Aller au contenu principal
  1. Commission permanente du 9 octobre 2017
Les élus réunis en salle des assemblées © Région Nouvelle-Aquitaine / Françoise Roch

Commission permanente du 9 octobre 2017

Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, et les élus régionaux se sont réunis en Commission permanente, ce lundi 9 octobre 2017 à l’Hôtel de Région, à Bordeaux, et ont voté 394 dossiers pour un montant total de plus de 264 millions d'euros.

Sommaire
  1. Développement économique et emploi
  2. Formation professionnelle et apprentissage
  3. Culture, éducation, sport, jeunesse, solidarité et lycées
  4. Equipements, infrastructures et transports
  5. Agriculture, agroalimentaire, forêt et mer
  6. Aménagement du territoire, développement territorial et santé
  7. Europe, coopération transfrontalière et international
  8. Transition énergétique et écologique

Développement économique et emploi

90 dossiers ont été étudiés et 101 millions d'euros d'aides votées par les conseillers régionaux dont ces derniers

# Développement économique - projets innovants

185 000 euros à l’entreprise ADAM - Sainte-Hélène (33) spécialisée depuis l’origine (1880) dans la fabrication de caisses pour le vin.
Adam est le premier producteur français de packaging bois avec une production annuelle supérieure à 1,5 million d’unités. L’entreprise souhaite poursuivre sa croissance en accélérant son programme d’innovation organisationnelle.

1.200.000 d'euros à Climax Technology - Bordeaux (33) pour le développement et la commercialisation de produits connectés – création prévue de 50 emplois
La société Climax Technology spécialisée dans la conception et la commercialisation de produits connectés pour la sécurité des biens et des personnes, a mis au point des centrales qui sont installées chez les utilisateurs pour leur permettre d’accéder à différentes fonctionnalités : gestion à distance des thermostats, des prises électriques, des volets roulants et des relais ; détection des chutes, des mouvements, des températures, des ouvertures et des fumées. L’entreprise prévoit d’internaliser, courant 2018, la production des produits qu’elle développe et commercialise. 4 lignes de production seront installées à Saint-Jean-d’Illac.

500 000 euros sur Worldcast Connect - Mérignac (33). 29 emplois créés
La société Worldcast Connect est le créateur de WorldCast Manager, une logiciel qui vise à optimiser la gestion des objets connectés utilisés par les radiodiffuseurs. Worldcast Connect ambitionne de devenir le leader mondial de la gestion de ces équipements connectés et a prévu de réaliser un programme de R&D portant sur l’automatisation et les fonctions de WorldCast Manager.

504 329 euros pour Babcock Wanson - Nérac (47) - 323 salariés  6 emplois créés
L’entreprise de taille intermédiaire (ETI) Babcock Wanson propose une gamme complète de produits et de services pour les chaufferies industrielles. L’entreprise souhaite devenir le leader de la fourniture clé en main de solutions complètes de chaufferies industrielles (fabrication des équipements jusqu’à la fourniture de l’ensemble des services permettant le fonctionnement optimisé de la chaufferie). Pour cela, elle souhaite concevoir un nouveau service numérique pour proposer à ses clients une « chaufferie du futur » performante et connectée.

82 000 euros pour Ertus Group - Bordeaux (33) - 15 salariés – 1 emploi créé
La société Ertus Group commercialise un logiciel qu’elle a développé en interne : Process2wine. Ce logiciel permet aux viticulteurs de planifier et gérer l’ensemble des travaux de la vigne. Ertus Group souhaite créer une nouvelle offre de services qui soit complémentaire aux fonctionnalités de son logiciel Process2wine. Dans cette optique, la société entend développer une solution connectée et automatisée de traitement et d’épandage des vignes. Pour ce faire, elle s’est engagée dans un projet collaboratif avec divers partenaires

308 044 euros pour Meccellis Biotech - La Rochelle (17) - 7 salariés
La société Meccellis Biotech a été créée en 2011 par trois dirigeants, spécialistes du secteur des implants chirurgicaux, notamment en chirurgie digestive. Aujourd’hui, le développement de Meccellis Biotech passe par une diversification des produits finis et des indications ciblées A ce titre, l’entreprise a présenté un programme de R&D et d’innovation dont l’objectif est de diversifier les matières utilisées pour la confection d’implants chirurgicaux.

