Aller au contenu principal
  1. Un nouveau cluster régional Energies et stockage
Energies & Stockage © Région Nouvelle-Aquitaine

Un nouveau cluster régional Energies et stockage

Près de 250 acteurs régionaux de l’énergie étaient rassemblés ce mercredi 12 juillet à l’Hôtel de Région de Bordeaux. Autour de l’Ademe, du CEA et d’ADI-NA, la Région lançait un cluster Energies et stockage. L'objectif : accélérer la transition énergétique et renforcer la filière industrielle.

Une croissance exponentielle du stockage de l’énergie. La chute du prix des batteries. La baisse des coûts des énergies renouvelables. Et le rôle clé du numérique. C’est dans ce contexte mondial que vient s’inscrire la création du cluster Energies et stockage à l’initiative de la Nouvelle-Aquitaine, Région déjà très engagée en faveur de la transition énergétique.
Avec l’appui d’ADI-NA, qui en assurera le pilotage et l’animation avec la Région, le cluster est co-lancé par l’Ademe et le CEA-LITEN Laboratoire d'Innovation pour les Technologies des Energies Nouvelles et les nanomatériaux. Son but : répondre efficacement aux opportunités industrielles des nouveaux marchés de l'énergie, ainsi qu'au défi énergétique et environnemental sur les territoires.

Un grand potentiel en région

C’est une première en France. Nous avons pour volonté de structurer la filière énergie-réseaux-stockage, avec tous les acteurs du territoire”, explique Alain Rousset. Entreprises, laboratoires, centres de formation, …c’est face à un amphithéâtre bondé que le président de Région a lancé cette journée consacrée à la création du cluster Energies et stockage. “Alors que le débat sur le sens du soutien à la transition énergétique ne se pose plus, nous avons en Nouvelle-Aquitaine un potentiel énorme avec des grands groupes mais aussi des PME développées dans les secteurs de l’hydrolien, du solaire, du stockage... Nous devons décloisonner ce monde de l’entreprise, celui de la recherche et des plateformes technologiques”, poursuit-il.
Pour Bruno Lechevin, président de l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (Ademe), “La lutte contre le changement climatique est un objectif commun vers lequel nous devons tous tendre. Mais ce sont aussi des opportunités industrielles, d’activité, d’emplois. Les filières de stockage et des réseaux intelligents sont l’avenir dans cette région déjà engagée dans un objectif bas carbone.
Florence Lambert, directrice générale du CEA Laboratoire d'Innovation pour les Technologies des Energies Nouvelles (LITEN) souligne que “la transition énergétique a redonné le pouvoir au territoires. La Région Nouvelle-Aquitaine est particulièrement dynamique, voir la plus dynamique en matière de stratégie énergétique.”

Cluster Energies & Stockage
Cluster Energies & Stockage © Région Nouvelle-Aquitaine

Des attentes multiples du côté des entreprises

Après plusieurs étapes impulsées par la Région depuis juillet dernier - inventaire régional des grands enjeux économiques, Forum de la croissance verte, lancement du COPTEC.. - les attentes des acteurs régionaux sont identifiées :

  • l’intégration du numérique,
  • le développement des solutions de stockage de l'énergie,
  • le développement de technologies et d’offres industrielles robustes,
  • la dynamisation des projets collaboratifs,
  • les soutiens aux expérimentations sur le territoire,
  • la sensibilisation des usagers et l'adaptation du cadre réglementaire,
  • la valorisation, le décloisonnement et le regroupement des acteurs régionaux.

Plusieurs futurs membres du cluster régional apportaient leurs témoignages et évoquaient leurs premiers projets collectifs lors de cette journée.
Pour Stelia Aerospace Composites, qui vient de conclure un partenariat avec Faurecia pour concevoir, industrialiser, et commercialiser pour les véhicules électriques des réservoirs d’hydrogène à haute pression, ce cluster “va permettre de multiplier ce type d’échange de savoir-faire”.
Bertin énergie environnement, installé en Nouvelle-Aquitaine depuis plus de 50 ans, veut notamment travailler au sein du cluster "sur le stockage au service de l'industrie sur le territoire", ainsi que sur "les problématique d’export".
Le Syndicat Départemental d'Energies de la Dordogne souhaite que le cluster créé le lien entre entreprises et territoires : “Nous associer au cluster est aussi un signe important que territoires ruraux peuvent être un vrai territoire d'innovation”.
Pour le pôle BTP aquitain CreaHd (33), “l’approche transversale est intéressante. Cela pourra apporter une aide à l’appropriation des nouvelles technologies pour que des maîtres d’ouvrage puissent être des terrains d'expérimentation."
EasyLi, qui développe et commercialise des solution de stockage d’énergie à Châtellerault depuis 6 ans, explique que “le cluster va nous permettre d’être plus visible et de travailler en réseaux, avec des partenaires technologiques et des porteurs de projets pour expérimenter des innovations d’usages”.
Le nouveau cluster Energies et stockage va ainsi pouvoir initier globalement ces premières volontés des acteurs régionaux , afin de structurer un réel écosystème global régional et inverser la tendance actuelle de production en Asie.
Avec près de 300 entreprises néo-aquitaines concernées, la structuration de cet écosystème sera aussi un facteur supplémentaire d’attractivité pour tout le territoire, notamment en terme d'emplois.

Ecosystème régional Energies
Ecosystème régional Energies © Région Nouvelle-Aquitaine
Les acteurs régionaux de la filière énergie

Exemples d’entreprises d'ex-Aquitaine :

Exemples d’entreprises d'ex-Limousin :

Exemples d’entreprises d'ex-Poitou-Charentes :