Aller au contenu principal
  1. Le quartier de la gare d’Angoulême en pleine mutation
Passerelle Angoulême © DR

Le quartier de la gare d’Angoulême en pleine mutation

La Région, représentée par son Vice-Président, Renaud Lagrave, en charge des Infrastructures, Transports et Mobilités a participé le 4 avril dernier à la pose de la première pierre de la passerelle de la gare d’Angoulême, projet porté par l’agglomération du Grand Angoulême.

L’ouvrage de 144 mètres reliera dès la mi-novembre 2018 deux quartiers d’Angoulême permettant d’accéder à un parking de 250 places, à un centre d’affaires dotés de nouveaux logements et permettra une mise en accessibilité des quais avec des ascenseurs.

Angoulême, une étoile ferroviaire en plein expansion

Angoulême est devenue à l’échelle de la Nouvelle-Aquitaine, une véritable plaque tournante. Idéalement située sur les axes Paris -Bordeaux, mais également  Cognac-Saintes-Royan et Limoges, elle assure également la desserte du bassin du Périgord. La LGV Tours-Bordeaux est venue renforcer son rôle de carrefour de communication.

C’est tout naturellement que la ville est en train de renforcer son attractivité économique et de dynamiser son centre urbain, avec l’appui des collectivités.

Dans ce cadre, l’agglomération et la ville d’Angoulême portent depuis 2012 un projet global (30 000 m²) de réaménagement du quartier de la gare s’articulant autour d’un bâtiment voyageurs modernisé, d’un pôle d’échange multimodal (PEM) réorganisé, d’espaces publics repensés, de la création d’une médiathèque et d’un centre d’affaires situés de l’autre côté du plateau ferroviaire.

Un projet de pôle d’échanges multimodal initié dès 2012

Il vise à restructurer le quartier de la gare et à favoriser l'intermodalité :

  • en améliorant l'accessibilité de la gare pour les personnes en situation de mobilité réduite ;
  • en aménageant un parvis offrant une place aux piétons et autres modes doux ;
  • en créant un accès du côté ouest de la gare et en redynamisant ce quartier avec la création d’une médiathèque,
  • en facilitant l’accès avec la création d'une passerelle traversant les voies ferrées.
Soutien régional et européen

La Région et le l’Europe ont pris part au financement de ce projet avec plus de 6 millions d’euros sur l’opération globale du Pôle d’échange multimodal d’Angoulême soit 1 800  000 € pour la Région et 4 250 134 € pour l’Europe (Fonds Feder).