Aller au contenu principal
  1. Formation pro : un plan qui tombe à pic
Plan investissemen coétences (PIC) © Françoise Roch

Formation pro : un plan qui tombe à pic

Dès cette année, le Plan d’investissement dans les compétences (PIC) prévoit 11 500 parcours supplémentaires de formation à destination de Néo-Aquitains peu qualifiés ou éloignés de l’emploi, avec une montée en puissance du dispositif en 2019.

La Région s’est saisie de l’opportunité de piloter un Plan d’investissement dans les compétences (PIC) à destination des publics jugés prioritaires, en accord avec l’État. Signé au printemps dernier, un pacte « d’amorçage » a ainsi été conclu pour proposer dès cette année 11 500 parcours supplémentaires pour les personnes peu ou pas qualifiées ou pour des formations de remise à niveau, de maîtrise des savoirs de base, de remobilisation ou d’aide à l’élaboration de projets.
La lutte contre le chômage passe par une montée en puissance de la population qualifiée. Les chiffres en témoignent : le taux de chômage des personnes n’ayant aucun diplôme ou le seul certificat d’études primaire dépasse les 18 %, celui de ceux ayant le brevet des collèges frôle les 14 %, tandis que celui des bac + 2 est de 5,6 %. Et l’écart ne cesse de se creuser : entre 1982 et 2017, le taux d’insertion des personnes sans diplôme est ainsi passé de 72 % à 56 %.

Habilitations pro, inclusion numérique et linguistique

Représentant une enveloppe de 51,52 millions d’euros financée par l’État, ces ouvertures de places se déclinent en 6 500 formations dédiées à la préparation d’habilitations professionnelles dans des secteurs tels que le bâtiment, le transport et la logistique, le nettoyage, la cuisine, le sanitaire et social… Près de 1 000 autres formations sont dédiées à trois secteurs qui recrutent : les transports, les services à la personne et le commerce.
Les formations pour un apprentissage des usages du numérique et des métiers du numérique comme de la langue française sont également priorisées, avec près de 4 000 parcours. Sous l’impulsion de la Région, des modalités d’apprentissage innovantes sont et seront en parallèle expérimentées par des formations digitalisées, sur le savoir-être en situation de travail, ou des aides aux permis de conduire…

500 millions d’euros supplémentaires pour la formation professionnelle

Effectif dès cette année, ce Plan d’investissement dans les compétences (PIC) prendra son envol à partir de l’an prochain. Pour la période 2019-2022, une phase de développement avec un pacte alliant État et Région est en cours de construction, en partenariat avec Pôle Emploi – dont la coopération avec la Région s’est intensifiée –, les acteurs de la formation, les filières professionnelles et les conseils départementaux.
Un budget proche de 500 millions d’euros insufflera une politique ambitieuse afin d’augmenter le nombre de formations, diversifier l’offre et privilégier des parcours plus denses et complets, avec notamment un budget augmenté de 3 500 à 8 500 euros par personne.

Les parcours de formation

Chaque année, plus de 37 100 Néo-Aquitains bénéficient de parcours de formation, de tout type et tout secteur, auprès de Pôle Emploi, des Missions locales, de Cap Emploi, du Plan local pour l’insertion et l’emploi… La Région, responsable de la qualification et du développement des compétences sur son territoire, abonde à hauteur de 140 millions d'euros ces différents dispositifs de formation, dont plus de la moitié est, d’ores et déjà, dédiée à des personnes peu qualifiées ou éloignées de l’emploi.