39 954 euros pour la Manufacture d’accordéons Maugein – Tulle (19)
L'entreprise Manufacture d'Accordéons MAUGEIN localisée à TULLE, employant 14 salariés en CDI, conçoit et commercialise des instruments de musique, en particulier des accordéons et chercha à diversifier son activité. A ce titre, elle envisage de développer cinq instruments de musique sur lesquels des morceaux peuvent être joués à partir de touches d'accordéons insérées dans les corps et reproduisant ainsi un son différent de celui de l'accordéon.

# Développement économique - aides à l'investissement

91 109 euros pour La Boite à Papiers SA - Limoges (87) - 130 salariés – 20 emplois créés
L'association La Boite à Papiers a été créée par 5 amis ayant la volonté de donner une seconde vie aux papiers, en les collectant, tout en faisant travailler des personnes sans emploi. En 1996, avec la mise en place du tri à Limoges (87), l'association se diversifie. Elle réalise alors des prestations de tri, l'accueil en déchetterie et la collecte de déchets médicaux. Puis La Boite à Papiers se positionne sur la collecte et le démantèlement des déchets d'équipements électriques et électroniques. La stratégie de développement de l'entreprise repose, d'une part, sur la volonté de devenir le centre de traitement en Centre Ouest des écrans plats et d'autre part, elle entend se positionner sur une nouvelle prestation de collecte multi-déchets auprès des entreprises. 
Cette stratégie nécessite des investissements lui permettant de devancer ses concurrents.

# Recherche - Transfert de technologies

2 500 000 euros pour la réhabilitation du Campus Périgord (Département de la Dordogne)
Le Contrat de Plan Etat Région (CPER) 2000-2006 a développé le site de La Grenadière autour des bâtiments de l’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education (ESPE alors IUFM et ex Ecole Normale d’instituteurs) appartenant au Département de la Dordogne ; l’objectif était de prévenir une implantation désordonnée des activités universitaires à Périgueux. De fait, le site comporte aujourd’hui le Département d’Etudes Juridiques et Economiques de Périgueux (DEJEP), l'ESPE et l’Institut universitaire de technologie(IUT).Le CPER actuel vise à pérenniser le pôle enseignement supérieur à Périgueux, favoriser une dynamique de vie de campus, et mutualiser les services aux utilisateurs.

# Numérique

62 700 000 euros pour Dorsal – Limoges (87)
Les collectivités territoriales et leurs groupements sont fortement impliqués dans l'aménagement numérique des territoires de Nouvelle Aquitaine. Le déploiement de la fibre optique en tout point du territoire et la modernisation des entreprises, par le numérique, sont également des piliers du nouveau Schéma Régional de Développement Economique, d'Innovation et d'Internationalisation (SRDEII). Le syndicat mixte DORSAL conduit depuis 14 ans l'aménagement numérique public en Limousin. Il est composé de 8 collectivités (la Région, les 3 Départements de l'ex-région Limousin, les agglos de Brive, Tulle et Guéret, ainsi que la Ville de Limoges). la Région et les autres membres historiques se tournent à présent vers le déploiement du très haut débit (THD) sur les trois départements du Limousin historique, comme définit dans leur Schéma Directeur d'Aménagement Numérique (SDAN) adopté en octobre 2012.

Lire l'article Fibre optique : plus de 62 millions d'euros pour Dorsal

38 000 euros pour Hedgelog - Bordeaux (33)
Hedgelog est une jeune pousse engagée dans un projet d'entreprise qui doit permettre la réalisation et la commercialisation de solutions innovantes dans le domaine de l'optimisation de la gestion des ressources naturelles. Dans le cadre de ce prototype Hedgelog va créer un robot qui peut se mouvoir dans les réseaux d'eau sous pression et envoyer les informations récoltées. L'objectif est de détecter les fuites, la qualité de l'eau, etc.

# Numérique et start-up

60 000 euros pour Coach Adjoint - La Teste de Buch (33)
Coach adjoint est une application mobile permettant la mise en relation des staffs, des entraîneurs, des joueurs, des parents de joueurs et des supporters. Elle permet en outre de gérer l'activité d'un coach d'équipe de football (convocation des joueurs, entraînements, analyse des performances des joueurs, constitution de l'équipe etc.) pour les équipes professionnelles comme pour le football amateur. Coach adjoint est amené à devenir la référence dans le monde footballistique francophone, grâce notamment à son partenariat avec la FFF.

# E-santé

150 000 euros pour Carcidiag Biotechnologies - Guéret (23) - 7 emplois créés
Carcidiag Biotechnologies développe un outil de diagnostic innovant caractérisant la présence de cellules précancéreuses sur des tissus biologiques. L’objectif est de prévenir le développement de cancers et fournir un test pertinent, au service du déploiement de la médecine personnalisée et du développement de nouvelles molécules anticancéreuses.

