Aller au contenu principal
  1. Commission permanente du 13 mars 2017 : une séance riche et des dossiers très diversifiés
CP 13 mars © Région Nouvelle-Aquitaine / Françoise Roch

Commission permanente du 13 mars 2017 : une séance riche et des dossiers très diversifiés

Lundi 13 mars 2017, les conseillers régionaux de Nouvelle-Aquitaine membres de la commission permanente se sont réunis à Bordeaux. Les élus ont étudié 424 dossiers et ont voté des aides pour un montant total de 593 215 645,60 euros. Voici quelques exemples concrets de l'action régionale sur notre territoire.

Sommaire
  1. Développement économique et Emploi
  2. Formation professionnelle et apprentissage
  3. Culture et patrimoine, Education, Jeunesse et solidarité, Maîtrise d'ouvrage
  4. Infrastructures et Transports
  5. Agriculture, Agroalimentaire, Forêt et Mer
  6. Aménagement du territoire, Développement territorial, Santé et Tourisme
  7. Europe, coopération transfrontalière, international
  8. Transition énergétique et écologique

Développement économique et Emploi

69 dossiers ont été étudiés pour un montant total d’aides de 21 659 823,90 euros dont :

  • Développement industriel : 33 dossiers pour un montant total d’aides de 15 071 499,90 euros ;
  • Petites entreprises : 21 dossiers pour un montant total d’aides de 2 832 102 euros ;
  • Recherche, transfert de technologies : 8 dossiers pour un montant total d’aides de 2 675 831 euros ;
  • TIC : 1 dossier pour un montant total d’aides de 500 691 euros ;
  • Economie solidaire : 6 dossiers pour un montant total d’aides de 579 700 euros.

En voici quelques exemples :

  • une aide de 450 000 euros sur un total de 1,9 million d'euros pour l'entreprise ACA (Eysines – 33) :

La SARL A.C.A, spécialiste dans la mobilité des personnes à mobilité réduite et leader français de l’adaptation sur mesure de véhicules, a pour stratégie d’investir et d’aménager les postes de travail de la chaîne de fabrication, d’étudier un nouveau décaissement pour un nouveau véhicule Front drive, d’obtenir les homologations FR et CE et de lancer la production des nouveaux Drive front.

  • des aides au conseil et R&D pour Wiidii (Saint-Médard en Jalles - 33) – 7 salariés – 37 emplois créés

Wiidii est une strat-up qui propose une solution de conciergerie grand public innovante. Son approche hybride (humaine et technologique), disponible sur smartphone via une application, permet de trouver des informations autour de soi, conseiller des bonnes adresses, effectuer des réservations, planifier les rendez-vous... Wiidii prévoit un nouveau programme R& permettant une analyse sémantique plus performante et une meilleure personnalisation des réponses. La Région Nouvelle-Aquitaine a voté une aide de 155 00 euros sur un total de 350 290 euros.

  • une aide à la performance industrielle pour l'Agence Développement Innovation Nouvelle-Aquitaine (Pessac – 33) :

L’ADI a pour missions principales la transformation des entreprises, l’émergence de nouvelles filières, l’attractivité et l’animation de réseaux. Elle souhaite coopérer avec le réseau d’entreprises Offensiv’PME (130 dirigeants d’entreprises sur l’ex territoire picto-charentais) pour accompagner 25 à 30 entreprises sur la période 2017/2019. La Région octroie une aide de 87 000 euros sur un montant total de 174 000 euros.

  • des aides au développement des entreprises : une aide de 344 751 euros sur un montant total de 2 298 340 euros pour SGH Telecom (Limoges - 87) – 44 salariés – 50 emplois créés

SGH TELECOM intervient sur l'installation et la maintenance des réseaux courants faibles. L’entreprise souhaite investir dans un programme comprenant des soudeuses optiques, des détecteurs de gaz, des porte-tourets, des perforateurs, ainsi qu'un logiciel de GRH et l'aménagement de véhicules de chantier.

  • des aides à l'accompagnement de projets innovants : 3 dossiers ont été votés pour un montant global de 970 933 euros, dont 547 791 euros sur un montant total de 10 419 737 euros pour INNOV’IA (La Rochelle - 17), spécialiste et leader européen dans le développement et la fabrication à façon de nouvelles formes de microparticules et de produits nouveaux en poudre.
  •  des aides à l'amorçage pour les start-up, 5 dossiers pour un montant global de 373 000 euros dont le dossier suivant :

La société NETA (Talence - 33) conçoit, développe et commercialise des instruments d’imagerie. Neta a mis au point une solution innovante qui permet de caractériser des éléments à l’échelle nanométrique (correspond à un milliardième de mètre) : un microscope photo-acoustique. Il permet de réaliser des mesures multi-physiques, sans contact et non destructives.

