Aller au contenu principal
  1. Parcs naturels régionaux Millevaches en Limousin et Médoc : Enquêtes publiques
PNR Millevaches © Région Nouvelle-Aquitaine

Parcs naturels régionaux Millevaches en Limousin et Médoc : Enquêtes publiques

Pendant un mois, le parc naturel régional (PNR) de Millevaches en Limousin et le PNR du Médoc présentent leurs nouvelles chartes dans le cadre d’une enquête publique. Cette enquête est une étape préalable au renouvellement du classement du PNR Millevaches et à la création du PNR du Médoc. Elle permettra à chacun de s’informer et de donner son avis sur les projets qu’ils présentent.

Du 18 septembre au 20 octobre 2017, le projet de charte du parc naturel régional (PNR) de Millevaches en Limousin sera soumis à enquête publique. Lorsqu’il a été créé en 2004, le périmètre du parc couvrait 113 communes. C’est 129 communes qui sont aujourd’hui proposées pour le renouvellement de son classement et une nouvelle charte de projet du parc. A l’issue de la procédure, elle sera validée pour une durée de 15 ans.

Du 2 octobre au 3 novembre 2017, le projet de charte du PNR Médoc sera à son tour soumis à enquête publique sur les 53 communes du périmètre d’étude du Parc. Il s'agit là de la création d'un nouveau parc sur le territoire de la Nouvelle-Aquitaine qui en compte déjà 4 (Parc des Landes de Gascogne, Parc du Marais Poitevin, Parc Périgord-Limousin et Parc de Millevaches en Limousin).

Les dossiers des enquêtes publiques

Dès le début de l’enquête, le 18 septembre, le dossier de la nouvelle charte du PNR Millevaches sera consultable sur le site internet dédié à l’enquête publique :

http://enquetepublique-parcnaturelregionalmillevaches.fr.

A partir du 2 octobre, le dossier du PNR Médoc sera consultable sur http://enquetepublique-parcnaturelregionalmedoc.fr.

Ces deux sites disposent d’un registre électronique permettant de recueillir les observations et propositions du public.

Les parcs naturels régionaux

Les parcs naturels régionaux sont créés, à l’initiative des Régions, pour protéger et mettre en valeur de grands espaces ruraux habités. Ainsi, la création ou le renouvellement du classement d’un parc naturel régional, constitue un projet de territoire portant sur de nombreuses thématiques telles que le patrimoine naturel, l’urbanisme et les paysages, la mobilité, les énergies renouvelables, le développement économique (agriculture, sylviculture, tourisme, artisanat…), la culture et le lien social etc. Ce projet est inscrit dans un document d’orientation et de mise en œuvre pour 15 ans : la charte du Parc.

Les chartes soumises à enquête publique

Depuis la loi du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbain, les chartes des Parcs naturels régionaux sont obligatoirement soumises à enquête publique. Il s’agit d’informer les habitants et recueillir leurs remarques sur le projet de territoire porté par le Parc. L’enquête publique est conduite par une commission d’enquête indépendante qui remettra ses conclusions et son avis à l’issue de l’enquête au vu des remarques reçues. Cet avis peut être favorable ou défavorable, et assorti de recommandations.

Toute personne qui le souhaite peut déposer ses remarques par courrier, par courriel, en écrivant sur les registres mis à disposition du public (en ligne et dans les mairies désignées comme lieux d’enquête) ou en rencontrant directement les membres de la commission d’enquête lors de leurs permanences sur le territoire.

Le PNR de Millevaches en Limousin

Le PNR de Millevaches est un territoire rural (certaines communes comptent une trentaine d’habitants) structuré autour d’une quinzaine de petits bourgs (de 300 à 1000 habitants environ) et 4 villes portes (1 300 à 2 600 habitants) : Eymoutiers, Felletin, Meymac, et Treignac.

Quelques chiffres :

  • Superficie : 320 000 ha (moyenne nationale des PNR : 165 000 ha) ;
  • Population : 38 000 hab. (moyenne nationale des PNR : 80 000 hab) ;
  • 113 communes (63 en Corrèze, 34 en Creuse et 16 en Haute Vienne) actuellement,  et 129 dans le cadre du périmètre d’étude de la nouvelle charte.

Espace de moyenne montagne (400 à 1000m d’altitude), marqué par l’omniprésence de l’eau (tête de bassin), une prépondérance de l’élevage (bovins-ovins) et de la forêt (taux de boisement de 54%), il abrite des cœurs de nature fortement liés aux activités agricoles et forestières : milieux agro-pastoraux (landes et tourbières), zones humides et cours d’eau, forêts feuillues sur pentes, forêts résineuses anciennes… abritant des espèces emblématiques (Pie-grièche grise, Circaète Jean-le-Blanc, Chouette de Tengmalm, Moule perlière, isoètes à spores épineuses, Loutre d’Europe…).

Ce territoire se caractérise également par un patrimoine culturel riche (bâti, culture occitane…) et un fort dynamisme associatif et culturel (réseau d’acteurs dense et très actif).

Le PNR Médoc

La Région a souhaité la création d’un Parc naturel Régional en Médoc en Gironde, secteur patrimonial riche et préservé, entre Océan Atlantique et estuaire de la Garonne. Plusieurs étapes ont été franchies avec succès dans la longue procédure de création d’un Parc naturel régional. La Région s’appuie sur le Pays Médoc, instance de préfiguration du Parc naturel régional Médoc.

Quelques chiffres :

  • Superficie : 233 400 ha
  • Population : 102 750 habitants
  • 53 communes

Le territoire du futur Parc naturel Régional se compose de 4 grands ensembles paysagers :

  • Une façade estuarienne à l’est composée de zones viticoles et agricoles,
  • La zone de rencontre entre les eaux de l'estuaire de la Garonne et l'Océan Atlantique: la Pointe de Grave,
  • Au centre, les « landes médocaines » composées de territoires forestiers dominés par la culture du pin maritime,
  • Une bande littorale à l’ouest avec, en arrière de la dune, un ensemble de zones humides et de très grands lacs.

La démarche participative qui a été menée a permis d’aboutir à une stratégie mobilisant les acteurs du territoire, les communes et les communautés de communes autour d’un projet de développement qui valorise les patrimoines naturel et culturel du Médoc.

3 objectifs sont retenus pour créer une dynamique collective et créatrice de solidarités, qui fera du Médoc :

  • Une presqu’île évolutive qui accorde ses activités humaines avec les dynamiques naturelles,
  • Un territoire solidaire qui prend soin de ses équilibres pour renforcer son essor,
  • Un territoire ouvert et acteur d’une relation équilibrée avec la métropole bordelaise.