage les chefs d’établissement et l’ensemble des communautés éducatives à travers une charte d’engagement ;
  • En ex-Aquitaine, 18 lycées pilotes ont mené des expérimentations avec l’appui de la Région : réalisation de films diffusés auprès des lycéens en partenariat avec l’ADEME, ateliers de travail avec les chefs de ces lycées, élaboration d’un guide de bonnes pratiques, formations sur mesure… Grâce à cette expérimentation et à la mise en place d’actions innovantes, le Lycée de Navarre, à Saint-Jean-Pied-de-Port (64), a obtenu le label « Lycée bio engagé et Agenda 21 » et poursuit son engagement (alimentation bio et locale, produits d’entretien éco labellisés, réduction de ses consommations énergétiques, tri sélectif, compostage…) ;
  • En 2014, le projet « Approche globale de la qualité et de la lutte contre le gaspillage alimentaire dans la restauration collective des lycées et CFA », porté par la Région en Limousin, a été retenu suite à un appel à projets dans le cadre du Plan national pour l’alimentation. Il a pour objectif d’accompagner 13 lycées et Centres de Formation d’Apprentis (CFA) volontaires dans une démarche d’amélioration de la qualité alimentaire et de lutte contre le gaspillage alimentaire. Grâce à ce projet, une quarantaine d’actions ont été menées au sein des lycées : affichage, informations sur le compostage, menu zéro déchet, achat local, organisation de formations et de séminaires, installation de tables de tri…

Tous ces programmes expérimentaux démontrent bien l’implication de tous, de l’achat à l’assiette. La Région encourage donc la poursuite de cette dynamique, avec notamment une attention toute particulière à l’approvisionnement local.

Le saviez-vous ?

Le gaspillage alimentaire, c’est jeter à la poubelle des denrées alimentaires, entamées ou non, qui auraient pu être consommées. En France, 20 à 30 kg de produits par personne et par an sont  gaspillés, dont 7 kg encore emballés.