Aller au contenu principal
  1. Patatam : le e-commerce made in Pays basque s'exporte
Patatam © Joël Peyrou

Patatam : le e-commerce made in Pays basque s'exporte

Après 4 ans de croissance fulgurante, l’entreprise d’e-commerce Patatam basée à Bayonne, spécialisée dans les vêtements d'enfant d'occasion, s’attaque aux marchés étrangers, avec l’aide de la Région. Retour sur le parcours d’une idée originale lancée par 3 associés entrepreneurs, aujourd’hui soutenus par les grands du numérique français.

Patatam - le site web
Patatam - le site web © Patatam

3 amis. Une problématique : comment habiller ses enfants moins cher ? Une solution : créer un site d’e-commerce d’achat et revente de vêtements d’occasion. Des compétences d’entrepreneurs et de développement web... Et voilà l’histoire de Patatam lancée en 2013.
De cette idée simple, Mariève Bidart, Eric Gagnaire et Mathieu Bidart créent un service en ligne aujourd’hui en pleine expension. “Sur la thématique du vêtement d’enfant d’occasion, notre priorité était de proposer toutes les garanties d’un site d’e-commerce classique”, explique Eric Gagnaire, co-fondateur de Patatam. 
Vêtements de qualité, retour gratuit, paiement sécurisé, livraison en 48 h sont ainsi garantis aux internautes, afin de leur offrir une relation de confiance maximum. “Le seconde main à premier choix est notre crédo, explique Pierre Gagnaire. Nous ne sélectionnons ainsi que des pièces en parfait état et l’internaute est assuré de ce qu’il achète et des conditions de commande”.
Le principe ? Pour les vendeurs, après inscription sur le site, le parent reçoit un “patabag” qu’il remplit des vêtements qu’il souhaite vendre, et dépose gratuitement dans un point relais. A l’arrivée dans les locaux de Patatam, commence alors le tri, la sélection, la saisie des critères et du prix, la photographie, puis la mise en ligne des pièces choisies. Tout ce qui n’aura pas été racheté sera donné à des associations caritatives. Le reste est disponible quasi-instantanément sur le site : en 2016, 50 000 pièces y ont été vendues.

Patatam Agrandir l'image
Patatam © Joël Peyrou
Patatam Agrandir l'image
Patatam © Joël Peyrou
Patatam Agrandir l'image
Patatam © Joël Peyrou
Patatam Agrandir l'image
Patatam © Joël Peyrou
Patatam Agrandir l'image
Patatam © Joël Peyrou
Patatam Agrandir l'image
Patatam © Joël Peyrou
Patatam Agrandir l'image
Patatam © Joël Peyrou
Patatam Agrandir l'image
Patatam © Joël Peyrou
Patatam Agrandir l'image
Patatam © Joël Peyrou
Patatam Agrandir l'image
Patatam © Joël Peyrou
Patatam Agrandir l'image
Patatam © Joël Peyrou
Patatam Agrandir l'image
Patatam © Joël Peyrou

La méthode de production Patatam : débrouille & technologie

L’idée est inédite - aucun concept similaire n’existe en France - , le service e-commerce est fiable, et surtout, le développement de la plateforme en ligne et le mode de production sont optimisés de manière créative.
En effet, de la réception des vêtements, à la mise en ligne des produits en vente, en passant par les prises de vues et la gestion des stocks, l’entreprise a développé une méthode et une philosophie de travail, entre innovation technologique et bricolage/débrouille DIY. “Nous développons par exemple nous-même nos logiciels de création de base de données produits, nous avons bricolé notre propre studio photo pour optimiser le temps de prise de vue des vêtements et nous avons créé un système de gestion des stocks à base de cartons récupérés et de puces NFC”, explique Eric Gagnaire en dévoilant l’organisation des 3000m2 de locaux répartis entre bureaux de conception, chaînes techniques et stocks.

Patatam Agrandir l'image
Patatam © Joël Peyrou
Patatam Agrandir l'image
Patatam © Joël Peyrou
Patatam Agrandir l'image
Patatam © Joël Peyrou
Patatam Agrandir l'image
Patatam © Joël Peyrou

Tout cela fait la force de l’entreprise et lui permet en 4 ans de se développer à une vitesse éclair. Elle emploie aujourd’hui 37 salariés et a déjà bénéficié de 3 levées de fonds, et pas par des moindres investisseurs : Frédéric Mazzella, Francis Nappez, Damien Grulier, les cofondateurs de BlaBlaCar, Pierre Kosciusko-Morizet et Pierre Krings, cofondateurs de PriceMinister sont parmi les premiers à faire confiance aux 3 basques. En cette rentrée 2017, Patatam annonce une nouvelle levée de 3 millions d’euros, à l'aube de son nouveau positionnement à l'international.

Nouveau challenge en Angleterre

Près de 10% des articles proposés par Patatam sont vendus à l'étranger, en Espagne, en Belgique, en Suisse... C’est aujourd’hui à une nouvelle stratégie de développement à l’international que s’attaquent les trois dirigeants. La cible : l’Angleterre. Patatam va s’installer dans ce pays potentiellement plus gros marché européen, dans lequel la natalité est forte et où il n’existe pas de concurrence directe. Entre 15 et 20 personnes vont être recrutées localement pour ouvrir un service opérationnel de production à la fin du 1er trimestre 2018, à proximité de Londres.
La Région Nouvelle-Aquitaine soutient Patatam dans ce nouveau challenge dans le cadre de son dispositif Pass Export, à hauteur de 20 000 euros. Après un diagnostic export réalisé par CCI International démontrant la capacité à se développer à l'international, un plan d’actions a été établi. Le programme de prospection à l’export comprend la participation à des journées d'information sur le pays ciblé, la conception et traduction de supports commerciaux en langues étrangères, l’organisation de missions de prospection, la réalisation d’études de marchés et des prestations d’accompagnement sur négociations, interprétariat et traduction et des conseils juridiques et fiscaux.
L'international est un moyen pour l'entreprise bayonnaise d'asseoir sa position de leader. “Nous souhaitons nous consolider, exporter ce que l’on sait faire”, explique Mariève Bidart. “Il faut être assez gros pour que personne ne vienne nous chahuter. Mais Papatam c’est avant tout une belle aventure, surtout humaine, qui nous a permis de rencontrer des gens et développer des liens avec une équipe”. Celle-ci devrait encore être renforcée avec des recrutements en cours au siège dans les prochaines semaines.

Patatam - Eric Gagnaire et Marieve Bidart
Patatam - Eric Gagnaire et Marieve Bidart © Joël Peyrou
Patatam en chiffres

Découvrir Patatam

> sur le site web de Patatam

Les élus régionaux ont voté une aide à Patatam, dans le cadre du dispositif Pass Export, lors de la Commission permanente du 10 juillet 2017.