225 000 euros pour Inheart - Pessac (33) - 15 emplois créés
I
nHEART développe des logiciels de traitement d’images médicales en cardiologie. Ces outils permettent de modéliser un cœur virtuel 3D personnalisé pour aider la planification et le guidage des interventions des cardiologues sur les patients atteints d’arythmie.

350 000 euros pour Valbiotis - La Rochelle (17) - 9 salariés - 18 emplois créés
Valbiotis est une société spécialisée dans le développement de solutions nutritionnelles innovantes dédiées à la prévention des maladies cardio-métaboliques et à l’accompagnement nutritionnel des patients. Valbiotis a été lauréate du Concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes, I-Lab 2016 organisé par le Ministère de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur et piloté par BPI France.

170 000 euros pour Exelus – Latresne (33) - 7 salariés - 9 emplois créés
Créée en décembre 2014, EXELUS est devenu un acteur créateur de nouveaux usages dans le secteur de la santé numérique. Il développe et commercialise depuis janvier 2016 la solution Nomadeec, plateforme de télémédecine à ce jour unique sur le marché, permettant un examen clinique complet, connecté, mobile et communicant.

500 000 euros pour OP2 Drugs - Pessac (33) - 2 salariés - 4 emplois créés
Créée en mars 2015, OP2 DRUGS est une « biotech » spécialisée dans la découverte et le développement de nouvelles applications thérapeutiques pour des molécules déjà autorisées et présentes sur le marché. En collaboration étroite avec l’Institut Hospitalo-Universitaire LIRYC (Institut de RYthmologie et modélisation Cardiaque) à Bordeaux, OP2 DRUGS s’est engagée depuis près de 2 ans dans l’exploitation d’une molécule brevetée (OP2213) dont le mécanisme d’action lui confère des propriétés très prometteuses, en particulier en cardiologie et en neurologie.

# Economie sociale et solidaire

100 000 euros pour Fournié et Cie - Sauzé Vaussais (79)
Fournié est une entreprise familiale créée en 1965 par M. François Fournié. Elle était spécialisée dans l'électricité industrielle et le pompage puis s'est progressivement développée à la fois en termes d'activités et d'effectifs. A ce jour, elle compte 71 salariés qui interviennent en conception et réalisation dans le domaine des eaux potables, industrielles et usées. Le projet porte sur la reprise par 38 salariés de la société Fournié & Cie en Scop suite au départ à la retraite du Monsieur Fournié, sur la base d'un pilotage qui sera la poursuite des démarches engagées depuis 1 an. Cette transformation en SCOP sera effective au 01 novembre 2017. L'objectif plus général est de maintenir 70 emplois sur le territoire rural de Sauzé-Vaussais.

28 000 euros  pour La P'tite Ferme - Talence (33)
Créée en Avril 2016, l'association « La P'tite Ferme » a pour objet l'expérimentation d'une activité de maraichage. Située sur la zone Béthanie à Saint-Morillon, cette structure dispose d'1.5 hectares bio et d'un poulailler. Afin de conduire cette activité de façon sereine et efficace, La P'tite ferme sollicite une aide à l'investissement afin d'acquérir le matériel nécessaire à la production à savoir l'outillage pour la construction de serres, du matériel d'irrigation, un tracteur ainsi que quelques outils de productions indispensables (griffes, semoir etc...).

26 400 euros pour Garage alternatif - Tulle (19)
Le garage alternatif s'adresse à toutes la population, mais son objectif est de permettre aux plus démunis de pouvoir accéder à des entretiens de véhicules de qualité à des coûts raisonnés. Le but est de permettre à ce public de retrouver ou conserver un emploi sur un territoire rural où posséder un véhicule est nécessaire pour se déplacer. De plus, le garage alternatif est agréé entreprise d'insertion pour 1 ETP, il est la seule structure d'insertion du département s'appuyant sur la mécanique automobile.

12 500 euros pour Saint Fiacre - Saintes (17)
Ce projet de dépannage solidaire fait suite à la création du garage solidaire sur Saintes en septembre 2015. A plusieurs reprises les véhicules ont dû être remorqués pour être réparés posant aussi le problème de dépannage avec remorquage sans véhicule adapté. En septembre 2016, des rencontres avec l'association ADMR ont permis de travailler sur une solution aux problèmes de pannes des véhicules de leurs salariés « aide à domicile » qui occasionnent des retards ou des absences de prestation auprès des personnes.

