Aller au contenu principal
  1. Une certification pour concilier agriculture et environnement
Une certification pour concilier agriculture et environnement © Région Nouvelle-Aquitaine / Françoise Roch

Une certification pour concilier agriculture et environnement

De nombreux agriculteurs sont engagés dans des démarches visant à améliorer l'impact de leur  activité sur l’environnement. La Région Nouvelle-Aquitaine les soutient grâce à la certification Agriculture Respectueuse de l’Environnement en Aquitaine (AREA) : accompagnement technique et financier des agriculteurs pour les aider à obtenir ce label.

Depuis 2002, la Région a mis en œuvre une politique destinée à allier l’agriculture et l’environnement sous la forme de la certification AREA : Agriculture Respectueuse de l’Environnement en Aquitaine. La Région Nouvelle-Aquitaine a choisi d’étendre cette politique à tout son territoire. Reconnue par la loi Grenelle, elle valorise les exploitations agricoles qui pratiquent une agriculture particulièrement respectueuse du milieu naturel.

Sommaire
  1. Les engagements AREA
  2. L’aide régionale en détail
  3. Les 5 étapes de la certification

Les engagements AREA

Certification AREA
Certification AREA © Région Nouvelle-Aquitaine

L’AREA a pour but de limiter l’impact de l'activité des exploitations agricoles, d’élevage et de productions végétales sur le milieu naturel. Elle privilégie une approche globale de l’exploitation, permettant de prendre en compte l’ensemble des aspects environnementaux d’une exploitation agricole.

La démarche AREA permet donc de certifier les engagements des exploitations agricoles sur les points suivants :

  • fertilisants : réduire les pollutions liées aux effluents d’élevage et aux fertilisants ;
  • biosécurité : garantir la limitation des risques sanitaires ;
  • biodiversité : maintenir et développer la biodiversité ;
  • eau : raisonner les prélèvements sur la ressource en eau ;
  • produits phytosanitaires : réduire les pollutions liées aux produits phytosanitaires ;
  • effluents végétaux : supprimer les pollutions liées à la transformation des végétaux ;
  • énergie : économiser l’énergie et recourir aux énergies renouvelables.

Et les exploitants s’engagent à respecter les 10 mesures du référentiel AREA :

  • limiter les pollutions diffuses lors de l'épandage de fertilisants ;
  • supprimer les points de pollution ponctuelle sur l’exploitation ;
  • disposer de capacités de stockage des effluents d'élevage suffisantes (pour les ICPE) ;
  • limiter les risques de contamination sanitaire dans les élevages de volailles (ICPE) ;
  • raisonner les traitements phytosanitaires ;
  • éviter les pollutions diffuses liées à l'utilisation des produits phytosanitaires ;
  • éviter les pollutions liées aux effluents de chai ou issus du séchage des prunes ;
  • maintenir et développer la biodiversité ;
  • économiser l'énergie et utiliser des énergies renouvelables (non obligatoire) ;
  • économiser l'eau en raisonnant l'irrigation.

Sur le long terme, ce label permet aux agriculteurs :

  • d’anticiper les exigences futures en termes d’environnement ;
  • d’améliorer ses performances environnementales ;
  • d’assurer la traçabilité des pratiques agricoles sur l’exploitation ;
  • de maîtriser les coûts inhérents au bon fonctionnement de l’exploitation.

L’aide régionale en détail

La certification AREA s’adresse à toutes les exploitations agricoles de la Nouvelle-Aquitaine, quel que soit leur type de production : élevage, polyculture-élevage, viticulture, arboriculture, grandes cultures…

La Région accompagne techniquement et financièrement les exploitants désireux de s’engager dans cette démarche :

  • la Région prend en charge en grande partie le coût de la certification ;
  • la certification donne une priorité pour l’accès aux financements publics : modernisation des élevages, plan végétal environnement, transformation et commercialisation, investissements en CUMA, mécanisation en zone de montagne, création d’infrastructures agro-écologies, agroforesterie, agritourisme, investissements fruits et légumes et horticulture ;
  • elle permet l’accès à la modulation agro-écologie dans le cadre de la DJA ;
  • elle donne un accès gratuit aux formations de conseil agronomique, Certiphyto, formation à l’irrigation ;
  • elle autorise l’absence de contrôle au titre de la conditionnalité sur les sous-domaines « Environnement », « Santé - Productions végétales » et « Bonnes conditions agricoles et environnementales » ;
  • grâce à l’AREA, les exploitants peuvent communiquer auprès du grand public et des consommateurs sur leur exploitation agricole respectueuse de son environnement ;
  • elle leur facilite l’accès aux marchés de plus en plus demandeurs de signe de certification environnementale ;
  • l’AREA est la première étape vers un accès au niveau 3 « Haute Valeur Environnementale » de la certification environnementale des exploitations agricoles.

Les 5 étapes de la certification

La certification AREA se déroule en 5 étapes principales, comme décrites dans le schéma ci-dessous.

Les 5 étapes de la certification
Les 5 étapes de la certification © Région Nouvelle-Aquitaine
Aujourd’hui, plus de 2 000 exploitations sont certifiées AREA ! Pourquoi pas la vôtre ?

Pour entamer cette démarche de certification AREA, rendez-vous sur le guide des aides en ligne de la Région en cliquant ici.

Les coûts de la certification et des formations sont pris en charge par la Région Nouvelle-Aquitaine.

Ce dispositif, mise en place en partenariat avec la Chambre d’Agriculture Nouvelle-Aquitaine, est co-financé par l’Union européenne.