  • des aides à l'innovation, notamment le projet MARIN

L’entreprise BIBLIONTEK a souhaité diversifier ses activités en développant une nouvelle gamme de produits éco-conçus et entièrement recyclables pour des applications de construction. Le projet MARIN, en partenariat avec le laboratoire Sciences des Procédés Céramiques et Traitements de Surface (SPCTS) de l’Université de Limoges, consiste à développer des matériaux silicatés, dits « géomimétiques » permettant une consolidation naturelle des argiles. Pendant deux ans, les partenaires souhaitent valider les formulations et affiner les paramètres liés aux variabilités des matières argileuses et des acides humiques à la granulométrie, étudier les coûts environnementaux et industriels, les procédés de mise en forme, choisir la morphologie la plus adéquate et le format des produits en fonction du poids. Une validation du prototype par un grand donneur d’ordre pourrait permettre la commercialisation du produit final.

Voici les aides octroyées à ce projet innovant :

> à Bibliontek (Limoges – 87) :
Aide région : 59 924,13 euros sur un montant total de 272 739,74 euros
Aide Feder : 89 886,20 euros sur un montant total de 272 739,74 euros

> à l'Université de Limoges :
Aide région : 40 006,28 euros sur un montant total de 200 031,40 euros
Aide Feder : 59 989,41 euros sur un montant total de 200 031,40 euros.

  • des aides à l'export, notamment pour Navailles (Hagetmau - 40) – 107 salariés – 5 emplois créés

La SAS NAVAILLES est spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de sièges médicalisés destinés au milieu hospitalier et gériatrique, secteur sur lequel l’entreprise est actuellement n° 1 en France et parmi les leaders européens, et dans la fabrication de sièges de bureaux, secteur sur lequel elle est le 3ème acteur français. NAVAILLES souhaite structurer davantage son activité à l’export en conquérant de nouvelles parts de marché dans le domaine du siège médicalisé. La Région lui octroie une aide de 26 741 euros sur un montant total de 53 482 euros.

Le programme export de NAVAILLES comprend, notamment, de la formation du personnel (langues étrangères…), la participation à des journées d’information sur les pays ciblés, la traduction des supports commerciaux, avec notamment refonte complète du site Internet pour une bonne adaptation à l’export (exemple : tarification en anglais), le recours à un conseil pour l’adaptation aux marchés étrangers, le dépôt de marque, une étude de marché, des frais de vols vers les pays ciblés, la participation à des salons Medica (Dusseldorf), Orgatec (Cologne), Arab Health (Dubaï), rencontre acheteurs en Tunisie… La Région a voté une financière de 100 000 euros sur un montant total de 200 000 euros.

  • des aides aux investissements, notamment pour les Ets Loubat Frères (Ste Livrade sur Lot - 47) – 83 salariés – 3 emplois créés

Les établissements LOUBAT FRERES conçoivent, fabriquent et commercialisent des fermetures sur-mesure (volets roulants et battants en bois et PVC, portes de garage, persiennes et jalousies, pièces et accessoires). L'entreprise va investir dans une ligne de production automatisée (32 mètres de long et 6 m de large). La Région a voté une aide de 137 909 euros sur un montant total de 689 547 euros.

  • des aides en faveur de la filière cuir dont une aide pour Reso'cuir Nouvelle – Aquitaine (Thiviers-24)

Une aide de 69 400 euros sur un montant total de 132 400 euros pour la Manifestation Des Portes du Cuir : Montbron (Charente), Nontron (Dordogne), Saint-Junien et Saint-Yrieix-la-Perche (Haute-Vienne) et le Parc naturel régional Périgord-Limousin, ont créé l’association Les Portes du Cuir, afin de mettre en lumière et promouvoir les savoir-faire d’exception liés au travail du cuir des trois territoires.

Une aide de 80 000 euros sur un montant total de 160 000 euros pour un Programme d’animations en 2017 pour une filière cuir complète et cohérente sur le territoire de la Nouvelle-Aquitaine : 108 entreprises et près de 4 000 emplois (chiffres CTC, 2013) : assurer un nombre d’adhésions significatif à Reso'Cuir, mettre en place des services personnalisés et mutualisés, créer un site internetorganiser 4 réunions thématiquesorganiser l'édition annuelle des Portes du Cuirfavoriser les échanges avec d’autres filières...

  • des aides au développement des entreprises de moins de 10 salariés, dont une aide pour MIND SPORT PROD (Troche - 19) – 4 salariés – 2 emplois créés

Une aide de 5 000 euros sur un montant total de 55 000 euros afin de mettre en place son projet de développement, MS PROD recrute un responsable R&D et un directeur opérationnel.

Une aide de 26 075 euros sur un montant total de 52 150 euros : marché de niche délaissé par les professionnels du montage vidéo, le marché du sport outdoor (ski, parapente, sports d'eau...) est en progression, de même que celui des vidéos. L'objectif de MS PROD est de devenir leader sur le marché de la vidéo souvenir et de faire qu'elle soit proposée à toute offre d'activité sportive. L'entreprise a besoin de développer une technologie permettant la réalisation 100% automatisée des montages vidéo, aussi bien pour le marché professionnel que pour le marché grand public.