# Start-up

50 000 euros pour Easy Driver - Angoulême (16) - 3 salariés - 14 emplois créés
Easy Driver est une jeune société de développement informatique qui a été créée en mai 2015 et qui développe une application d’apprentissage à la conduite appelée Steerity. L’application en cours de développement s’inscrit sur le marché des outils d’aide à l’apprentissage au permis de conduire. L’offre cible un marché estimé chaque année à 850 000 jeunes de 15 à 24 ans en France et 9 millions en Europe.

150 000 euros pour Novengine - La Rochelle (17) - 2 salariés – 8 emplois créés
Fin 2015, Laurent Gicquel crée la SAS Novengine avec Frédérique Blaimont après avoir mûri son projet de motorisation innovante pour vélos à assistance électrique (VAE). La SAS Novengine a pour objet la création et la fabrication de moteurs électriques innovants éco-responsables.

60 000 euros pour L2B - Hontanx (40) - 2 salariés - 4 emplois créés
Créée en mai 2015, L2B développe et commercialise une plateforme digitale ( VotreMachine.com) qui permet à tout agriculteur la mise en location de son matériel sous-utilisé. Les agriculteurs bénéficient ainsi d’une source de revenus additionnels via la location de leur matériel et les agriculteurs "loueurs" accèdent à un matériel sans avoir à réaliser un fort investissement.

650 000 euros pour Olikrom - Pessac (33) - 10 salariés
Créée en septembre 2014 et installée sur le plateau de transfert technologique ChemInnov de l’ENSCBP (École Nationale Supérieure de Chimie, de Biologie et de Physique – Pessac 33), OLIKROM est spécialisée dans les peintures industrielles. La proposition de valeur d’Olikrom est de concevoir et produire des encres et des peintures à changement de couleurs (réversible ou irréversible) en fonction de la température, de chocs, de certaines lumières ou la présence de solvants.

# Filières - Projets collectifs et Manifestations

10 000 euros pour la Chambre Régionale de Métiers et de l’Artisanat Nouvelle-Aquitaine - Bordeaux (33)
Le Salon International du Patrimoine Culturel, leader européen, est le rendez-vous annuel incontournable des acteurs majeurs du secteur : les professionnels de la restauration et de la sauvegarde du patrimoine bâti ou non bâti, matériel ou immatériel. 
Pour l'édition 2017, une dizaine d'entreprises de Nouvelle-Aquitaine seront regroupées au sein d'un stand. Une communication collective est prévue : chaque entreprise présente sur le pavillon recevra 400 cartes de correspondance contenant un texte et une photo avec la même charte graphique ainsi qu'une enseigne à apposer sur le stand.

Formation professionnelle et apprentissage

33 dossiers ont été étudiés et 33 millions d'euros d'aides votées par les conseillers régionaux dont ces derniers

# Formation professionnelle

40 000 euros pour la Formation Professionnelle Compagnonnique - Brive la Gaillarde (19)
La demande de subvention concernant l’ouverture d’un nouveau « chantier formation qualification nouvelle chance » est inscrit comme développement des savoir-faire et savoir-être à l’identique de celui ouvert au début de l’année 2017. Elle est articulée autour d’un tryptique « maître d’ouvrage, maître d’œuvre et stagiaires ».

# Apprentissage

Dispositif d'Initiation aux Métiers de l'Alternance (DIMA) : 18 dossiers pour un montant total de 1 457 678,60 euros dont les dossiers suivants :

  • EPLEFPA du Lot-et-Garonne - LEGTA Etienne Restat – Sainte Livrade sur Lot (47) / Aide région : 30 737,20 euros
  • EPLEFPA du Périgord - LEGTPA Périgueux – Coulounieix Chamiers (24) / Aide région : 35 200 euros
  • EPLEFPA Bordeaux - Gironde – LEGTA de Blanquefort (33) / Aide région : 268 458 euros
  • Chambre de Métiers et de l'Artisanat Départementale des Pyrénées-Atlantiques – Pau (64 – Béarn) / Aide région : 296 836 euros
  • BTP CFA Aquitaine – Bruges (40) / Aide région : 27 169 euros

Culture, éducation, sport, jeunesse, solidarité et lycées

84 dossiers ont été étudiés et 70 millions d'euros d'aides votées par les conseillers régionaux dont ces derniers

# Culture et patrimoine

50 000 euros pour la 36ème édition de la Foire du LivreCommune de Brive (19)
La Ville de Brive sollicite la Région à hauteur de 50 000 euros pour l'organisation de la 36ème édition de la Foire du Livre de Brive qui se tiendra du 10 au 12 novembre 2017. Le président de cette édition sera Laurent Gaudé. Près de 70 rencontres, toutes gratuites, seront proposées aux visiteurs pendant 3 jours, avec les grands noms du monde littéraire mais aussi de jeunes talents et des auteurs de premiers romans.

