Aller au contenu principal
  1. Comme un mouton en Nouvelle-Aquitaine
Illustration moutons © Région Nouvelle-Aquitaine

Comme un mouton en Nouvelle-Aquitaine

L’organisation du mondial de tonte en Nouvelle-Aquitaine ne doit rien au hasard. Avec près de 5 000 éleveurs et 1 200 000 brebis, notre région possède le second bassin ovin français. Elle est forte de ses signes officiels de qualité, d’une filière bien structurée et du soutien du conseil régional. Tour d’horizon.

Des signes de qualité

Fromage AOP Ossau-Iraty, agneau de Lait des Pyrénées et agneau du Périgord (IGP et label rouge), agneau du Limousin IGP et Le Baronnet (label rouge), agneau de Poitou-Charentes IGP et Le Diamandin (Label Rouge)…La Nouvelle-Aquitaine est un acteur de poids de la production ovine de qualité. Les signes de qualité permettent aux éleveurs de mieux valoriser leur production et contribuent aussi à l’image de la Région.

C’est l’Arona (Association régionale ovine Nouvelle-Aquitaine) qui regroupe l’ensemble des acteurs des filières de la région. Pour répondre aux enjeux environnementaux, elle s’engage aujourd’hui dans une feuille de route « transition agroécologique » qui prend mieux en compte la qualité sanitaire, le bien-être animal ou encore la préservation de l’environnement. Cette feuille de route prendra la forme d’un plan stratégique sur plusieurs années. Sa signature par les acteurs de la filière et la Région est prévue lors du salon professionnel Techovin le 4 septembre à Bellac (87).

Affiche mondial de tonte
Affiche mondial de tonte © Mondial de tonte

Le soutien Région

La Région soutien la filière à plus d’un titre. Pour développer et promouvoir les démarches qualité, elle a mis en place un appel à projets bénéficiant de cofinancements européens. L’appel à projets « Actions d’information et de promotion des signes de qualité » permet aux filières d’organiser et de participer à des événements grand public ou professionnels et de faire de la publicité sous différentes formes. Bordeaux so good, Aquitanima, Salon International de l’agriculture… Les filières sous signe de qualité peuvent ainsi s’exposer tout au long de l’année et faire mieux connaitre leur production. Et pour les événements exceptionnels, la Région accompagne l’organisation. C’est le cas pour le grand rendez-vous bisannuel Techovin de Bellac dont la Région est la partenaire privilégiée depuis ses débuts il y a 20 ans, ou cette année, pour l’organisation du mondial de tonte.

La Région finance également différents programmes de recherche. Le plan contre la myiase Wohlfahrtia recherche des méthodes de luttes alternatives contre cette infection parasitaire qui pénalise la production. Le programme européen d’innovation de la manech à tête noire aide quant à lui à maintenir le potentiel de production de cette race emblématique de la montagne basque. Le programme cherche à mettre en œuvre des actions collectives d’amélioration de la production laitière et le maintien de la qualité montagnarde de la race.

La Région vient aussi en appui au Ciirpo. Ce lieu d’expérimentation unique pour la production ovine contribue à améliorer les techniques d’élevage, apporte un appui technique précieux et diffuse l’information aux éleveurs.

 

Les chiffres