  • une aide à la création d'entreprise de production de 60 000 euros sur un montant total de 455 314 euros octroyée à La Manufacture de Bordeaux (Bordeaux - 33) :

La Manufacture de Bordeaux crée des boissons naturelles à partir de matières premières sélectionnées et d’origines certifiées (AOP, IGP,..). Leurs fournisseurs sont situés à moins de 200 km de l’agglomération bordelaise. Les produits sont actuellement commercialisés en BtoB, à Bordeaux et dans sa région. Les dirigeants souhaitent étendre leur zone de chalandises sur le bassin d’Arcachon et se développer à l’export. Dans le cadre de leur stratégie de développement, les dirigeants ont investi dans du matériel nécessaire pour rendre leur ligne de production plus performante (broyeur, cuve inox, tireuses, …). Pour les soutenir sur la partie production et commerciale, l'entreprise souhaite recruter 2 collaborateurs, dont 1 en 2017.

  • La Région a voté une aide financière de 110 000 euros (fonctionnement) sur un montant total de 455 000 euros et une aide de 90 000 euros (investissement) sur un montant total de 240 000 euros pour le Programme de ressourcement 2017 de l'Institut Filtration et Techniques Séparatives Liquide – Solide (Foulayronnes – 47).

Centre de Ressources Technologiques et de Structure de Recherche, l’IFTS est spécialisé dans la séparation liquides-solides par décantation, centrifugation, flottation, filtration et la caractérisation des suspensions, milieux poreux et des particules en suspension, en poudre ou en surface de matériaux.

L’IFTS poursuit le déploiement de ses activités de recherche grâce à son ressourcement sur trois thématiques distinctes : la séparation membranaire, les essais de filtres/caractérisation des médias, les boues et suspensions industrielles. Des actions spécifiquement consacrées à l’eau, l’air et leur traitement seront également menées.

La Région a également voté une aide de 187 500 euros à destination de la Construction du centre d’Essais Roger Ben Aïm (CRBA). Depuis 2014, l’IFTS a pris une part active aux travaux du Cluster Eau et Adaptation au changement climatique dont il assure la fonction de trésorier. Cette nouvelle construction permettra à l’IFTS de bénéficier des deux infrastructures existantes pour mener ses activités de recherche et d’essais sur le traitement des eaux en continu et en grande quantité, tant sur les eaux urbaines que les eaux douces. L’IFTS se positionne ainsi comme un partenaire technique et scientifique de poids auprès de ses partenaires institutionnels et industriels, fabricants de membranes et d’équipements membranaires mais aussi utilisateurs de ces équipements. Ce projet s’inscrit plus largement dans le projet de réaménagement des berges de Garonne, dont le Centre Ben Aïm contribue à matérialiser la réalité d’une activité industrielle et scientifique autour de l’eau.

  • le soutien aux têtes de réseau de l'Insertion par l'activité économique, 2 dossiers pour un montant global de 349 650 euros dont le dossier suivant : INAE (Pessac - 33) – 17 salariés – 2 emplois créés

INAE (Insertion Nouvelle Aquitaine par l'économique) est une association née du rapprochement des trois inter-réseaux de l'Insertion par l'activité économique (IAE). L'offre de service répond à l'enjeu de garantir une présence de proximité pour répondre efficacement aux besoins des SIAE. Les missions de l'inter-réseau seront confortées autour de trois pôles : le Pôle métier d'insertion et professionnalisation (4 ETP), le Pôle appui au développement économique (3 ETP) et le Pôle pilotage, observatoire et communication (5ETP).
La Région a décidé d'octroyer une aide de 314 650 euros sur un montant total de 1 184 930 euros.

  • un soutien à l'économie sociale et solidaire (ESS), notamment pour Web Association Bergerac (Bergerac - 24) – 2 salariés – 2 emplois créés

 WEB ASSOCIATION BERGERAC est une entreprise coopérative, implantée en quartier prioritaire et qui travaille en lien avec les entreprises locales et les collectivités territoriales. Son projet met en avant l’approche collective et le respect des valeurs coopératives pour l’émergence de talents et la création d’activités et d’emplois dans le domaine du numérique. La Région lui octroie une aide de 24 000 euros sur un montant total de 99 345 euros.

  • PARIE (Plan d'appui régional à l'insertion par l'économie), 4 dossiers pour un montant global de 66 500 euros dont le dossier suivant : Compagnons Bâtisseurs Aquitaine (Bordeaux - 33) – 10 salariés – 4 emplois créés – 26 postes en insertion

L’association des Compagnons Bâtisseurs Aquitaine (CBA) a été conventionnée par la DIRECCTE pour porter un nouvel Atelier et Chantier d’Insertion (ACI) qui est une plateforme de récupération et de réemploi de matériaux du bâtiment. Ce projet se nomme « Soli’bât ». La Région a voté une aide de 19 100 euros sur un montant total de 211 001 euros.

CBA a besoin d’investir dans des véhicules de chantier et de transport collectif et dans des équipements professionnels spécifiques à savoir un échafaudage et une nacelle. La Région a voté une aide de b- 45 000 euros sur un montant total de 111 700 euros.