60 000 euros pour Prismedia - (33)
Aide à la production pour un magazine TV d’intérêt culturel de 6x26 minutes, écrit et réalisé par Jean-Baptiste Beis et Sonia Moumem, provisoirement ou définitivement intitulé « Plein Champ ». La culture dans nos campagnes : ringardes ? folklorique ? passéiste ? Et si c’était tout le contraire ! Pour vous en convaincre, « Plein champ » met les voiles dans la plus grande région rurale de France à la rencontre d’initiatives artistiques qui pourraient bien changer notre regard sur la vie et la créativité de nos campagnes.

173 000 euros No Money Productions (75)
Long métrage de fiction « I feel good ou les siphonnés d’Emmaüs »
Aide à la production pour un projet de long métrage de fiction de Gustave KERVERN et Benoit DELEPINE provisoirement ou définitivement intitulé « I feel good ou les siphonnés d'Emmaüs».

# Sport

Construction ou rénovation d'équipements sportifs

  • 2 500 000 euros pour CA Pau Béarn Pyrénées (64 - Béarn) : restructuration, extension et mise aux normes du stade de rugby du hameau de Pau
  • 100 000 euros  pour la modernisation et sécurisation du système hydraulique du stade d'eaux vives de Pau
  • 1 005 000 euros pour la construction d'un parc aqualudique à Bergerac

Sport de haut niveau - Team Nouvelle-Aquitaine 2017 - 50 dossiers pour un montant total de 92 600 euros
La Région Nouvelle-Aquitaine confirme sa volonté d’encourager les sportifs de haut niveau, licenciés sur son territoire, ayant réalisé des performances dans des compétitions nationales et internationales pendant la saison 2016-2017 dans des disciplines olympiques ou non olympiques. Un travail partenarial a été réalisé avec les Ligues et comités régionaux. Le « Team Nouvelle-Aquitaine » réunit ainsi tous les athlètes ayant obtenu : des podiums dans des championnats du monde ou d’Europe, un titre dans des championnats de France Elite (disciplines olympiques uniquement). Les aides concernent 21 filles et 29 garçons.

# Égalité Solidarité

53 285 euros pour l'Association Nationale de Développement des Epiceries Solidaires – Paris (75)
L’ANDES compte parmi les principaux réseaux d’aide alimentaire en France et propose un modèle participatif, dans le respect des goûts et choix des personnes, vecteur d’une insertion durable. L’association anime un réseau de plus de 310 épiceries solidaires sur le territoire national, proposant à des personnes à faible revenu des produits de consommation courante à environ 20 % de leur valeur marchande.

# Lycées

PPI en cours – Opérations structurantes – Programme 2017 8 dossiers pour un montant total de 30 170 000€ dont

  • LGT Jaufré Rudel – Blaye (33) Restructuration bâtiment B, des réseaux et de la cour (1ère dotation) et restructuration du bâtiment B, des réseaux et de la cour - Etudes de programmation
  • LPO Industriel et Hôtelier Jean Monnet – Libourne (33) Restructuration atelier métallerie et mécanique auto - Etudes de programmation et restructuration des ateliers métallerie et mécanique auto (1ère dotation)
  • LG Stendhal – Aiguillon (47) Rénovation du château, du bâtiment externat et entrée du lycée
  • LPO Saint Cricq – Pau (64 – Béarn) Rénovation de l'internat Nitot (1ère dotation)
  • LPO Antoine de Saint Exupéry – Terrasson-Lavilledieu (24) Restructuration du bâtiment principal et construction d'une demi-pension 
  • LGT Philippe Cousteau – Saint-André-de-Cubzac (33) Création d'un nouvel internat et restructuration partielle du lycée
  • LPO Lycée des Métiers Hôtellerie Tourisme de Gascogne – Talence (33) Restructuration de la demi-pension, de l'externat et des cuisines pédagogiques.
  • LG Saint Exupéry – Parentis-en-Born (40) Restructuration et extension 

Equipements, infrastructures et transports

27 dossiers ont été étudiés et 14.65 millions d'euros d'aides votées par les conseillers régionaux dont ces derniers

