Aller au contenu principal
  1. Coronavirus – La Région prend des mesures d'urgence
Hôtel de Région Bordeaux © Région Nouvelle-Aquitaine - SBR

Coronavirus – La Région prend des mesures d'urgence

Transports, entreprises, jeunesse… Dans tous ses domaines de compétences, la Région s’adapte pour assurer à la fois une continuité de service public, répondre aux impératifs de cette crise sanitaire du Covid-19 et soutenir au mieux les opérateurs économiques touchés. 

Sommaire
  1. Les mesures adoptées à la séance plénière du 10 avril 2020
  2. Les entreprises en Nouvelle-Aquitaine
  3. Les jeunes, les lycées et les CFA de Nouvelle-Aquitaine
  4. Les transports en Nouvelle-Aquitaine
  5. La Région solidaire des personnels soignants
  6. Documents réglementaires et actes administratifs liés au Coronavirus

Les mesures adoptées à la séance plénière du 10 avril 2020

Coronavirus - Plan d'urgence Nouvelle-Aquitaine
Publish at Calameo

Voir l'article réalisé sur la séance plénière du 10 avril 2020

Les entreprises en Nouvelle-Aquitaine

Face aux obligations de confinement et au fort ralentissement, voire l’arrêt total d’activité pour les entreprises régionales, la Région a créé dès le mardi 17 mars un fonds de rebond et stratégique de 73 millions d’euros pour les entreprises et mis en place dans les jours suivants une cellule d'écoute et de veille. Sont concernées les très petites entreprises, mais aussi les plus grandes, ainsi que les associations du domaine de la culture, du sport et de l’économie sociale et solidaire. 

La Région prend également des mesures fortes à destination des secteurs du BTP et de l’architecture (assimilation de la situation à un cas de force majeure par les services de la Région afin de prolonger les délais d’exécution sans pénalités de retard ; maintien des avis d’appel publics à concurrence et lancement de nouveaux avis pour assurer la continuité des plans de charge). 

« Nous serons très attentifs à soutenir tous les acteurs qui passeraient entre les mailles de ces dispositifs notamment dans les secteurs agricoles et agroalimentaires et plus largement ceux déjà en difficultés avant la crise et qui ne sont plus dans la zone radar des banques », a insisté Alain Rousset.

Pour voir en détail la mise en place de ces mesures, ainsi que celles portées par l'Etat et les partenaires des entreprises néo-aquitaines, trouver les bons contacts pour bénéficier des aides existantes et à venir, rendez-vous sur notre article dédié sur le site entreprises.nouvelle-aquitaine.fr
 

Les jeunes, les lycées et les CFA de Nouvelle-Aquitaine

Face à la fermeture indispensable des lycées pour éviter les risques de propagation du virus et l’arrêt des transports scolaires dès le 16 mars, la Région s’est engagée pour assurer la continuité de l’enseignement et de l’apprentissage à distance, notamment grâce au service d’assistance numérique et aux ressources numériques mis à disposition des élèves et de leurs familles. 

La Région a aussi renforcé son service gratuit d’aides aux devoirs et élargi la plage horaire d’ouverture de ce dernier. 

Pour en savoir plus sur ces dispositifs et vous tenir informé de l’évolution des engagements de la Région au cours de cette crise, rendez-vous sur l’article dédié sur le portail jeunes.nouvelle-aquitaine.fr 
 

Les transports en Nouvelle-Aquitaine

En même temps que la fermeture des lycées, la Région a stoppé la circulation des cars scolaires dès le lundi 16 mars. Dès le lendemain, mardi 17 mars, la circulation des cars régionaux a été réduite au minimum pour assurer une continuité de service. Dans le même temps, la Région instaure la gratuité des transports et la montée par l’arrière du car pour garantir la distance sociale et limiter au maximum les contacts avec les chauffeurs. 

De son côté, la SNCF adapte régulièrement ses plans de transports ; les informations de circulation sur les trains du lendemain sont disponibles chaque jour à 17 heures sur l'Assistant SNCF et l'ensemble des canaux d'information. 

Pour vous tenir régulièrement informé de l’évolution des conditions de circulation sur les transports régionaux, rendez-vous sur notre article dédié au Covid 19 et aux transports régionaux sur notre site transports.nouvelle-aquitaine.fr.

N’oubliez pas que pour tous vos déplacements indispensables (travail, courses de première nécessité…), vous devez désormais vous munir d’un formulaire de déplacement, qui pourra pour être demandé par les forces de l’ordre lors de vos déplacements.
 

La Région solidaire des personnels soignants

Outre la gratuité des TER pour tous les personnels soignants, la Région a expérimenté – en lien avec l’Agence régionale de santé et le rectorat de l’académie de Limoges - l’ouverture de l’internat du lycée  Auguste Renoir à Limoges pour les personnels soignants valides du CHU. Depuis les internats des lycées de Dax (Borda), Poitiers (Kyoto), Guéret (Bourdan), Mont-de-Marsan (Despiau), Tulle (Perrier), Confolens (Emile Roux), Périgueux (Picasso), Brive (Cabanis), Aubusson (Jamot) et Civray (Les Terres Rouges) ont rejoint la démarche et accueillent d’ores et déjà des personnels soignants. Seront prochainement opérationnels les internats de Barbezieux (Félix Gaillard) et Angoulême (LISA).
La Région a également mis en place un plan de transports pour assurer le déplacement des soignants valides des internats à leur lieu d’exercice.

« Les agents du Conseil régional se sont immédiatement mobilisés (sur le mode du volontariat) pour participer à cette initiative : il s’agit principalement de tâches d’accueil et de logistique (petits-déjeuners). Le traiteur du Conseil régional a proposé de fournir des plateaux repas froids pour les dîners », précise François Vincent, conseiller régional qui a suivi cette expérimentation. Une attention particulière sera portée sur l'hygiène des bâtiments qui se verra renforcée (nettoyage des poignées de portes et des surfaces susceptibles d'être des vecteurs de propagation du virus).

Autorité organisatrice de 240 lignes d’autocars interurbains, la Région a décidé de mettre à profit l’expertise de sa Régie de transports de Haute-Vienne pour concevoir et organiser, en liaison étroite avec le CHU, une navette en autocar, gratuite, entre le lycée et l’hôpital, quatre fois par jour, en garantissant toutes les mesures de protection nécessaires des chauffeurs et des passagers (mesures barrières renforcées).
Cette expérimentation pourra être déployée, en accord avec l’ARS, sur d’autres lieux de préfecture et de sous-préfecture, comme Mont-de-Marsan, Bordeaux (polyclinique Nord), Poitiers, Libourne…

Documents réglementaires et actes administratifs liés au Coronavirus