Aller au contenu principal
  1. Quartier rouge à la gare
La gare de Felletin © Région Nouvelle-Aquitaine

Quartier rouge à la gare

A Felletin (Creuse), l’association culturelle Quartier Rouge crée un nouveau tiers-lieu dans l’ancienne gare de la ville, un espace de rencontre ouvert et multiforme qui permettra d’appuyer la dynamique du quartier.

Quartier Rouge à la gare
Quartier Rouge à la gare © Quartier Rouge

Une rangée de bus régionaux bien alignés qui attendent leur heure devant la gare déserte, les plantes qui poussent sur la voie et une friche envahie par la végétation… La gare de Felletin n’offre pas encore l’image d’une grande activité. Mais de loin en loin, un chantier participatif réunit quelques volontaires pour faire sortir des monceaux de gravats du lieu. C’est lorsqu’on entre dans le bâtiment qu’on comprend que quelque chose est à l’œuvre ici. L’intérieur a été entièrement mis à nu. De la salle des pas perdus à l’ancien logement des chefs de gare, les tas de gravats au sol, les radiateurs en fonte déposés et l’électricité en attente, témoignent du chantier en cours.

L’association Quartier Rouge est née en 2006 avec pour but de créer une nouvelle dynamique culturelle et économique autour du quartier de la gare de Felletin. Depuis, les anciens ateliers de la ville qui surplombent la gare ont connu une véritable ébullition. On y recense ébénistes, charpentiers, artiste visuelle, créatrice de bijoux, sérigraphiste, tisserands et ingénieurs du son. Auxquels il faut ajouter l’activité de la Petite maison rouge, ses concerts, ses cours de dessin et de batterie à prix libres, un studio de musique, lui aussi à prix libre et la brasserie La Félis, qui vend sa production artisanale dans toute la Creuse.

Un espace de rencontre

Mais à la gare même, rien n’a encore bougé. « Nous allons réhabiliter ce lieu qui était autrefois au centre de la vie de Felletin et en refaire un espace de rencontre », explique Nadège Sellier, chargée de production à Quartier Rouge. L’association a acheté le bâtiment en 2018 et y porte un projet de tiers-lieu ambitieux. Quartier Rouge défend la production artistique en milieu rural, « toujours en phase avec les enjeux de société. Nous répondons à des besoins et créons des pratiques communes. » C’est pourquoi le projet de réhabilitation contient une dimension artistique importante et associe autant que possible les habitants.

Réinvestir le bâtiment

L’ancien hall de la gare abritera un restaurant d’insertion avec espace de coworking portés par La Félis « avec des produits bio locaux » assure Alesso, fondateur de la brasserie. Sur le côté, une salle de formation accueillera toutes les pratiques, du numérique aux méthodes collaboratives. Une extension est prévue sur le côté du bâtiment : un local pour le « Jeu de peindre », « où l’on pourra peindre les murs », promet Nadège. Il sera animé par l’atelier de sérigraphie Les Michelines logé dans les entrepôts du quartier de la gare. L’étage accueillera les bureaux de Quartier Rouge, une salle de réunion, des bureaux partagés et une salle de visio-conférence. Radio Vassivière, la radio locale qui cherchait depuis des années à ouvrir une nouvelle antenne, investira une partie du lieu avec un studio d’enregistrement, des bureaux et une régie. Quartier Rouge est aussi en discussion avec la CAF pour faire labelliser le lieu Espace de vie social. La lampisterie, un petit bâtiment adjacent, sera lui aussi réinvesti pour en faire un abri voyageur qui fait aujourd’hui défaut. « Rien n’est prévu pour les voyageurs qui attendent dehors, ni pour les conducteurs de train qui doivent parfois rester plusieurs heures avant de repartir. »

Réaménager tout le quartier

Au-delà de ce projet initial, Quartier Rouge voit loin et aimerait à terme provoquer le réaménagement de tout le quartier qui s’étend le long de la voie ferrée. L’association est médiatrice relai de l’action « Nouveaux commanditaires » portée par la Fondation de France qui permet à un groupe de citoyens de faire financer une commande publique. Elle a terminé en novembre un projet de plusieurs années avec le Secours Populaire de Limoges. Avec le concours des habitants, quatre œuvres ont été produites dans 4 quartiers populaires de la ville. « Nous aimerions déclencher le dispositif pour l’aménagement d’une partie du site qui se présente aujourd’hui comme un skate-park » projette Nadège. Quant à la salle de cinéma Méliès installée à côté de la gare, elle devrait être réinvestie en salle de spectacles.

Pour cette première tranche de travaux, l’association a prévu 660 000 euros au total, avec un nouveau poste à la clé pour la création du tiers-lieu et le lien à établir entre tous ceux qui participent au projet. La Région accompagne l’association à hauteur de plus de 230 000 euros. Début des travaux au printemps 2020, pour une inauguration prévue en mai 2021.

Le chantier de Quartier Rouge Agrandir l'image
Le chantier de Quartier Rouge © Quartier Rouge
La gare de Felletin Agrandir l'image
La gare de Felletin © Région Nouvelle-Aquitaine
La salle Méliès Agrandir l'image
La salle Méliès © Région Nouvelle-Aquitaine
Quartier Rouge à la gare Agrandir l'image
Quartier Rouge à la gare © Région Nouvelle-Aquitaine
Un jardinet à aménager... Agrandir l'image
Un jardinet à aménager... © Région-Nouvelle Aquitaine
Felletin, à l'intérieur de la gare Agrandir l'image
Felletin, à l'intérieur de la gare © Région Nouvelle-Aquitaine
Le guichet de la gare Agrandir l'image
Le guichet de la gare © Région Nouvelle-Aquitaine
Le projet de réaménagement du quartier Agrandir l'image
Le projet de réaménagement du quartier © Région Nouvelle-Aquitaine
L'étage de la gare pour futurs bureaux Agrandir l'image
L'étage de la gare pour futurs bureaux © Région Nouvelle-Aquitaine
Les ateliers du quartier de la gare Agrandir l'image
Les ateliers du quartier de la gare © Région Nouvelle-Aquitaine
Les ateliers du quartier de la gare Agrandir l'image
Les ateliers du quartier de la gare © Région Nouvelle-Aquitaine
La petite maison rouge de Felletin Agrandir l'image
La petite maison rouge de Felletin © Région Nouvelle-Aquitaine