# Transports ferroviaires de voyageurs

Projet de réouverture de la ligne ferroviaire internationale Pau – Canfranc – Saragosse SNCF Réseau – Paris (75)
La Région Nouvelle-Aquitaine et la Communauté Autonome d’Aragon partagent de longue date  la volonté d’atténuer l’effet frontière entre leurs territoires en cherchant à réduire les obstacles physiques, culturels, administratifs et réglementaires qui constituent autant de freins à une véritable coopération. La coopération entre les deux régions concerne plusieurs domaines, et vise en particulier à mettre en commun tous les types d’actions favorisant la réouverture de la ligne ferroviaire internationale Pau-Canfranc-Saragosse.

  • 3 690 000 euros : Études d’avant-projet (AVP) pour la conception du tronçon Pau-Somport qui consistent à identifier les aménagements à réaliser pour assurer la remise à niveau du dernier tronçon fermé de la ligne.
  • 400 000 euros Évaluation de l’impact pour le tronçon Pau-Somport qui consiste à évaluer les différents impacts liés au projet et à définir les mesures compensatoires à mettre en œuvre.
  • 250 000 euros : Études socio-économiques pour le tronçon Pau-Somport en vue du futur dossier de Déclaration d’Utilité Publique

# Autres infrastructures

626 667 euros pour SNCF Réseau – Saint-Denis (93) Convention relative au financement des travaux de rénovation de la ligne Agen-Auch 

Une interdiction de circulation a été prononcée début 2014 à la suite des intempéries hivernales sur la ligne ferroviaire Agen-Auch, en fin de vie. Des travaux d’urgence ont été réalisés durant l’été 2014 de manière à pouvoir assurer la campagne céréalière 2014/2015. Plus de 6000 traverses ont ainsi été remplacées. Ces travaux ont été complétés par des travaux de structure sur le viaduc de l’Estressol. SNCF Réseau a ainsi investi 2 M d'euros. Depuis, la section entre Sainte-Christie et Auch a été interdite à la circulation au 1er juillet 2015. Sur le reste de la ligne, les circulations sont suspendues depuis le 1er mars 2016 et jusqu’à nouvel avis. Les démarches quant à l’avenir de cette ligne ont été entreprises en application des décisions ministérielles vis-à-vis du réseau capillaire fret.

Agriculture, agroalimentaire, forêt et mer

43 dossiers ont été étudiés et 19.1 millions d'euros d'aides votées par les conseillers régionaux dont ces derniers

# Crise Influenza Aviaire

Agrolandes Développement – Mont de Marsan (40)

  • 65 102,40 euros  : étude HACCP dans le cadre du Cluster Biosécurité
  • 21 418 euros : aide au fonctionnement du Cluster biosécurité (ressources humaines et frais généraux).
  • 20 790 euros : étude sur les plumes de canards dans le cadre du Cluster Biosécurité

# Pêche et Aquaculture : programmation des aides régionales pour la pêche et l'aquaculture

  • EARL Suire Père et Fils (17) 120 000 euros : construction d'un bâtiment d'expédition, réfection de bassins dégorgeoirs et acquisition de matériels
  • EARL Huîtres Videau (17) 112 095 euros : installation d'une filière en Malconche
  • GAEC Maison Molen (33) 32 958 euros : première installation en ostréiculture : modernisation de l'outil de production
  • SARL Viviers de Rebenacq (64) 113 273 euros : travaux de rénovation et de transformation de la pisciculture
  • SARL Les truites de la Côte d'Argent (40) 46 647 euros : modernisation de la pisciculture de Lévignacq

# Soutien aux industries agroalimentaires – Investissements Productifs

8 dossiers pour un montant total de 1 598 873,40€ dont les dossiers suivants :

27 782 euros pour Esprit du sel – Ars-en-Ré (17) - 13 salariés - 6,5 emplois créés
La Société Esprit de Sel a été créée en 1994 par M et Mme Pelin, avec pour activité principale l’exploitation de marais salants, la production, l’achat la vente de tous produits marins et toutes prestations s’y référant. L’activité est développée en harmonie avec l’écosystème de l’Ile de Ré et remet à l’honneur le métier de saunier dans sa plus pure tradition pour un produit de qualité.

