Aller au contenu principal
  1. Objectif "zéro pesticide" en Nouvelle-Aquitaine

Objectif "zéro pesticide" en Nouvelle-Aquitaine

Réunis en commission permanente le 3 avril dernier, les élus régionaux ont voté la poursuite d'une action volontariste pour accompagner les collectivités et les habitants vers la fin de l'usage de produits phytosanitaires.

Plus de 1600 communes des ex-régions Poitou-Charentes et Limousin sont déjà engagées dans une démarche d'élimination des pesticides dans l'espace public. Pour aller plus loin, la Région souhaite mieux coordonner les actions, renforcer les réseaux techniques et mobiliser les habitants.

Sommaire
  1. Une action coordonnée à l'échelle régionale
  2. L'intervention des trois Fredon
  3. La mobilisation des habitants

Une action coordonnée à l'échelle régionale

La Région propose aux communes et groupements de communes volontaire de signer une charte d'engagements réciproques. Des conseils techniques et une information permanente sont organisés pour accompagner les efforts des acteurs de terrain, notamment les agents des services communaux. Afin de diffuser les bonnes pratiques, le partage d'expériences réussies pour une gestion différenciée des espaces publics fait l'objet de journées spécifiques d'échanges. Enfin, pour une meilleure visibilité de l'opération, un panneau de signalisation routière est offert à chaque commune engagée.

L'intervention des trois Fredon

Les Fédérations Régionales de Défense contre les Organismes Nuisibles d'Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes unissent leurs forces pour pour apporter un soutien technique renforcé. Concrètement, cela se traduit par :
- un centre de ressources régulièrement mis à jour avec un site internet dédié.
- l'accompagnement via une une plateforme téléphonique
- le suivi des actions sur le terrain

La mobilisation des habitants

Au 1er janvier 2019, l'usage des pesticides sera interdit dans l'espace privé (2020 pour les espaces publics). Il faut préparer les esprits, favoriser l'évolution des comportements, à commencer par l'acceptation des "herbes folles" dans nos villes et villages. Un appel à projet est donc lancé : il permettra de financer des actions pédagogiques en direction des citoyens qui résident dans les communes engagées. 165 000 € sont prévus dans le budget 2017.

Assurer la continuité

Les CPIE de Creuse et de Corrèze interviennennt auprès des communes depuis 2008, dans le cdre de la charte "0 pesticides dans nos villes et villages". Pour maintenir cette dynamique de territoire et assurer la transition avec le nouvel appel à projets, la Région soutient financièrement les actions engagées par ces deux structures depuis le début de l'année 2017.