Aller au contenu principal
  1. Apprentissage : point d'étape de la mise en œuvre d'une politique volontariste
Apprentissage © Alban Gilbert

Apprentissage : point d'étape de la mise en œuvre d'une politique volontariste

Le 27 juin 2016, l'Assemblée régionale fixait les orientations concernant le développement de l’apprentissage, pièce maîtresse de la politique régionale en matière d’éducation, d’orientation et de formation professionnelle. Un an plus tard, un point d'étape de la mise en oeuvre de cette feuille de route est présenté.

La Région Nouvelle-Aquitaine considère l’apprentissage comme une voie d’excellence pour l’accès à la qualification et à l’emploi et elle entend donc augmenter significativement le nombre d’apprentis sur son territoire.

Des signaux encourageants

La Nouvelle-Aquitaine comptait au 1er janvier 2017, 115 CFA et 375 sites de formation qui accueillent 36 685 apprentis, un chiffre en augmentation de 4 % par rapport à la rentrée précédente. Il s’agit d’un signal positif encourageant la Région à poursuivre son effort en faveur de cette voie de formation.

Autre signal positif : les résultats de la consultation effectuée à l’occasion du renouvellement de la convention quinquennale. Un questionnaire a  été proposé aux différents acteurs de l’apprentissage avec pour objectifs de recueillir leur perception de l’apprentissage en général et plus spécifiquement le recrutement des apprentis, l’accès au contrat d’apprentissage mais également leur avis sur les chantiers prioritaires à conduire.

Cette consultation a recueilli un taux de participation intéressant : près de 4 000 réponses ont été enregistrées dont 40% d’apprentis et 20% d’entreprises.

Il en ressort une perception globale très positive de l’apprentissage et notamment de la combinaison emploi/ formation favorisant l’insertion professionnelle. L’entreprise privilégie cette voie de formation pour transmettre des savoir-faire et les jeunes pour la spécificité de la pédagogie mais aussi comme moyen d’acquérir une plus grande autonomie.

Des attentes ont été formulées quant à l’information sur l’apprentissage et l’aide à la signature de contrats. Elles rejoignent les priorités que s’est fixées la Région.

Les principales actions pour 2017

Pour la rentrée 2017, différentes actions seront menées afin de renforcer la mobilisation des acteurs et le pilotage régional dans le respect des axes définis par la feuille de route

  • Favoriser l’accès des jeunes à l’apprentissage grâce à un programme de manifestations et des outils pour promouvoir l’apprentissage et faciliter le rapprochement de l’offre et de la demande. La rentrée 2017 sera l’occasion de lancer une expérimentation du relèvement de l’âge d’entrée en apprentissage de 26 à 30 ans, dans le cadre du décret sorti le 30 décembre 2016.
  • Encourager le recours à l’apprentissage par les entreprises grâce à un réseau de développeurs qui sera déployé à l’échelle de tout le territoire à l’horizon 2018 et animé pour une action de prospect ion harmonisée plus efficace surtout sur l’accompagnement à la signature du contrat d’apprentissage.
  • Offrir aux apprentis les meilleures chances de réussite grâce notamment à des dispositifs d’aides harmonisées à l’échelle de la Nouvelle-Aquitaine : transport , hébergement , restauration mais aussi fourniture d’un premier équipement professionnel ou encore possibilité de faire appel à un Fonds Social Apprentis.
  • Poursuivre l’investissement pour moderniser l’appareil de formation et le rendre plus attractif grâce au démarrage ou la poursuite de 33 opérations de construction ou de rénovation.
  • Renouveler l’offre de formation par apprentissage grâce à l’ouverture de 134 nouvelles formations à la rentrée 2017 suivant les 127 ouvertures réalisées à la rentrée 2016.
  • Préparer un nouveau cadre contractuel entre les CFA et la Région qui débouchera sur le vote d’une nouvelle convention quinquennale, levier important pour la politique régionale notamment en faveur de l’expérimentation et de l’innovation avec pour objectif central de lutter contre la rupture de contrat . La nouvelle convention quinquennale définira également les principes de l’intervention financière de la Région auprès des CFA tant en fonctionnement qu’en investissement .

Le plan d’actions 2017 s’inscrit dans le cadre budgétaire adopté par le Conseil Régional le 13 février dernier. Ainsi, la Région consacrera 176,085 millions d'euros en crédits de paiement pour le fonctionnement et 50, 243 millions d'euros pour l’investissement témoignant de l’effort de la Région Nouvelle Aquitaine pour soutenir le développement de cette modalité de formation et favoriser la réussite des apprentis.

Les chiffres de l'apprentissage

La mise en œuvre de cette feuille de route commence à produire ses fruits puisqu’au 1er janvier 2017, 36 685 apprentis sont accueillis dans les 115 CFA que compte la Nouvelle-Aquitaine, soit une augmentation de 4 % par rapport à l’année antérieure.

L’augmentation atteint 7 % pour les apprentis entrés en formation à la rentrée 2016 en comparaison avec ceux entrés à la rentrée 2015.
Cette tendance à la hausse se confirme pour la deuxième année consécutive.
Le nombre de contrats d’apprentissage est en progression de 3,5 % entre les rentrées 2015 et 2016, ce qui représente 842 contrats en plus.
En ce qui concerne le taux d’insertion, il est lui aussi en progression de plus 4 points par rapport à 2015 : 64% des apprentis sont en emploi 9 mois après la fin de leur formation.
Enfin, le taux de réussite aux examens se maintient au-dessus de 80 %.