150 000 euros pour Mademoiselle Desserts Valade- Condat sur Trincou (24) - 423 salariés - 30 emplois créés
Entreprise créée en 1984 sous le nom de Martine Spécialités, Mademoiselle desserts offre une large gamme de pâtisseries surgelées crues et cuites, vides ou garnies, à base de pâte feuilletée, sucrée ou brisée. Elle propose ainsi plus de 500 références de produits essentiellement à marque distributeur. Parmi ses clients figurent les acteurs majeurs de la grande distribution et de la restauration française. Pour développer sa nouvelle gamme de produits emballés sous atmosphère modifiée à sa propre marque, et développer la part de marché de son produit phare le flan, l'entreprise souhaite aménager un atelier dans les locaux de la STEF à Thenon.

123 688 euros pour BRDF - Allassac (19) - 17 salariés - 7 emplois créés
En début d'année 2017, Mr BRUGERE a acquis les Ets MAZIERE, entreprise historique de 1840 de découpe et de transformation de produits à base de viande de porc. Aujourd'hui, le dirigeant désire développer l'activité, notamment sur le segment de la grande distribution et de conforter les autres types de clientèle.

 

Aménagement du territoire, développement territorial et santé

35 dossiers ont été étudiés et 3.03 millions d'euros d'aides votées par les conseillers régionaux dont ces derniers

# Tourisme - Aménagement durable du Littoral

  • Communauté de Communes des Grands Lacs – Parentis en Born (40) 103 312 euros : aménagement du réseau cyclable de Biscarrosse océan
  • Commune de Lacanau (33) 5 475 euros : étude préalable à l'aménagement durable de la plage du Moutchic
  • Communauté d'Agglomération du Bassin d'Arcachon Sud Cobas (33) 362 685 euros : programme d'extension du réseau cyclable de la Cobas

# Politiques contractuelles

- Contrat de Cohésion Territoriale 2015-2017 Limoges Métropole 4 dossiers pour un montant total de 993 894 euros

Communauté d’Agglomération Limoges Métropole (87)

  • 105 762 euros : opération de renouvellement urbain cœur de quartier La Bastide
  • 210 984 euros : pôle d'échanges multimodal du quartier de La Bastide
  • 341 858 euros : aménagement de l'entrée de ville (La Bastide)

Société d’Equipement du Limousin (87) 335 289 euros : restructuration du centre commercial de la bastide en pole de services

- Contrat Régional de Développement Durable du Haut Val de Sèvre

90 000 euros pour Saint-Maixent-l’Ecole (79)  : réhabilitation et extension des halles de Saint-Maixent-l’Ecole
Lauréates de l'Appel à Manifestation d'Intérêt "revitalisation centres bourgs" de l'Etat, la ville de Saint-Maixent l'Ecole et la Communauté de communes Haut Val de Sèvre ont construit un ambitieux projet de redynamisation du centre-ville. Ce projet s'appuie sur une approche transversale nécessitant des actions sur l'habitat, les espaces publics, les services et équipements, le commerce et l'environnement.

# Urbanisme et logement

63 000 euros  pour l' Association Toit en Gâtine – Parthenay (79)
L’Association Un Toit en Gâtine gère depuis 30 ans des résidences habitat jeunes sur le territoire de Gâtine (Nord du département des Deux-Sèvres), ce qui représente 56 logements pour 73 places. cette Association, soucieuse de répondre aux problématiques d’insertion professionnelle que connaissent aujourd’hui de nombreux jeunes, souhaite contribuer à répondre aux problèmes de logement des jeunes, notamment sur des durées de séjour courts, pourvoir au dynamisme économique du territoire et à la reconnaissance d’un territoire accueillant, en développant l’habitat mobile écologique, dit « tiny-house ». Les « tiny-houses » sont de petites maisons en bois construites sur des remorques routières et auront vocation à être installées sur tout le territoire de Bocage Gâtine (Nord du département des Deux-Sèvres).

 

Europe, coopération transfrontalière et international

15 dossiers ont été étudiés et 1.3 millions d'euros d'aides votées par les conseillers régionaux dont ces derniers

# Coopération Internationale

Aide d'urgence Caraïbes et Antilles
Les Caraïbes et les Antilles françaises ont durement été touchées par les ouragans Irma et Maria au mois de septembre. Face à cette catastrophe sans précédent les ONG d’urgence de Nouvelle-Aquitaine (Pompiers de l’Urgence Internationale, Pompiers Solidaires, Télécoms Sans Frontières) se sont immédiatement mobilisées  en envoyant sur place du personnel spécialisé et du matériel de secours.
Lire l'article Urgence Caraïbes, la Région soutient les ONG mobilisées

