Aller au contenu principal
  1. Airelle vous donne des ailes
Airelle © Olivier Panier des Touches

Airelle vous donne des ailes

Depuis bientôt trente ans, Airelle Corrèze, basée sur la commune de Saint-Germain-les-Vergnes, accompagne et forme de futurs patrons dans le processus de création ou de reprise d’entreprise.

Taxi écologique et circuits-courts

Ils sont près de 250 nouveaux porteurs de projet à pousser la porte de l’association chaque année et 350 à être accompagnés, dont « environ 51 % de femmes », s’enthousiasme la codirectrice Miriam Guzy. « Nous sommes là pour aider à fixer et créer de l’emploi dans un secteur rural peu pourvoyeur en grandes entreprises », résume-t-elle. Les trois équivalents temps plein de l’association accompagnent en grande majorité des personnes orientées par Pôle Emploi ou encore des bénéficiaires du RSA orientés par le Département, partenaire de premier plan de l’association. En près de trente ans, l’association en a vu, des projets venus répondre à des besoins locaux, tels récemment un service de taxi écologique pour personnes à mobilité réduite, mais aussi une épicerie de bourg ou encore une boucherie spécialisée dans les circuits courts. Accompagnés individuellement par un conseiller dédié, les porteurs de projet concrétisent le plus souvent leur désir d’entreprendre.

Une formation remarquée

Une étude d’impact menée l’an dernier révèle que, un à trois ans après avoir croisé la route d’Airelle, un bon tiers des bénéficiaires avait non seulement créé son entreprise, mais que celle-ci était toujours en activité. Saluée par l’Union européenne, l’association propose de nombreuses formations ciblées à destination de futurs patrons ou dirigeants en activité. « Un temps de partage collectif vital pour un entrepreneur, qui peut ainsi travailler ses prises de parole, sa confiance en lui, mais aussi éprouver son concept face à un auditoire », confie la codirectrice. L’association a ainsi créé une formation baptisée « MIME » (Méthode d’initiation au métier d’entrepreneur) dont la qualité a été remarquée par l’Union européenne. À tel point que de très grandes entreprises ou universités la lui empruntent régulièrement. « Il s’agit d’un module de quatre jours qui immerge les participants dans un jeu de rôle ayant trait au quotidien du chef d’entreprise et à la conduite de son équipe. Ensemble, ils sont confrontés à la réalité du marché, des négociations, ou encore à la gestion juridique et administrative d’une société. À ce jour, on n’a pas fait mieux pour éprouver concrètement sa capacité à être un bon dirigeant », se félicite Miriam Guzy.

Rhizome : l’incubateur d’entreprises de l’ESS

L’an dernier, Airelle a été repérée par la Région avec son projet d’incubateur d’entreprises tournées vers l’économie sociale et solidaire (ESS). À ce titre, elle est aidée depuis cette année pour la mise en oeuvre de cet incubateur unique qui a accueilli ses premiers protégés cet été. « Rhizome » a déjà permis de découvrir quelques initiatives prometteuses, telle une école alternative qui sera accompagnée à l’aune des besoins spécifiques des projets de l’ESS : montage de dossiers de soutien, partenariats institutionnels, recherche d’un modèle économique… L’incubateur doit, comme son nom le promet, mettre en lien le projet avec les interlocuteurs dédiés pour une meilleure insertion dans le territoire.