Formation professionnelle et apprentissage

40 dossiers ont été étudiés pour un montant total d’aides de 130 566 102,57 euros dont :

  • l'accompagnement à la formation professionnelle continue des salariés – dispositif CORDEFOP, dont une aide pour SAGEFI (Gond Pontouvre - 16) – 420 salariés – 313 salariés formés

Le groupe familial SAGEFI, spécialiste du génie électrique et climatique et des énergies renouvelables doit adapter ses processus afin de gagner en productivité. Elle se lance dons dans une démarche LEAN construction afin de donner plus d'autonomie à chaque strate de l'organisation et ainsi libérer plus de temps à la hiérarchie pour mieux anticiper les besoins futurs de ses clients. La Région octroie à SAGEFI une aide de 115 951 euros sur un montant total de 231 903 euros.

  • le développement des compétences et de l'emploi : Construction Navale (Bordeaux - 33) – 288 salariés formés = 9 464 heures de formation

L'entreprise Construction Navale Bordeaux compte 519 salariés. Son activité principale consiste en la construction de bateaux de plaisance. Aux vues de la spécificité des métiers et de leur pénurie sur le marché de l’emploi, l’effort de formation est absolument essentiel dans ces périodes de développement. Les nouveaux embauchés sont généralement qualifiés sur les bases des métiers de l'entreprise. La Région vote un budget de 70 000 euros sur un montant total de 224 226 euros.

  • Programme Régional de Formation – Service Public Régional de Formation 2017 – Dispositifs Nouvelle Chance : Fédération Compagnonnique des Métiers du Bâtiment (Anglet – 64)

Construit en 1846, le fort du Portalet est un fort de montagne situé sur les communes d’Etsaut et de Borce. Ce monument historique fait l’objet depuis plusieurs années d’un travail de restauration visant à sauvegarder ce patrimoine. La Région a voté une aide de 63 820 euros.

  • Investissements dans les CFA, 4 dossiers pour un montant global de 4 210 000 euros, dont :
    • 3 150 000 euros à destination du Centre Départemental de Formation d’Apprenti-e-s des Pyrénées Atlantiques (Hasparren – 64) pour la mise aux normes des cuisines et l’aménagement fonctionnel de la restauration ainsi que l’extension de la structure d’hébergement qui n’est plus adaptée à l’accueil des jeunes dans de bonnes conditions ;
    • 660 000 euros pour le Centre Départemental de Formation d’Apprenti-e-s de Dax à Oeyreluy (40) pour la rénovation des ateliers et aménagement de la production horticole.
  • des aides en fonctionnement octroyées aux instituts et écoles de formation sanitaire et sociale sur les sites de Bordeaux, Limoges et Poitiers : 50 dossiers pour un montant de 53 373 356 euros.
  • Conventionnement et financement des parcours complets dans les écoles de formation d'aides-soignants pour la rentrée de janvier 2017, 10 dossiers pour un montant global de 1 655 706 euros.

 

Culture et patrimoine, Education, Jeunesse et solidarité, Maîtrise d'ouvrage

124 dossiers ont été étudiés pour un montant total d’aides de 142 920 825,19 euros dont :

  • Soutien aux lieux de diffusion du spectacle vivant, les Grands établissements nationaux, Théâtre National de Bordeaux en Aquitaine (Bordeaux – 33) :

Le montant de l'aide régionale au titre de l'année 2017 est établi suivant ces éléments :

  • un recentrage sur la mission première de création du centre dramatique national ;
  • 2 créations portées par le CDN : Projet Pasolini de Catherine Marnas pour la rentrée 2017 et La Nuit électrique, petite forme jeune public avec les élèves sortants de l'ESTBA ;
  • 3 équipes régionales seront soutenues en co-production ou accueillies en résidence de création ;
  • 5 compagnies régionales seront accueillies dans la programmation dont le CDN de Poitiers avec Le Cid ;
  • dernière année du projet européen NXTSTP 2 (14/17) rassemblant des partenaires Belges, Hollandais, Suédois, Portugais et Irlandais, mais aussi Brésiliens et Marocains, pour permettre une circulation de la jeune création européenne et internationale.

La Région a voté un budget de 400 000 euros sur un montant total de 4 839 000 euros.

  • un fonds de soutien à la création et à la production cinématographiques et audiovisuelles, 11 dossiers pour un montant global de 479 000 euros dont le dossier suivant : Uproduction (Bordeaux – 33)

Uproduction souhaite défendre un cinéma d’auteur populaire en produisant de nouveaux réalisateurs prometteurs. 3 projets de longs métrages sont en développement : « Astrakan » de David Depesseville, « L’état sauvage » de David Perrault et « Qui se souvient de Bobby Ewing ? » d’Anne-Marie Puga. La Région octroie une aide de 140 000 euros sur un total de 1 341 551 euros.