Appel à projets initiatives locales de développement solidaire – 2017
18 300 euros pour l'Association SENS – Solidarité Echange Nord Sud – Talence (33)
Création d'un village écotouristique pilote : développement des métiers verts dans la vallée d'Imilchil au Maroc.
Depuis quelques années la population de la vallée d’Imilchil au Maric subit les effets des changements climatiques qui se traduisent par des inondations de plus en plus violentes et la perte régulière des récoltes agricoles vivrières. Ainsi depuis plusieurs années, l’association SENS, en lien avec son partenaire local marocain l’association Akhiam, cherche à développer d’autres activités génératrices de revenu alternatives et préservant l’environnement.La région d’Imilchil possède des potentialités touristiques importantes (grotte, lacs, Kasbahs, mode de vie ancestral). Ce projet propose donc de développer l’offre touristique de la vallée par la création des activités touristiques soucieuses de l’environnement et créatrices d’emplois pour les jeunes de vallée : visite des sites touristiques localement en vélos (VTT) ; des séjours sportifs (Compétitions/Parcours Vélos) ; observation astronomique.

Transition énergétique et écologique

39 dossiers ont été étudiés et 21,5 millions d'euros d'aides votées par les conseillers régionaux dont ces derniers

# Transition énergétique

900 000 euros pour le Syndicat Mixte des Transports Urbains de Pau Porte des Pyrénées - Pau (64 - Béarn)
Dans le cadre de la politique de Développement Durable et de Transition Énergétique du Territoire, l'Agglomération de Pau demande à l'ensemble des services et délégations de services publics de mener des actions fortes sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), de recours aux énergies renouvelables (EnR) et d'amélioration de la mobilité propre.
Dans cet objectif, le Syndicat Mixte des Transports Urbains de Pau Porte des Pyrénées (SMTU-PPP) de Pau (64) développe actuellement sa première ligne de bus à haut niveau de service (BHNS) qui sera mise en service au premier trimestre 2019 et pour laquelle l'option de mobilité « zéro émission » a été adoptée. Ce projet ambitionne de faire rouler 8 à 10 bus à hydrogène de 18 m permettant la mise en oeuvre d'une mobilité zéro émission et de répondre aux enjeux liés à la transition énergétique.

2 000 000 pour SAS CHO TIPER – Thouars (79)
La société CHO TIPER, maître d’ouvrage du projet, souhaite investir dans un démonstrateur industriel de gazéification de déchets de bois et de combustibles solides de récupération (CSR), couplé à une cogénération, sur la commune de Thouars dans les Deux-Sèvres (ancien terrain militaire de l’ETAMAT reconverti pour la production d’ENR). L’innovation technologique est liée au couplage à l’échelle industrielle d’un gazéifieur industrialisé adapté à un mélange de déchets à fort PCI (bois en majorité, papiers cartons, textiles, composites et plastiques non recyclables, mélangés ou souillés…), triés et calibrés en amont du process, avec une épuration poussée du « gaz de synthèse renouvelable » à haute température via notamment une torche à plasma.

# Transition environnementale

Risques littoraux de submersion – Programmes d’Actions pour la Prévention des Inondations : Individualisations d’opérations sur les bassins de risque Aix-Fouras, Ile de Ré et Charente-Estuaire et affectations complémentaires en Charente-Maritime. 4 dossiers pour un montant total de 12 300 000 euros dont les dossiers suivants :

Département de la Charente-Maritime – La Rochelle (17)

  • 12 300 000 euros  : programme actions prévention inondation (PAPI) Charente-Maritime
  • 900 000 euros PAPI Aix-Fouras – Mise en œuvre d’ouvrages de protection contre la submersion du Secteur Port Nord-Bois de la Pointe de la Fumée – Commune de Fouras
  • 560 000 euros PAPI Aix-Fouras – Confortement dunaire à Tridoux sur la côte ouest et réalisation d’un mur anti-submersion à Bois Joly – Commune de L’Ile d’Aix
  • 1 140 000 euros PAPI Ile de Ré – Mise en œuvre d’ouvrages de protection contre la submersion dans le Secteur de la Fosse de Loix – Commune de La Couarde sur Mer
  • 240 000€ euros PAPI Ile de Ré – Mise en œuvre d’ouvrages de protection contre la submersion du Secteur du Centre-Ville - Commune de Rivedoux-Plage

36 900 euros pour la Communauté d’Agglomération Rochefort Océan (17) 
PAPI Charente-Estuaire – Traitement d’une rupture de continuité au Martrou sur la commune d’Echillais