Aller au contenu principal
  1. La belle image de l’apprentissage
Enquête apprentissage © Françoise Roch - Région Nouvelle-Aquitaine

La belle image de l’apprentissage

Une vaste enquête sur l'apprentissage en Nouvelle-Aquitaine montre une image largement positive et alimente le contenu des futures conventions entre la Région et les centres de formations d’apprentis.

Journées apprentissage
Journées apprentissage © Nouvelle-Aquitaine

Nourrir les conventions à venir

En 2018, la Région et les centres de formation d’apprentis (CFA) renouvelleront les conventions qui les lient. Une enquête diffusée très largement au printemps 2017 a permis de recueillir les perceptions et attentes relatives à l'apprentissage en Nouvelle-Aquitaine. Les résultats, riches d'enseignement, permettront d'alimenter les futures conventions.

3751 questionnaires ont pu être exploités. Ce sont majoritairement les apprentis et les employeurs d'apprentis, premiers acteurs de l’apprentissage, qui ont répondu à l’enquête. Parents, lycéens, professionnels et même le grand public se sont également exprimés.

Les réponses font apparaître de façon nette une perception très positive de l'apprentissage, avec 73 % d'opinions favorables.

Des attentes différentes

Le recours à l’apprentissage est motivé par des raisons différentes selon les publics. Ainsi, pour les entreprises, l’apprentissage est avant tout une affaire de transmission d’un savoir quand, pour les élèves, être payé pendant sa formation est le point le plus important.

Interrogés sur les obstacles au développement de l’apprentissage, les répondants citent majoritairement son coût trop élevé : frais de transport et d'hébergement pour les jeunes, coûts salariaux pour les entreprises.

D'autres attentes sont exprimées pour favoriser le développement de l'apprentissage en Nouvelle-Aquitaine : faciliter encore la mise en relation entre l'employeur et son futur apprenti, sécuriser les parcours par un suivi renforcé auprès des jeunes et des entreprises pour éviter les ruptures de contrat. Enfin, la simplification des démarches entourant l’apprentissage a également été évoquée.

L'ensemble des résultats de cette étude a fait l'objet d'une présentation aux partenaires et acteurs de l'apprentissage : branches professionnelles, CFA, organismes gestionnaires, Crefop, CESER… Ils ont permis d'alimenter la concertation pour le contenu de la nouvelle convention quinquennale 2018-2022.