Aller au contenu principal
  1. Un Cadet dans l'Est de Poitou-Charentes
Paysage rural © Françoise Roch- Région Nouvelle-Aquitaine

Un Cadet dans l'Est de Poitou-Charentes

Lors de la séance plénière des 16 et 17 décembre , la Région a voté la création d'un Cadet, un contrat pour le développement de l’emploi dans l’Est de Poitou-Charentes. Cet outil sans équivalent met à disposition du territoire un ingénieur pour articuler projets et financement.

Une forme aboutie d’ingénierie territoriale

C’est le quatrième Cadet (Cadet pour contrat néo-aquitain de développement de l'emploi sur le territoire) que la Région met en place. Le Cadet est un outil qui permet de travailler au cas par cas sur des « des territoires fragiles ou vulnérables car écartés des réseaux de transport ou ayant subi un sinistre économique » explique Bernard Uthurry, vice-président en charge du développement économique qui présentait le dossier lors la séance plénière des 16 et 17 décembre.

Lors de la mise en place du Cadet, un chargé de mission, ingénieur territoriale, s’installe sur le territoire pour y accélérer la redynamisation économique et sociale. Tourné d'abord vers les entreprises et leurs réseaux locaux, l'agent CADET intervient en lien avec l'ensemble des services spécialisés de la Région et des collectivités territoriales. « Son action va se porter sur la transition, la création d’entreprise et l’attractivité du territoire » poursuit l’élu. « Surtout, il va travailler en bonne intelligence avec les services économique des EPCI. »

Actuellement, il existe 4 territoires CADET (3 en Aquitaine et 1 en Limousin) : Oloron Haut-Béarn (64), Grand Bergeracois (24), La Souterraine - Guéret (23), et Blayais Haute-Gironde (33).

Avec des résultats probants : « Grâce à ces contrats, c’est 30 à 40% de dossiers en plus qui nous parviennent d’entreprises qui n’étaient, jusque-là, pas dans nos radars. »

Le nouveau Cadet sur un territoire rural

Le nouveau Cadet recouvre 3 territoires avec lesquels la Région a déjà contractualisé :

  • Le Sud Vienne, communautés de communes du Civraisien en Poitou ainsi que Vienne et Gartempe ;
  • La Charente Limousine, territoire et communauté de communes ;
  • Le Ruffecois / Mellois : Pays Ruffecois et communauté de communes Mellois en Poitou.

La caractéristique de ce nouveau contrat est d’être positionné sur un territoire rural assez vaste mais peu dense en population et entreprises. Ses problématiques s'articuleront d'abord autour de l'agriculture et activités agroalimentaires, historiquement structurantes dans cette zone. Il symbolise aussi une adaptation des réponses que fournit le conseil régional aux préoccupations exposées lors de la crise des gilets jaunes.

Les missions de l’agent Cadet

L’agent CADET dessine sa feuille de route autour de 5 axes de travail :

  • Développer la compétitivité / structurer le tissu économique local ;
  • Promouvoir l’entreprenariat, accompagner les porteurs de projets et les créations / reprises d’entreprises ;
  • Elaborer un schéma de développement économique et d’implantation des activités économiques ;
  • Mobiliser des outils de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences) : besoins métiers et transmission des compétences, orienter et former vers l’emploi ;
  • Développer les activités touristiques.

Il joue le rôle d’accélérateur de développement local, par la mobilisation au plus près des territoires des aides et subventions régionales, à destination principalement des entreprises et porteurs de projets.

Le contrat CADET entre le conseil régional et les EPCI 'établissements publics de coopération intercommunale) concernés sera établi pour 5 ans. Le comité de pilotage, composé de l’ensemble des intercommunalités, établira le programme d'actions et opèrera un bilan annuel.

Le premier bilan des Cadet

Les agents des Cadet permettent, par leurs visites et rendez-vous, un repérage plus rapide des projets émergents, une meilleure orientation vers les services spécialisés, puis un appui au montage des dossiers et au final accès mieux ciblé et plus rapide aux aides.

En bilan global 2018, 3 CADET ont visité à eux seuls 177 entreprises, permettant de pérenniser 47 emplois et d’en créer 177.