Aller au contenu principal
  1. Maisons de santé : renforcer l’accès aux soins
Maison de santé en construction à St Vaury © Joël Peyrou / Région Nouvelle-Aquitaine

Maisons de santé : renforcer l’accès aux soins

Pour lutter contre les déserts médicaux et faciliter l’accès aux soins, la Région Nouvelle-Aquitaine renforce l’offre de santé sur les territoires et propose des solutions de proximité, comme les maisons de santé pluridisciplinaires. Quelques exemples soutenus par la Région.

Lutter contre le désert médical

La déprise médicale est une problématique majeure de la Nouvelle-Aquitaine, principalement sur les zones nord et est de la région. Dans ce contexte, les Maisons de Santé Pluridisciplinaires (MSP) offrent une solution qui permet un meilleur accès aux soins pour les habitants et un mode d’exercice collectif attractif pour les professionnels de santé.

De plus, le travail collaboratif peut attirer les jeunes professionnels qui sont de plus en plus accoutumés au travail en équipe, que ce soit en termes de projet de santé ou de modèle d’organisation.

La Région soutient depuis plus de 10 ans le développement des maisons de santé, dans une logique d’aménagement du territoire, principalement en apportant une aide à l’investissement immobilier. Depuis 2006, 160 maisons de santé et antennes ont été ouvertes et financées, réparties sur l’ensemble du territoire régional, pour un montant total de 14 millions d'euros.

Mailler le territoire pour une santé de proximité

Pour lutter contre la fracture sanitaire, la Région soutient l’ouverture de maisons de santé. Elle a ainsi voté plusieurs aides au bénéfice de communes ou communautés de communes lors de la commission permanente du 20 novembre 2017, dont :

  • une maison de santé pluridisciplinaire à Châlus (87) :

Pour un accès et un recours aux soins facilités et garantir un plus fort maillage du territoire, cette maison de santé comprend un bâtiment principal à Châlus et deux antennes (Bussière-Galant et Dournazac). Le projet, co-construit par les élus et les professionnels de santé et soutenu par la Région tourne autour de 4 grandes thématiques : le maintien à domicile des personnes âgées ; la prévention et la prise en charge des maladies cardio-vasculaires ; les problématiques de santé mentale et la collaboration avec les structures spécialisées et leurs équipes mobiles, psychiatres libéraux et l’éducation à la santé. Pour une plus grande proximité, la maison de santé sera hébergée dans un bâtiment communal réhabilité, complété par la construction d’une extension, proche de la pharmacie. La Région Nouvelle-Aquitaine a octroyé à la commune de Châlus un budget de 38 225€ pour ce projet.

  • une maison de santé pluridisciplinaire à Aixe-sur-Vienne (87) :

Ce projet de maison de santé est devenu essentiel pour ce territoire qui est en train de vivre une pénurie de dentistes et de kinésithérapeutes. La communauté de communes prévoit également une pénurie de médecins généralistes d’ici 5 ans. Il était donc important d’agir en proposant un projet de maison de santé à Aixe-sur-Vienne, en cœur de ville, dans un secteur qui concentre des équipements, services et activités et qui bénéficie d'un programme de requalification urbaine mené par la commune d'Aixe-sur-Vienne et soutenu par le FEDER et la Région. L’aide régionale pour la Communauté de communes du Val de Vienne s’élève à 266 400€ pour un montant total de 1,2 millions d’euros.

  • une maison de santé pluridisciplinaire à Gensac (33) :

Le projet de maison de santé prévoit l’installation de 5 professionnels de santé en
équivalent-temps-plein, dont 3 médecins généralistes. Ils travailleront en collaboration avec les centres hospitaliers de Libourne et Sainte-Foy, ainsi que l’Etablissement d'Hébergement des Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) de Castillon-la-Bataille. A ce titre, des outils de télémédecine seront utilisés, notamment dans le traitement des plaies chroniques. De plus, les étudiants seront accueillis par un médecin maître de stage et logés à titre gracieux. D’autres actions au titre de la prévention sont également envisagées, notamment pour le traitement du diabète. La Région a voté une aide financière de 63 750€ à la Communauté de communes de de Castillon - Pujols.

  • une maison de santé pluridisciplinaire à Beaulieu (19) :

La communauté de communes Midi Corrézien a initié un projet de maison de santé pluridisciplinaire en vue notamment d’anticiper les conséquences d'une évolution démographique défavorable.
Ce projet vise à :
> maintenir une organisation de l'offre de soins de premier recours et de favoriser le recrutement de jeunes professionnels et de spécialistes ;
> organiser la coopération entre professionnels autour d'outils partagés ;
> améliorer la qualité des soins par la mise en place de protocoles de soins et d'activités de prévention et d'éducation thérapeutique.
La maison de santé sera construite dans le au centre-bourg de Beaulieu-sur-Dordogne. Elle devrait accueillir 9 professionnels de santé (4 médecins généralistes, 2 chirurgiens-dentistes, 1 sage-femme, 1 pédicure, 1 diététicienne). Les médecins seront également maitres de stage permettant ainsi d’accueillir des étudiants. Elle abritera également un bureau pour l'Instance Coordination de l'Autonomie (ICA) et le service de soins infirmiers à domicile (SSIAD).
Pour réaliser ce projet, la Région octroie à la Communauté de communes Midi Corrézien un budget de 211 962€, sur un montant total de près de 955 000€.

  • une maison de santé pluridisciplinaire à Rochechouart (87) :

Rochechouart et les communes qui l'environnent s’inquiètent des perspectives démographiques médicales (la proportion de médecins généralistes et spécialisés, âgés de 50 à 59 ans, est de plus de 60%). Le projet de construction d’une maison de santé est donc nécessaire pour une meilleure prise en charge de la population locale. Elle sera bâtie sur un terrain proche du bourg et à proximité du local de la Croix Rouge, facilitant ainsi l'accès aux habitants. Elle sera constituée de 3 parties distinctes :
> une partie de consultation de médecins généralistes et spécialistes avec une entrée dédiée ;
> une partie de consultation de kinésithérapeute, podologue, infirmiers avec également une entrée dédiée ;
> une partie commune réservée aux professionnels (studio de garde, salle de réunion).
Des extensions du bâtiment sont possibles en fonction de l'arrivée de nouveaux professionnels (cabinet dentaire, consultations avancées de diététicienne, orthophoniste, ...).
Cette maison de santé répondra à 3 objectifs : préserver et améliorer l'accès aux soins de premiers recours, améliorer les conditions de travail des professionnels de santé, et donc faciliter la reprise de leur activité, et permettre une prise en charge global du patient. L’aide de la Région s’élève à 266 400€ au bénéfice de la Communauté de communes Porte Océane du Limousin.