  • des aides à la production, dont 150 000 euros pour un long métrage intitulé provisoirement « La nuit aux amants » écrit et réalisé par Julien Hilmoine. Le tournage est prévu à Tulle.
  • des aides à la création et à la production cinématographique, audiovisuelle et multimédia : Moteur s’il Vous Plait Production – Paris (75) pour un tournage à Angoulême (16) : une aide à la réalisation du long métrage de fiction intitulé « Comme des rois » réalisé par Xabi Molia, d'un montant de 200 000 euros sur un total de 2 885 159 euros.
  • un soutien aux Festivals nationaux et régionaux, dont une aide pour le Festival International des Francophonies en Limousin, soit une aide de 182 000 euros sur un montant total de 1 353 668 euros.
  • un soutien aux Festivals et Manifestations Culturelles, 7 dossiers pour un montant global de 181 993 euros dont le Festival International du Film de La Rochelle (17) : une aide de 95 000 euros et une autre de 16 000 euros au titre de l'Education Artistique et culturelle sur un montant total de 862 502 euros.
  • un soutien aux lieux de diffusion, 5 dossiers pour un montant global de 429 411,40 euros, dont le Centre culturel Jean Lurçat Scène Nationale (Aubusson – 23) : il s’agit du seul établissement du territoire limousin à avoir reçu le label de Scène Nationale octroyé par le Ministère de la Culture et de la Communication, et ce en octobre 1991. La Région a voté un budget de 158 971,40 euros sur un montant total de 1 194 085 euros.
  • des aides aux outils linguistiques et culturels structurants, 5 dossiers pour un montant global de 2 271 000 euros, dont une aide à l'Union Pour la Culture Populaire (UPCP) – Métive (Parthenay – 79) :

L’UPCP Métive rassemble une quarantaine d’associations en Vienne, Deux-Sèvres, Charente et Vendée. Cette fédération d’associations a pour objectif de faire connaître, valoriser et transmettre la culture poitevine-saintongeaise (musiques, danse, arts de la parole, langue, l’histoire…). L’UPCP développe son activité selon les axes suivants : l’animation et la mise en réseaux des acteurs, la collecte et la valorisation du patrimoine culturel immatériel, la transmission des savoirs, la création et la diffusion avec l’accueil en résidence des artistes, la programmation d’une saison culturelle et l’organisation du festival « De Bouche à Oreille ».
La Région lui octroie une aide financière de 186 000 euros sur un montant total de 861 950 euros.

  • des aides à la restauration des Monuments Historiques, notamment 48 254 euros sur un montant total de 321 691,54 euros pour la restauration du pont de Terrasson sur la commune de Terrasson-Lavilledieu (24)
  • des aides aux projets de sauvegarde et de valorisation du patrimoine remarquable, notamment pour la restauration des intérieurs de la nef, du transept, du chœur et des chapelles de l'église Saint-Laurent sur la commune de Parthenay (79) : 50 000 euros d’aide régionale sur un montant total de 952 000 euros.
  • complément et renouvellement du matériel pédagogique, 57 dossiers pour un montant global de 2 251 400 euros dont 34 dossiers dédiés aux ouvertures de formation pour un montant global de 1 569 600 euros : Lycée Professionnel Pré de Cordy – Sarlat La Canéda (24), une aide de 85 000 euros pour l'ouverture d'un BTS "fluides énergie domotique – option domotique" et une aide de 130 000 euros pour l'ouverture d'un BTS "maintenance des systèmes".
  • des aides à l'acquisition de matériel pédagogique, 12 dossiers pour un montant global de 664 732€ dont les dossiers suivants, comme par exemple le LP Raoul Dautry – Limoges (87) : une aide de 199 760 euros pour l'acquisition d'équipements pour le hall de biotechnologies et génie chimique.
  • des aides aux lycées pour l'acquisition d'équipements pédagogiques et immobiliers, 24 dossiers pour un montant global de 1 989 563€ dont le dossier suivant : LP Louise Michel 6 Ruffec (16) avec une aide régionale de 90 000 euros :
    • BAC PRO Système numérique option Sureté des Infrastructures de l'Habitat et du Tertiaire (SSIHT) : acquisition d'appareils de mesure, de manuels de maintenance ;
    • Espace "système et téléphonie réseau" : installation des systèmes, installation d'un réseau pédagogique dédié.
  • un accompagnement des projets et une aide logistique aux établissements pour l'édition 2017, 3 dossiers pour un montant global de 95 800 euros : l'Agence Ecrit Cinéma Livre et Audiovisuel Aquitaine (30 000 euros),  le FRAC Aquitaine (13 800 euros), l’Office Artistique de la Région Aquitaine (52 000 euros).
  • dispositif « Mobilité collective » :

Afin de favoriser la connaissance des jeunes sur leurs environnements culturel, citoyen, européen et international, la Région Nouvelle-Aquitaine souhaite développer les déplacements collectifs en favorisant la réalisation de projets à visée éducative. Un budget de 3,7 millions d'euros est alloué en 2017. Lors de la commission permanente du 13 mars 2017, la Région a voté 61 dossiers pour un montant global de 188 976 euros.

