Aller au contenu principal
  1. Sciences Po Bordeaux continue de recruter tous horizons
Sciences Po Bordeaux © Alban Gilbert

Sciences Po Bordeaux continue de recruter tous horizons

Les 43 lycées de Nouvelle-Aquitaine partenaires de l'opération "Je le peux parce que je le veux" étaient réunis mercredi 22 novembre dans les locaux de Sciences Po Bordeaux. L'occasion de faire un bilan de ce dispositif qui permet à des lycéens éloignés du cercle habituel de recrutement de se présenter au concours d'entrée de l'établissement. Un bilan ultra positif qui réaffirme le rôle de cette opération comme essentiel pour la diversité sociale et l'égalité des chances dans l'enseignement supérieur.

12 ans d'existence du dispositif, 2105 élèves ayant suivi la préparation, 234 reçus, 43 lycées de Nouvelle-Aquitaine concernés en 2017-2018... les chiffres parlent d'eux-mêmes, le dispositif "Je le peux parce que je le veux" (JPPJV) mis en place par Sciences Po Bordeaux depuis 2005 avec l'aide de la Région, est un franc succès.
"Nous souhaitons chaque année permettre à l'ensemble des lycéens de la nouvelle région de pouvoir s'arrêter un jour à Pessac dans ce bel établissement", annonce en introduction Yves Déloye, directeur de Sciences Po Bordeaux, devant les proviseurs rassemblés le temps d'une après-midi dans l'amphithéâtre Simone Veil. L'impératif : "que l'ascenseur social continue à repartir".

    Fonctionnant grâce à l'engagement des proviseurs, de l'administration et des équipes pédagogiques de lycées, le dispositif JPPJV propose un accompagnement en amont du concours d'entrée en 1ère année, pour les élèves des lycées de Nouvelle-Aquitaine situés en zone défavorisées.
    Il prévoit dans chaque lycée :

    • la présence de correspondants de Sciences Po Bordeaux,
    • une réunion dans le lycée pour présenter l'IEP, les épreuves et conseils pratiques pour l'examen,
    • la mise en place d'un réseau de tuteurs, étudiants à Sciences Po pour échanger toute l'année,
    • la mise en place d'un programme pédagogique avec des enseignements supplémentaires rémunérés par Sciences Po,
    • l'inscription par le lycée aux épreuves et des frais d'inscription réduits,
    • une invitation de tous les candidats à la visite des lieux, puis des conseils précis donnés par les correcteurs des épreuves.

    Parmi les nouveautés 2017 : des heures de préparation multipliées par 2

    L'objectif de JPPJV est d'oeuvrer en faveur de la diversité sociale et de l'égalité des chances, et ce dans tous les domaines : couleur de peau, origine familiale, profession et revenus des parents, mais aussi lieu de résidence, âge, état de santé, accès à la culture et au numérique, orientations sexuelles, opinions politiques ou religieuses...

    La Région soutient depuis la première heure le dispositif, qui fait encore plus sens aujourd'hui. "Le souci de notre Région est de faire vivre tous ses territoires, explique Jean-Louis Nembrini, vice-président chargé de l’éducation et des lycées . Et cela passe bien-sûr par ses établissements scolaires et via une culture de l'excellence et de l'ambition pour tous."

    Afin de renforcer l'efficacité et faciliter la mise en oeuvre de JPPJV, plusieurs nouveautés sont annoncées pour cette nouvelle année scolaire :

    • Dorénavant, les heures de préparation sont multipliées par deux. Plus de 50 heures peuvent ainsi être réparties sur les classes de Première et de Terminale.
    • L'établissement va mettre en place sous peu un centre de ressources à disposition des enseignants en charge des préparations pour mutualiser les bonnes pratiques, informer...
    • Enfin, Sciences Po va expérimenter une action d'information et de sensibilisation dans les collèges, premier lieu d'orientation des élèves.

    Par ailleurs, JPPJV étant aujourd'hui arrivé à un plan de charge maximal en termes d'établissements partenaires, un nouveau volet s'appuyant sur le dispositif existant Aide aux devoirs et axé sur le tutorat, va être prochainement mis en place sur la période 2017-2019.
    Il s'agit de proposer aux élèves boursiers inscrits dans des établissements non partenaires de JPPJV une préparation à distance avec l'appui de tuteurs spécialement recrutés et formés. Ainsi, 25 lycéens inscrits en classe de Première seront retenus après un appel à candidature auprès des lycées de Nouvelle-Aquitaine.

    En septembre dernier, 46 élèves ayant suivi la préparation JPPJV ont démarré leur première année scolaire à Sciences Po.
    Combien d'élèves JPPJV seront recrutés par l'établissement pessacais l'année prochaine ? Rendez-vous les 16 et 17 mars prochains sur le campus de Pessac pour le concours d'entrée 2018.

    En savoir plus

    > sur le dispositif JPPJV dans le site web de Sciences Po