Aller au contenu principal
  1. Culture et santé en Nouvelle-Aquitaine
Culture et santé - Krakatoa © Culture et santé

Culture et santé en Nouvelle-Aquitaine

Depuis 6 ans, le pôle culture et santé initie des coopérations entre les acteurs de la culture et de la santé. Ses missions ont été étendues à l’ensemble de la grande région depuis le début d’année.

Le pôle culture et santé  est né en 2011, pensé comme appui à la politique publique portée par la Région, la Drac (direction régionale des affaires culturelles) et l’ARS (agence régionale de santé).

Au service de néonatalogie de l’hôpital de Pau, le groupe d’animation musical (Gam) forme les soignants et les parents de prématurés au chant depuis 10 ans. « Le chant a un effet calmant sur les bébés qui sont placés dans un environnement médicalisé très bruyant. Il apaise les tensions des parents et de l’équipe soignante » explique Alexandra Martin, directrice du pôle culture et santé. L’action est un des multiples exemples issus de l’appel à projets annuel « culture et santé » qu’accompagne le pôle.

Culture et santé est né en 2011 sous la forme d’une SCIC (société coopérative d’intérêt collectif). La Région est l’un des membres fondateurs avec la Drac (direction régionale des affaires culturelles) et l’ARS (agence régionale de santé). Le pôle a été fondé comme un outil de mise en relation des acteurs du monde hospitalier et des acteurs culturels à l’échelle régionale, avec pour mission de porter des programmes d’innovation et de recherche dans le domaine des actions culture et santé. Il assure le rôle de relais d’information, conseil, accompagnement et formation auprès du secteur sanitaire et sociale et du secteur culturel.

Projets phares

Nous vieillirons ensemble
Nous vieillirons ensemble © Maxime Couturier

Parmi les actions phares du pôle, le projet « Quel talent ! » permet à des groupes d’aides à domicile de participer à des ateliers d’expression artistique pour exprimer ce qu’est leur métier, retrouver par ce moyen de l’estime de soi, une image positive de leur métier. Une façon de lutter contre les problèmes structurels de ces métiers difficiles que sont l’isolement face aux bénéficiaires, la pénibilité, une forte précarité et la mise en concurrence entre les professionnels. « Des problèmes que peuvent aussi partager les artistes » rappelle Alexandra Martin.

Sur une thématique proche, le projet « nous vieillirons ensemble » cherche à réduire l’isolement des personnes âgées et favoriser le bien vieillir en pays d’Albret » (41). L’art contemporain est ici le médium. Les artistes créent une rencontre avec des œuvres au sein d’un Ehpad et au domicile de personnes âgées. « Le projet ouvre la possibilité d’un rapport à l’art contemporain pour des personnes qui en sont éloignées, c’est sa force » note Alexandra Martin. « Nous vieillirons ensemble » s’accompagne de sorties à la Forêt d’art contemporain du parc naturel régional des Landes pour les professionnels du secteur médico-social et les personnes dont ils s’occupent, à la découverte des œuvres qui y sont installées. Les uns et les autres sortent de leur quotidien, s’ouvrent simplement à une réalité qu’ils pensaient inaccessible pour eux.

Au total, 116 projets artistiques et culturels ont été retenus lors de l’appel à projets culture et santé 2017. Ils se dérouleront dans 44 établissements sanitaires de la région.

Co-construire avec les acteurs

Au début de l’année, ses missions ont été élargies à l’ensemble de la nouvelle région. Sur le site de la pépinière de Rocher de Palmer où il a pris ses quartiers, une chargée de mission vient renforcer l’équipe de deux personnes pour permettre d’organiser des « rendez-vous culture et santé » sur l’ensemble du nouveau territoire. Dans sa nouvelle feuille de route, le pôle doit conduire un programme d’innovations et de recherche sur l’organisation des projets artistiques et culturels dans les établissements de santé. Le projet « Nous vieillirons ensemble » initié en 2014 se poursuit également.

L’élargissement des actions à la nouvelle région et une gageure pour le pôle. « Le pôle est né de la volonté d’une multiplicité d’acteurs aquitains. Il n’y aurait aucun sens aujourd’hui à simplement vouloir dupliquer sur l’ensemble du nouveau territoire ce que nous faisions en Aquitaine. Cela serait en totale contradiction avec les valeurs de l’économie sociale et solidaire que nous portons. Chaque territoire a ses spécificités propres, une antériorité et une légitimité des acteurs qui y travaillent que nous devons respecter. C’est pourquoi nous cherchons la meilleure façon de nous faire inviter sur les territoires, rencontrer leurs acteurs et co-construire les nouveaux projets avec eux. »

Le soutien régional

Le pôle culture et santé bénéficie d’une aide de 35 000 € attribuée au titre de la politique culturelle régionale lors de la commission permanente du 3 avril 2017. Le pôle bénéficie en outre, pour ses activités 2017, d’une aide de 40 000 € attribuée au titre de l’appel à manifestation d’intérêt Innovation sociale.