  • des aides à l'accompagnement aux manifestations sportives, 7 dossiers pour un montant global de 24 000 euros dont 4 000 euros sur un total de 24 740 euros pour l'organisation de trois journées évènementielles pour fêter les 75 ans du CREPS de Boivre (86) du 16 au 18 mars 2017.
  • des opérations structurantes dans les lycées, 27 dossiers pour un montant global de 42 160 000 euros dont les dossiers suivants : Lycée Sadirac (33) avec une aide de 6 000 000 euros pour la construction d’un nouveau lycée, Lycée Le Barp (33) avec une aide de 4 500 000 euros  pour la construction d'un nouveau lycée ou bien encore Lycée d’Arsonval – Brive la Gaillarde (19)  avec une aide de 5 550 000 euros pour la restructuration de l’externat (complément de 6 500 000 euros).
  • des aides à l'aménagement de lycées, 22 dossiers pour un montant global de 1 900 000 euros dont les dossiers suivants : Lycée Léonard de Vinci – Bressuire (79) avec une aide de 250 000 euros pour l'aménagement du CAP bijouterie.
  • des aides à la restauration collective et aux conditions de travail, 56 dossiers pour un montant global de 5 441 000€ dont par exemple le Lycée Guez de Balzac – Angoulême (16) : 700 000 euros pour la réfection des réseaux d'eau chaude, des eaux usées et du chauffage de l’internat et traitement coupe-feu.
  • une aide à la pérennité et à l'adaptation du bâti, à la sécurité du patrimoine et à l'accessibilité, 379 dossiers pour un montant global de 33 608 100 euros dont une aide pour le Lycée Maine de Biran – Bergerac (24) : 150 000 euros pour l'aménagement d'espaces d’attente sécurisés, 290 000 euros pour la réfection du plateau sportif, 120 000 euros pour la réfection de la salle polyvalente, et enfin 130 000 euros pour la reprise d’étanchéité des toitures bâtiments et puits de jour.

Infrastructures et Transports

19 dossiers ont été étudiés pour un montant total d’aides de 188 993 394 euros dont :

  • une aide au financement des travaux de création d’installations permanentes de contre-sens entre Morcenx et Dax (ligne de Bordeaux à Hendaye) :

La ligne ferroviaire Bordeaux – Hendaye fait partie intégrante du Corridor ferroviaire européen nord / sud (Atlantique) et constitue une des principales artères du réseau ferroviaire français et international. Le Contrat de Plan État-Région (CPER) prévoit l’aménagement sur cet axe d’installations permanentes de contresens (IPCS : dispositif technique utilisé pour permettre la circulation en sens inverse des trains sur les deux voies d'une section de ligne à double voie). La section de ligne entre Gazinet et Dax n’en est pas équipée. Un programme de renouvellement de la voie (ballast et traverses) et de la caténaire est planifié sur l’axe pour les dix prochaines années. Les premiers travaux débuteront en 2019. Afin de permettre ces travaux lourds en limitant les incidences sur les circulations, un programme d’équipement de sept sections d’IPCS entre Gazinet et Dax est envisagé en trois phases. La 1ère  phase consiste à mettre en place deux IPCS entre Morcenx et Dax. La Région a voté un budget de 6 444 000 euros sur un montant total de 51 616 000 euros à SNCF Réseau.

  • une aide à la réalisation des travaux pour l'aménagement à 2x2 voies de la RN 147 au nord de Limoges et la réalisation de créneaux de dépassement :

 L’amélioration de cet axe a été inscrite au volet mobilité du CPER Limousin 2015-2020. Cette opération comprend deux projets techniquement distincts :

  • l’aménagement à 2 x 2 voies de la RN147 au nord de Limoges : construction d’une infrastructure routière nouvelle à 2 x 2 voies, d’environ 6,5 km, sur un périmètre s’étendant de la RN 520 au sud de la rocade de Limoges (secteur de Lavaud à Couzeix) au lieu-dit de la Pivauderie à Nieul.
  • la réalisation d’un créneau de dépassement au sud de Bellac : réalisation d’un créneau de dépassement par sens de circulation d’une longueur pouvant aller jusqu’à 2 Km de long sur la RN 147 au nord de Limoges et entre Chamboret et Bellac.

La participation de la Région s’élève à 10,5 millions d'euros sur un budget total de 67 millions d'euros (Etat : 46,5 millions d'euros et autres collectivités : 10 millions d'euros).

  • une aide aux travaux de suppression du passage à niveau n°24 situé sur la commune de Herrère (64):

Le passage à niveau n°24 est situé sur la commune d’Herrère au croisement de la ligne ferroviaire Pau – Oloron – Bedous et de la route nationale n° 134. Il a été identifié comme dangereux dans le cadre du programme d’actions lancé par l’Etat, dont l’objectif est d’améliorer la sécurité aux passages à niveau. Les études d’avant-projet ont permis d’identifier la solution consistant à réaliser un ouvrage dénivelé de type pont-route.
La participation financière de la Région s'élève à 1,6 million euros sur un montant total de 6,54 millions d'euros.

