Aller au contenu principal
  1. Le bon coin de l’agriculture
Votremachine.com © Alexandre Dupeyron

Le bon coin de l’agriculture

Depuis la pépinière d’entreprises La Fabrik, à Mont-de Marsan dans les Landes, VotreMachine.com introduit l’économie collaborative au sein des exploitations agricoles en leur proposant de louer leur matériel.

Installé depuis 1992, Jean-Michel Lamothe connaît bien les contraintes du monde de l’agriculture. Producteur d’armagnac, de carottes et de maïs dans les Landes, il sait aussi que les investissements sont lourds pour exercer son activité.
« Entre l’achat du foncier et le manque de matériel, le démarrage a été difficile », confie l’homme de la terre. Pour alléger les coûts, il crée alors une CUMA, une Coopérative d’utilisation de matériel agricole, afin de mettre en commun des machines. Quelques années plus tard surgit l’idée de numériser et d’élargir le concept. Pour cela, il fait appel à Jérôme, son frère informaticien, et à Nicolas Sadeuil pour la partie commerciale. Tous trois sont associés de la SAS L2B qui accouche de VotreMachine.com.

Un levier de compétitivité

Sur ce site, les agriculteurs peuvent mettre en location leurs machines disponibles. Ainsi, le parc qui n’est pas utilisé toute l’année se rentabilise. S’agissant de matériel onéreux, mieux vaut en tirer du revenu que de le laisser dormir sous un hangar. « Il s’agit là d’un véritable levier susceptible d’améliorer la compétitivité des agriculteurs », souligne Jean-Michel Lamothe.
À la fois cultivateur et directeur général de la start-up, le Landais sait de quoi il parle. Son bon sens et sa crédibilité rendent ses arguments imparables.
Dirigé par la Bourse de Chicago, le cours des matières premières (céréales) est extrêmement volatil. Quant à la météo, il faut composer avec ses caprices et subir les aléas. Un des rares leviers sur lesquels l’exploitant peut jouer est celui de son parc de machines. Ce discours a déjà convaincu 8 000 utilisateurs inscrits sur le site, pour la plupart situés en Nouvelle-Aquitaine.
Sur VotreMachine.com, ils ont des garanties lorsqu’ils décident de confier leur outil de travail. Tout d’abord, le paiement est sécurisé. Ensuite, les transactions se font avec une assurance incluse. Enfin, l’administratif est allégé au maximum. Si tout cela fonctionne très bien, il est néanmoins temps pour la  société de passer à l’étape supérieure.

Une application mobile

Depuis le début de l’année 2018, les équipes planchent sur l’élaboration d’une application mobile. « Aujourd’hui, je gère l’irrigation des parcelles, je surveille la météo, je guette le cours des céréales et je passe des ordres de vente, tout ça depuis mon smartphone », détaille le chef d’entreprise. Demain, les agriculteurs pourront aussi louer les machines dont ils ont besoin de façon temporaire. « Avec la météo, les fenêtres sont courtes et il faut être réactif », précise-t-il, en imaginant un confrère réserver une machine avec son index entre deux bottes de foin. Pour que cette projection se réalise, la Région Nouvelle-Aquitaine a suivi l’entreprise en lui versant une aide de 60 000 €. Une somme utilisée pour embaucher deux développeurs informatiques et étoffer le staff commercial. Car il s’agit aussi de répandre la pratique au-delà de la vaste région. Visant l’ensemble de l’Hexagone, un travail de fond a été entrepris sur le terrain auprès des agriculteurs, ainsi que des réseaux éventuellement prescripteurs tels que les chambres d’agriculture, les coopératives, mais aussi les banques et les cabinets comptables. De plus, la jeune entreprise bénéficie aussi d’un écosystème spécifique en tant que membre de La Ferme Digitale, un club réunissant 30 start-up liées au secteur de l’agriculture. Des entreprises qui façonneront le monde agricole de demain, un monde qui entre dans une toute nouvelle ère.