Aller au contenu principal
  1. Stop au gaspillage alimentaire

Stop au gaspillage alimentaire

La Région Nouvelle-Aquitaine mène une politique volontariste en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire : expérimentation, mise en place d’outils de communication, manifestations, partenariats… Son engagement se poursuit grâce à un Plan régional de la restauration collective qui intègre l’approvisionnement, la qualité des produits, le tri et la valorisation des déchets.

La Région Nouvelle-Aquitaine maintient son engagement dans la lutte contre le gaspillage alimentaire et souhaite sensibiliser les lycéens, le personnel de restauration et plus globalement les communautés éducatives à cet enjeu.

La Région a lancé une nouvelle campagne d’affichage dans tous les lycées, à destination des différents publics concernés :

  • les élèves, au sein des restaurants scolaires ;
  • le personnel de restauration, au sein des espaces cuisine et service.
Stop au gaspillage alimentaire Agrandir l'image
Stop au gaspillage alimentaire © Nouvelle-Aquitaine
Stop au gaspillage alimentaire Agrandir l'image
Stop au gaspillage alimentaire © Nouvelle-Aquitaine

Réduire et prévenir le gaspillage

Lors de la séance plénière du 19 décembre 2016, les élus régionaux ont adopté à l'unanimité une communication sur le Plan régional de restauration collective dans les lycées qui s’articule autour de deux volets :

  • d'une part, le renforcement des approvisionnements des restaurants scolaires en produits locaux, de qualité et/ou issus de l'agriculture biologique ;
  • et d'autre part, la lutte contre le gaspillage alimentaire et la gestion des biodéchets alimentaires.

Ce plan a pour objectif de diminuer de 30 % les quantités de nourriture gaspillées dans les restaurants scolaires d'ici 3 ans.

Depuis 2017 plus de 55 réunions de bassin ont été organisées, couvrant 26 zones géographiques et regroupant 184 lycées ; jusqu’à couvrir l’ensemble des établissements scolaires de la Nouvelle-Aquitaine à la fin de l’année scolaire 2019-2020.

Sensibiliser les usagers

  • Par une charte d’engagement :

La signature d’une charte par l’ensemble des lycées engagés dans les groupes territoriaux de lutte contre le gaspillage alimentaire, a pour but de mobiliser globalement et durablement les communautés éducatives sur cette thématique.

  • Par des journées lycéennes :

Dans le cadre de la semaine européenne de réduction des déchets et à l’initiative des Rectorats de Bordeaux, Poitiers, Limoges et de la Région, une première journée lycéenne de lutte contre le gaspillage alimentaire avait été organisée le 22 novembre 2017 à Barbezieux (16).

Plus de 300 participants, élèves et adultes ont été accueillis.

Une seconde journée lycéenne a été organisée le 26 septembre 2018 à St Yrieix-la-Perche (87).

Une troisième édition sera programmée en fin d’année 2019.

 

  • Par des volontaires en services civiques :

Depuis 2017, des jeunes volontaires en services civiques oeuvrent dans les établissements en faveur de la lutte contre le gaspillage alimentaire, ce qui permet de développer les projets au plus près des lycéens.

Pour l’année scolaire 2018 - 2019, ce sont près de 90 jeunes qui sont répartis en missions dans une trentaine d’établissements de la Nouvelle-Aquitaine.

Former les acteurs de la restauration collective

Conformément au Plan régional de restauration collective dans les lycées, adopté en séance plénière en décembre 2016, la Région Nouvelle-Aquitaine lance un programme de formation triennal des équipes de cuisine pour atteindre 60 % des approvisionnements en produits locaux et bio et réduire de 30% le gaspillage alimentaire.

A partir de janvier 2019, ce plan aura vocation à former et à accompagner plus de 1300 agents régionaux oeuvrant en restauration collective des lycées.

Cet ambitieux programme de formation répondra aux exigences de qualité de la restauration collective : origine/qualité des denrées alimentaires, maîtrise de la production, communication et lutte contre le gaspillage alimentaire.

Aussi, quatre axes seront développés :

  1. valoriser sa cuisine ;
  2. savoir communiquer ;
  3. lutter contre le gaspillage alimentaire ;
  4. vers des approvisionnements locaux, bio, et de qualité identifiée.

Ce plan innovant de formation se veut ouvert sur les territoires. Aussi, pour la première fois à l’échelle des Régions, les personnels de l’Education nationale et du Ministère de l’agriculture (infirmières, gestionnaires, 4 chefs d’établissements, élèves volontaires, etc.) seront associés à certains des modules. Les objectifs ne
pouvant être atteints sans l’implication de la communauté éducative dans son ensemble.

L’innovation tient également au fait que les actions de formation seront territorialisées, permettant au plus grand nombre de participer.

Au total, la Région Nouvelle-Aquitaine va décliner plus de 65 sessions, sur 15 territoires, sur les 3 années du plan de formation.

Le saviez-vous ?

Le gaspillage alimentaire, c’est jeter à la poubelle des denrées alimentaires, entamées ou non, qui auraient pu être consommées. En France, 20 à 30 kg de produits par personne et par an sont  gaspillés, dont 7 kg encore emballés.

« Toute nourriture destinée à la consommation humaine qui, à une étape de la chaîne alimentaire, est perdue, jetée, dégradée ».
(Source : Pacte de lutte contre le gaspillage alimentaire, juin 2013)

Rappelons que la Région Nouvelle-Aquitaine compte 296 lycées publics et que 23 millions de repas sont produits par an dans 250 cuisines de lycée.

Pour en savoir plus sur l’action de la Région dans le domaine de la lutte contre le gaspillage alimentaire, cliquez ici.