Aller au contenu principal
  1. La boite à papiers, entreprise citoyenne
La boite à papiers © Région Nouvelle-Aquitaine

La boite à papiers, entreprise citoyenne

Avec l’insertion professionnelle au cœur de son identité, La boite à papiers s’est imposée comme un acteur majeur du recyclage.

De l'association à la SAS

De l’association créée par quelques amis en 1990 à la société qui emploie aujourd’hui 130 personnes et génère 5 millions de chiffre d’affaires, beaucoup de chemin a été parcouru. A ses débuts, la petite association recyclait 5 tonnes de papiers par an. Aujourd’hui, La boite à papiers SAS collecte, trie et valorise les déchets de 1600 clients, traite les huiles alimentaires, les déchets d'activité de soins à risques infectieux, (DASRI), les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE), les plastiques et les déchets de bureau, les piles et sources lumineuses. Si son activité de collecte des papiers et cartons représente toujours une part non-négligeable de son activité, l’entreprise a largement développé la valorisation des DEEE : les déchets d’équipements électriques et électroniques, appareils électroménagers déposés en déchetterie ou ramenés en magasin. Elle en collecte entre 6000 et 7000 tonnes par an pour le compte des éco-organismes. « Nous assurons localement le pré-traitement et le pré-tri des déchets que nous collectons » précise Philippe Nouhaud, adjoint de direction responsable des déchets de professionnels. « La nature de l’activité de collecte et tri oblige, pour des questions de rentabilité, à rester local. » Il explique le cœur de leur métier : « Dans une corbeille de papier qui contient à la fois du papier, du carton et du plastique, le contenu mélangé n’a aucune valeur. Une fois triés, les trois peuvent être recyclés à 100%. C’est la même chose pour un clic-clac ou une fenêtre. Jetés en l’état, ce sont des simples déchets. Séparés, chacun des matériaux contenus dans ces produits sont intégralement recyclables. »

Entreprise d'insertion

La vocation sociale de La boite à papiers est un autre pan de son ancrage local. Plus de 50 de ses salariés bénéficie d’un contrat d’insertion professionnelle. Depuis ses débuts, l’entreprise est labellisée entreprise d’insertion par l’activité économique. « Notre taux de retour à l’emploi ou à la qualification est de 70% se félicite la PDG Josette Guillon. « Notre conseiller en insertion définit des parcours très structurants qui vont du permis de conduire aux cours de remise à niveau en français en passant par le b-a ba des prérequis pour le retour dans le monde du travail. A la sortie de leur contrat, les candidats qui ont réalisé leur parcours d’insertion et dont l’employabilité est avérée retrouvent du travail avec facilité. Nous avons des entreprises partenaires qui proposent aujourd'hui en permanence des offres d’emploi. »

De nouveaux marchés

Les téléviseurs à tubes cathodiques ont longtemps constitué un poste important de l’activité de tri de l’entreprise. Leur volume est en diminution constante - la production a stoppé en 2009 en Europe et en 2015 dans le monde entier. C’est donc vers les écrans plats que l’entreprise se tourne aujourd’hui. « Le process du démantèlement d’un écran plat est très différent » explique Josette Guillon, « notamment parce que ces écrans contiennent des résidus de mercure. Nous allons donc nous équiper d’une cabine fermée pour récupérer la partie mercurielle tandis que les opérateurs traiteront le verre, la dalle et les plastiques. » Le label « Weeelabex » que possède La boite à papiers lui donne un avantage certain pour se positionner sur ce marché pour lequel il n’existe pas de centre de traitement dans le centre de la France.

Comme pour l’ensemble des déchets traités par La boite à papiers, les déchets triés partiront vers des filières spécialisées. Les cartes électroniques des écrans, par exemple, sont séparées en « riches » et « pauvres ». Les premières contiennent de l’or, du platine ou du cuivre, elles feront l’objet d’une revente à des prix beaucoup plus intéressants que les secondes qui en sont presque dépourvues. Le plastique permettra de refaire d’autres plastiques. Le verre sera intégré à des bétons ou sera fondu pour faire à nouveau du verre. « Aujourd’hui, la dalle fait l’objet d’une destruction thermique, mais les évolutions sont très rapides. D’ici quelques années, elles seront également valorisées » promet Philippe Nouhaud. « Dans un écran plat, sans la dalle, on est proche de 90% de valorisation » rappelle Josette Guillon.

Accompagnée par la Région

L’évolution de la réglementation est un autre potentiel de développement important de l’entreprise. Le décret 5 flux qui impose le tri des déchets de papier, métal, plastique, verre et bois pour les entreprises d’une certaine taille depuis 2016 est étendu en 2018 aux entreprises de plus petites tailles. Cette nouvelle prestation de collecte multi-déchets s’annonce donc comme un nouveau marché pour l’entreprise. La Région accompagne à plus de 90 000 euros La boite à papiers pour l’ensemble de ses investissements.

« Nous allons pouvoir massifier nos flux et franchir un cap supplémentaire en nous positionnant sur de nouveaux cahiers des charges. » Une nouvelle presse plus puissante devrait bientôt équiper le site. « Elle va compacter davantage les plastiques et permettre de mieux les valoriser. Nous allons également proposer un service sécurisé de destruction d’archives avec une valorisation du papier ce qui n’existe pas encore sur la région. C’est une demande de nos clients. » Avec cette extension prévue de l’activité, la création de 15 à 20 emplois en CDI est prévue sur 3 ans.

Labellisée "Usine du futur"

La boite à papiers est une des dernières venues dans le programme Usine du futur mis en place par la Région. La boîte à papiers recevra une aide à l’équipement pour permettre de diminuer la pénibilité des manutentions. Le programme comporte également un volet numérique avec la création d’un extranet destiné au client pour leur suivi de commandes et leurs factures, la numérisation de documents, des outils embarqués et des outils de communication interne entre les différentes activités du site.

La boite à papiers Agrandir l'image
La boite à papiers © Région Nouvelle-Aquitaine
La boite à papiers Agrandir l'image
La boite à papiers © Région Nouvelle-Aquitaine
La boite à papiers Agrandir l'image
La boite à papiers © Région Nouvelle-Aquitaine
La boite à papiers Agrandir l'image
La boite à papiers © Région Nouvelle-Aquitaine