Aller au contenu principal
  1. J’veux du soleil
NewHeat © JOEL PEYROU

J’veux du soleil

Quatre ans après sa création, la start-up bordelaise newHeat, spécialisée dans la production de chaleur solaire thermique pour l’industrie et les réseaux urbains, lance son premier projet d’envergure : une centrale sur le site des papeteries de Condat, en Dordogne.

Moins utilisée par les industriels que le solaire photovoltaïque, l’énergie solaire thermique consiste à produire de la chaleur à partir de capteurs permettant de transmettre l’énergie du soleil à un fluide : eau, vapeur ou huile thermique. C’est sur ce créneau que Hugues Defréville et Pierre Delmas se sont lancés en 2015, avec un objectif : révolutionner le marché de la chaleur industrielle.

Les deux cofondateurs de newHeat, forts d’une solide expérience dans le secteur des énergies renouvelables, ont eu l’idée d’une offre originale : proposer aux clients - sites industriels (papeteries, agroalimentaire, sites chimiques…) ou réseaux de chaleur urbains – la construction d’une centrale de production. L’entreprise apporte les fonds propres nécessaires, supervise la construction du projet, puis vend l’énergie thermique produite par la centrale sur une durée de quinze à vingt ans. Les avantages promis aux clients sont multiples : réduction de la facture, diminution des émissions de CO2, le tout sans investissement ni risque financier.

Une aide régionale précieuse

Pour y parvenir, d’importants travaux de recherche et développement ont été menés et financés. En juin 2017, une levée de fonds de 1,8 million d’euros auprès d’acteurs industriels et investisseurs de long terme a concrétisé le projet en permettant de financer de lourds investissements. Une nouvelle levée de 1,6 million d’euros auprès de ses actionnaires historiques et via un emprunt bancaire vient d’être conclue en avril dernier.

« En complément, l’aide régionale a largement contribué à notre montée en compétences, explique Hugues Defréville. Elle nous a aidés à structurer notre activité, à investir dans la R&D, l’ingénierie et le savoir-faire. » Les 200 000 € accordés par la Région Nouvelle-Aquitaine au titre de l’aide à l’amorçage des start-up ont ainsi permis d’accéder à un haut niveau d’expertise, qui se concrétise aujourd’hui dans plusieurs projets.

  • Sur le site des papeteries de Condat, en Dordogne, qui produit du papier couché sans bois pour l’édition publicitaire, les livres de luxe ou la presse, a été mise en service la plus grande centrale solaire thermique de France. Les capteurs solaires sont installés sur une surface de 4 210 m², qui produit une énergie de 3 900 MWh par an.
     
  • Après cette première, un nouveau chantier démarre sur les Malteries Franco-Suisses à Issoudun (36). Celles-ci transforment chaque année 200 000 tonnes d’orge et de blé en 160 000 tonnes de malt. Le projet prévoit une fourniture d’énergie thermique pour le site à hauteur de 18 % (avec une chaudière au gaz et une chaudière biomasse), sur vingt ans. Plus de 15 000 m² de capteurs solaires seront installés sur 3,2 hectares.
     
  • Basée à Bordeaux au sein du Village by CA, la société, qui compte aujourd’hui 15 collaborateurs, s’engage maintenant sur les marchés internationaux. Son objectif : réaliser d’ici à 2024 près de 500 MW de centrales solaires thermiques pour devenir ainsi le leader mondial de la fourniture de chaleur solaire.