Agriculture, Agroalimentaire, Forêt et Mer

32 dossiers ont été étudiés pour un montant total d’aides de 8 693 292,70 euros dont :

  • grippe aviaire : mesures d'accompagnement

La Région Nouvelle-Aquitaine s’est engagée à accompagner les acteurs de cette filière.  Elle met en place une mesure d’accompagnement spécifique ciblée sur :

  • le financement des investissements de biosécurité dans les exploitations agricoles ;
  • le financement des investissements de biosécurité pour les stations de lavage dans le secteur des transports ;
  • l’accompagnement au cas par cas des entreprises les plus fragilisées.

En ce qui concerne les investissements en biosécurité, il est proposé une aide régionale pour des investissements en équipements de biosécurité pour 37 exploitations agricoles pour un montant de 240 298,62 euros.

  • un soutien aux industries agroalimentaires, 12 dossiers pour un montant global de 1 707 362,76 euros dont une aide pour l’Union de Coopératives Agricoles Agribio Union (47) : 564 000 euros sur un montant total de 4 559 764,47 euros, pour la création d'un silo de stockage de céréales Bio à Monbahus .
  • des aides en faveur de la filière caprine, 12 dossiers pour un montant global de 334 860€ dont une aide pour le Synd Amélioration Performances Laitières – Echiré (79) de 101 110 euros.
  • un soutien à l'aquaculture, notamment pour le Centre Régional d'Expérimentation et d'Application Aquacole – Le Château d’Oléron (17) à hauteur de 372 206 euros. Parmi ses actions en 2017 : suivi des productions et des milieux, préservation des cheptels et des systèmes de production, innovation et diversification, approche intégrée du littoral.
  • une aide au boisement et reboisement en peuplier, 53 dossiers pour un montant global de 44 782,50 euros.
  • une aide au regroupement de chantiers forestiers, 107 dossiers pour un montant global de 82 115 euros.

Aménagement du territoire, Développement territorial, Santé et Tourisme

45 dossiers ont été étudiés pour un montant total d’aides de 3 174 970,83 euros dont :

  • un soutien au tourisme littoral, 2 dossiers pour un montant global de 358 900 euros dont le dossier suivant : Office National des Forêts - Direction Territoriale – Bruges (33) pour un montant de 354 900 euros

Il s'agit ici d'un projet d'aménagement et de gestion durable de la plage du Gressier au Porge. Pour maintenir un accueil de qualité tout en assurant la sécurité des biens et des personnes (baignade, incendie, mobilités) et la protection d’espaces fragiles, ce site nécessite à la fois un redimensionnement et une requalification (poursuite de la préservation des espaces naturels, engagement d'une accessibilité alternative à la voiture en améliorant la desserte cyclable, optimisation du fonctionnement du plan plage, en diminuant l’emprise du parking véhicules).

  • un soutien en faveur d'un tourisme rural, 2 dossiers pour un montant global de 21 059,62 euros dont une aide régionale de 12 000 euros et une autre de b- 14 682,20 euros pour la SA Gouffre de Proumeyssac – Le Bugue (24) ;

Le Gouffre de Proumeyssac avec ses 140 000 visiteurs annuels, est la quatrième cavité visitée en France. En 2016, le gouffre a été le premier de France et de la Région à obtenir la Marque nationale « NF Environnement-Site de Visite ». Afin d'aller plus loin dans la sensibilisation du public à leur impact dans la visite du site, les gestionnaires souhaitent étudier la faisabilité de vélos générateurs pour compenser l'énergie induite par la visite du gouffre et réaliser un programme de travaux éco-responsable sur l'accueil.

  • des aides en faveur de la modernisation des hébergements touristiques, dont 70 000 euros pour la modernisation du camping La Chataigneraie – Prats-de-Carlux (24).
  • participation de la Région au Contrat Régional de Développement Durable de Grand Poitiers :

Le projet de reconquête et d'aménagement de l'îlot du Tison, situé au bord de la rivière du Clain, s'inscrit dans une volonté politique de valoriser les paysages et les espaces naturels de proximité, offrir de nouveaux espaces de détente aux habitants, renforcer la biodiversité en milieu urbain et proposer de nouveaux itinéraires de promenade et de déplacement en mode doux. Cette opération porte sur la réhabilitation d'une ancienne friche industrielle de 1,5 ha en un grand parc paysager naturel avec la création d'une passerelle piétons/vélos au-dessus du Clain qui mettra en lien le centre-ville de Poitiers avec les quartiers ouest de la ville et la commune de Saint Benoît. La participation de la Région à ce projet d'aménagement s'élève à 270 000 euro sur un montant total de 3 295 227,35 euros.

  • participation de la Région au Contrat Régional de Développement Durable du Pays Ruffécois :

L’Agence Régionale de Santé de la Charente a labellisé la création d’une maison de santé pluridisciplinaire (MSP) à Aigre en 2014. Cette maison de santé permettra l’accueil au sein d’une même structure de 4 médecins généralistes et de 3 professionnels paramédicaux, dont une sage-femme. Un studio est prévu pour l’accueil de stagiaires. La participation régionale s'élève à  100 000 euros sur un montant total de 848 300 euros.

