Aller au contenu principal
  1. Des aides à la méthanisation

Des aides à la méthanisation

Les élus régionaux, réunis en commission permanente le 11 juillet 2016, ont adopté des aides en faveur de la transition énergétique et notamment de la méthanisation.

  • Methacycle – Saint-Aquilin (24)
    Aide région : 303 958,50€

Le projet Méthacycle prévoit la création d’une unité de méthanisation permettant de traiter et valoriser les effluents d’élevage et les matières végétales de l’EARL des Charmes et de 6 exploitations agricoles voisines, les tontes de pelouses de la communauté de communes Isle-Vern-Salembre, les déchets de silo de la CORAB, et le lactosérum de la fromagerie Le Chêne Vert. L’ensemble de ce gisement représente 10 997 tonnes qui alimenteront chaque année le méthaniseur.

L’installation de méthanisation territoriale, d’une puissance de 300 kilowatts, permettra de produire par cogénération de l’énergie électrique (2339 MWh) injectée sur le réseau ErdF, et de l’énergie thermique valorisée dans un séchoir multi-produit (céréales, bois, fourrages, noix) afin de développer les filières locales céréalières en agriculture biologique (CORAB) et du bois buche combustible (Coop Alliance Forêt Bois). Le digestat (résidu de la méthanisation) sera valorisé sur les terres de 9 agriculteurs partenaires du projet.

Ce projet de méthanisation permettra d’éviter l’émission de 1 188 tonnes de CO² par an et de créer 2 emplois directs (gestion du site, transport, logistique).

  • SARL Methaenergies – Taillecavat (33)
    Aide région : 272 296,50€

Le projet consiste en la création d’une unité de méthanisation agricole sur la commune de Taillecavat (33). Les porteurs de projet font partie de l’exploitation agricole familiale du Château Le Pis, élevage laitier. Ils souhaitent valoriser les matières organiques de leur exploitation et des exploitations voisines, dans un souci de réduction de l’impact agricole sur l’environnement, tout en améliorant la qualité agronomique de leurs effluents.

L’unité de méthanisation envisagée sur le site de l’exploitation permettra de traiter et de valoriser les effluents et les matières végétales de l’exploitation familiale et des 4 exploitations voisines, ainsi que des boues de filtration d’une cave viticole, et les tontes de la commune. Cela représente un gisement de déchets organiques de 9 000 tonnes par an permettant d’alimenter le méthaniseur.

L’installation de méthanisation en voie sèche discontinue, d’une puissance de 180 kilowatts, permettra de produire de l’énergie électrique (1451 MWh) injectée sur le réseau ErdF, et de l’énergie thermique valorisée dans un séchoir multi produit, un séchoir à maïs, une habitation et un chai.
A moyen terme, la chaleur résiduelle alimentera un réseau chaleur communal (établissements publics et 10 logements sociaux). La valorisation agronomique du digestat sera réalisée par la SARL Méthaénergies sur les terres des différents exploitants agricoles.

Ce projet énergétique et agronomique permettra d’éviter l’émission de 680 tonnes de CO² par an, de créer un emploi direct, et de pérenniser plusieurs emplois indirects.

  • SAS Adour Methanisation – Aire sur l’Adour (40)
    Aide région : 261 324,90€

Adour Méthanisation est spécialisée dans le traitement par méthanisation des biodéchets invendus ou périmés issus des grandes et moyennes surfaces, des refus de production des industries agro-alimentaires et des déchets d’assainissement. Elle possède le premier biodéconditionneur en exercice depuis 2012 dans le Sud-Ouest. La société Adour Méthanisation souhaite entreprendre de nouveaux investissements pour augmenter la capacité de son unité de méthanisation, tout en sécurisant son process, et en améliorant la qualité du traitement des biodéchets. Aussi elle souhaite :

- Mettre en place de nouveaux équipements pour optimiser la qualité de la matière organique entrante dans le process de méthanisation et produisant un digestat propre destiné à la valorisation agricole ;

- Augmenter la puissance électrique à 800 kW au lieu de 500 kW ;

- Couvrir la plateforme de stockage des biodéchets par un bâtiment afin que les matières ne soient plus exposées aux intempéries et pour confiner les odeurs.

Ce projet va permettre à l’entreprise de produire et d’injecter sur le réseau 2 067 MWh d’électricité verte supplémentaire chaque année. 

  • GAEC la Valette – Le Chauchet (23)
    Aide région : 183 000€

Le GAEC La Valette porte un projet de méthanisation à la ferme sur son exploitation agricole de type polyculture (céréales, maïs, prairie) et élevage (atelier d’élevage de vaches laitières et vaches allaitantes, atelier d’engraissement bovins).

L’électricité produite sera intégralement destinée à la revente par injection sur le réseau ErDF. La chaleur produite à valoriser hors autoconsommation, de 693 530 KWh, sera utilisée pour le séchage de fourrage pour l’alimentation du bétail, le chauffage de la salle de traite, ainsi que pour le chauffage de 6 maisons et de 2 piscines avec mise en place d’un réseau de chaleur.

Le bilan environnemental du projet se traduit notamment par des émissions de GES évitées de 1 399 tonnes équivalent CO² par an.

En savoir plus :

Les aides régionales à la transition énergétique