Aller au contenu principal
  1. Un contrat pour la filière Livre en 2018/2020
Livre © Photo by Janko Ferlic from Pexels

Un contrat pour la filière Livre en 2018/2020

Réunis en séance plénière ce lundi 26 mars 2018, les élus régionaux ont approuvé le Contrat de filière Livre Nouvelle-Aquitaine 2018/2020. L’État – DRAC Nouvelle-Aquitaine, la Région et le Centre national du livre s’engagent ainsi à renouveler leur politique commune visant à favoriser le développement du secteur du livre dans la région.

Le 6 avril prochain, dans le cadre de la manifestation Escale du livre à Bordeaux, État - DRAC Nouvelle-Aquitaine, Région et Centre national du livre signeront à 18h le contrat de filière Livre.
Auteurs, éditeurs, libraires du territoire de la Nouvelle-Aquitaine ont été au coeur du processus de création de ce texte. Suite aux concertations menées avec les professionnels tout au long de l’année 2017 afin de proposer une action au plus près de leurs préoccupations, les trois partenaires ont souhaité répondre aux évolutions de la filière du livre et définir des objectifs stratégiques identifiés en fonction de :
- la diversité de la création et une juste rémunération des auteurs,
- la professionnalisation et le développement des acteurs de la chaîne du livre,
- l’aménagement culturel du territoire et l’accès à la culture.

Prévu sur une période 2018/ 2020, l’accord cadre affirme un engagement des partenaires dans une coopération renforcée, afin d’encourager la mise en place d’écosystèmes locaux et le développement d’une économie allant de la création à la diffusion, en favorisant l'articulation entre politique culturelle et politique de développement économique.

Le contrat de filière répond ainsi aux attentes prioritaires des professionnels, pérennise les soutiens existants, simplifie les dispositifs et préserve la dimension proprement culturelle des politiques publiques de soutien à la filière du livre en région.

Les actions seront menées en s’appuyant sur l'expertise de l’Agence Livre, Cinéma et Audiovisuel en Nouvelle-Aquitaine (ALCA) , autour de sa mission en faveur du livre.

Le contrat de filière sera abondé chaque année à hauteur de 800000 euros par la Région, 300000 euros par l'Etat-DRAC Nouvelle-Aquitaine et 200000 euros par le Centre national du livre.

Contrat de filière Livre
Contrat de filière Livre © Région Nouvelle-Aquitaine

4 objectifs généraux et 3 axes prioritaires

La convention cadre définit 4 objectifs généraux :

  • Développement et pérennisation de la filière du livre

Les partenaires s’engagent à faire évoluer les dispositifs existants à l’échelle régionale pour les adapter aux besoins des professionnels. L’enjeu de la professionnalisation, de la formation et de l’évolution mesurée des emplois et des compétences reste prioritaire et sera accompagné par tous les moyens mobilisables.

  •  Dynamisation et couverture territoriale

Les partenaires s’engagent à favoriser prioritairement les projets d’investissement et la professionnalisation des lieux de vente du livre afin de veiller à un aménagement culturel équilibré et cohérent, tout en facilitant le développement d’actions prenant en compte les spécificités territoriales.

  • Innovation et développement numérique

Les partenaires s’engagent donc à favoriser les initiatives qui viseront à promouvoir des solutions innovantes, individuelles ou collectives. Les projets s’appuyant sur la mutualisation de moyens, ou proposant des modèles économiques alternatifs et viables sur un territoire, seront particulièrement encouragés ainsi que la formation des différents acteurs concernés.

  • Éducation Artistique et Culturelle, transmission et diversité

Les partenaires s’engagent à favoriser les initiatives qui viseront à promouvoir la pratique artistique, la rencontre avec les auteurs et les acteurs de la chaîne du livre ainsi que la fréquentation des oeuvres et de leurs lieux de diffusion
Les projets soutenus favoriseront le plaisir de lire et la constitution d’une relation durable avec le livre et la lecture.
L’État – DRAC Nouvelle-Aquitaine et la Région Nouvelle-Aquitaine porteront également une attention particulière aux projets en langues régionales (basque, poitevin-saintongeais et occitan), ainsi qu’à ceux initiés par des auteurs issus de pays francophones.

Trois axes prioritaires ont été définis :

  • Interprofession

L’objectif de l’État – DRAC Nouvelle-Aquitaine et de la Région Nouvelle-Aquitaine, qui reconnaissent l’importance de cette mobilisation interprofessionnelle, est d’encourager les différents réseaux à gagner en cohérence et en efficacité dans l’exercice de leurs missions, en renforçant les collaborations, en croisant les expertises, en particulier sur les enjeux de professionnalisation et de formation qui se posent pour l’ensemble des acteurs de la chaîne du livre.

  • Auteurs

Les dispositifs mis en oeuvre dans le cadre de la convention ont pour objectifs de :
- soutenir les initiatives professionnelles permettant la reconnaissance du travail des auteurs et leur juste rémunération ;
- poursuivre l'accompagnement de la création littéraire ;
- favoriser le développement des compagnonnages pour faciliter l’implication des auteurs néo-aquitains dans les projets culturels et éducatifs en lien avec leur territoire de proximité.

  • Économie du livre

Dans le secteur de l'édition, les dispositifs mis en oeuvre ont pour objectifs de :
- favoriser la diversité éditoriale tout en encourageant les bonnes pratiques et la professionnalisation des éditeurs ;
- permettre aux éditeurs, diffuseurs et distributeurs néo-aquitains de s’approprier et de développer des modes de travail innovants en s’adaptant aux nouvelles technologies ;
- accompagner le développement économique, notamment par le soutien à l’emploi.

Dans le secteur de la librairie indépendante, les dispositifs ont pour objectifs de :
- favoriser, consolider et étendre le réseau de librairies indépendantes et de points de vente du livre de qualité ;
- développer l’offre qualitative de livres neufs et stimuler les rencontres autour du livre dans les points de vente indépendants pour encourager l’animation culturelle des territoires ;
- permettre aux libraires indépendants de s’approprier et de développer des façons de travailler innovantes en s’adaptant aux nouvelles technologies ;
- accompagner le développement économique, notamment par le soutien à l’emploi.