  • une aide à la Construction d'une Maison de Santé Pluridisciplinaire à Argentat (19) pour un montant de 116 400 euros octroyée à la Communauté de communes Xaintrie Val'Dordogne.
  • une aide à la création d'une maison de santé pluridisciplinaire à Coutras (33) : le centre de santé regroupera 4 médecins généralistes ainsi qu’un professionnel de santé paramédical. L’ouverture du centre de santé est prévue en septembre 2017. La Région a voté un budget de 33 000 euros sur un montant total de 165 000 euros.
  • participation régionale au Contrat Régional de Développement Durable de la Communauté d'Agglomération du Pays Châtelleraudais à hauteur de 70 000 euros sur un montant total de 1 005 100 euros : le projet consiste en la création d’une résidence habitat pour les jeunes composée de 30 logements et de 40 places, répartis sur deux sites dans le centre ancien de Châtellerault.
  • participation de la Région au Contrat de Cohésion Territoriale 2015-2017 du Pays d'Ouest Limousin, 3 dossiers pour un montant global de 161 267 euros dont 102 000 euros sur un montant pour la commune d’Aixe sur Vienne (87) : elle souhaite créer un tiers-lieu, en faisant évoluer l'équipement cyber-base initié en 2006, en un lieu d'échanges, une fabrique de l'innovation, un centre de ressources pour les usagers en les mettant dans un rôle de co-construction.
  • Programme européen LEADER 2014-2020, 23 dossiers pour un montant total de 201 457,75 euros dont 31 810 euros pour la SCIC Sugarai - Ahaxe Alciette Bascassan (64) :

La SCIC Sugarai a pour projet de structurer différentes activités autour du bois énergie dans la vallée d'Hergarai. Elle souhaite valoriser la ressource locale bois à destination des consommateurs locaux en portant le projet de création d'une structure de transformation de bois. Elle sera en mesure de générer une dynamique de développement local et de début de structuration d'une filière bois énergie pour le Pays Basque intérieur.

  • Dispositif Réno'Aqt : réhabilitation énergétique de 12 logements communaux, 12 dossiers pour un montant global de 127 743,20 euros dont les dossiers suivants

Europe, coopération transfrontalière, international

10 dossiers ont été étudiés pour un montant total d’aides de 3 050 057 euros dont :

  • Coopération décentralisée Aquitaine-Itasy (Madagascar) : participation à la réhabilitation de la 2ème aile du centre régional de formation agricole pour un montant de 70 000 euros sur un total de 80 075 euros octroyé à ILOFOSANA.
  • un soutien à une exposition - spectacle « Nés quelque part » sur les enjeux du développement pour un montant de 25 000 euros sur un total de 264 399 euros, à destination de l'association ARS Anima – Courbevois (92). Cette exposition sera présentée à Bordeaux (dans les locaux de Cap Sciences) du 22 mars au 30 avril 2017.

Transition énergétique et écologique

33 dossiers ont été étudiés pour un montant total d’aides de 8 284 816,41 euros dont :

  • un soutien en faveur de la méthanisation, 2 dossiers pour un montant global de 1 977 225 euros, dont le projet d'unité de méthanisation de la SAS Aunis Biogaz – Saint Pierre d’Amilly (17) pour lequel la Région a voté une aide de 992 159 euros sur un montant total de 8 596 163 euros.
  • une aide en faveur de la protection contre les inondations, 2 dossiers pour un montant global de 441 434 euros dont 425 250 euros pour l'Agglomération d'Agen (47) et son programme de protection 2017 de Boé Bourg et de Domayrac
  • un soutien au bois énergie, 3 dossiers pour un montant global de 135 500 euros dont 107 580 euros pour la Commune de Saint Dizier Leyrenne (23) afin d'installer une chaufferie alimentée par des plaquettes bois pour la salle polyvalente, les écoles, la restauration scolaire et la mairie.
  • une aide au solaire photovoltaïque en autoconsommation, 9 dossiers pour un montant global de 379 489 euros dont 119 949 euros au camping SYLVAMAR (Labenne - 40) pour son projet photovoltaïque en autoconsommation destiné aux besoins globaux d’électricité.
  • un soutien à la rénovation énergétique des logements sociaux et de l’habitat durable, 27 dossiers pour un montant global de 2 468 000 euros.
  • des aides en faveur de la conservation d’espèces patrimoniales, 2 dossiers pour un montant global de 53 000 euros, dont un dossier pour le Conseil Départemental des Deux-Sèvres (Niort- 79) :
    • 38 000 euros pour un programme qui vise à empêcher l’extinction de l’Outarde canepetière dans les plaines céréalières du centre ouest de la France, en augmentant le niveau de population par le lâcher d’oiseaux élevés en captivité ;
    • 15 000 euros pour le Centre d’élevage conservatoire du Vison d’Europe de Zoodyssée : au cours de ces dernières décennies, les populations de Vison d'Europe ont subi une chute drastique. L'action vise à maintenir en captivité des animaux reproducteurs afin de conserver l'espèce, en premier lieu, mais également de produire des jeunes visons susceptibles d'être relâchés dans le milieu naturel et ainsi renforcer les populations naturelles françaises.