Aller au contenu principal
  1. Adoption du schéma régional des formations sanitaires et sociales 2019-2023
Schéma formations sanitaires et sociales 2019-2023 © Rawpixel

Adoption du schéma régional des formations sanitaires et sociales 2019-2023

Lors de la séance plénière des 17 et 18 décembre 2018, les conseillers régionaux ont adopté le schéma régional des formations sanitaires et sociales pour la période 2019-2023. Il présente la stratégie régionale et un plan d’actions pour les cinq prochaines années dans le domaine des métiers du sanitaire et du social.

L'essentiel en vidéo

Le schéma régional des formations sanitaires et sociales (SRFSS) constitue un levier important en période de mutations de ce secteur créateur d’emplois. Il doit répondre aux enjeux sociétaux et territoriaux, adapter les quotas de formation, définir les lieux d’enseignement, et orienter les filières.

Développer les actions de formation dans ce secteur

Vieillissement de la population, augmentation des pathologies chroniques, baisse de la démographie médicale, révolution technologique et ambulatoire du système de santé, précarisation des familles, démarches inclusives, digitalisation de la société, désertification de certains territoires : les enjeux auxquels doivent répondre les métiers du secteur sanitaire et social sont multiples. 
Dans ce contexte, la Région a élaboré, en concertation avec les acteurs concernés, une stratégie pour le développement des actions de formation en lien avec les perspectives d’emploi, de développement économique et d’aménagement global de son territoire.

Le secteur sanitaire et social en Nouvelle-Aquitaine

Aujourd’hui plus de 240 000 personnes en Nouvelle-Aquitaine exercent un métier dans le secteur sanitaire ou du social, soit un actif sur dix. Ces cinq dernières années, le nombre de professionnels du secteur a augmenté de 2,2 % par an.
Ces métiers sont majoritairement exercés dans les secteurs suivants :

De nouvelles problématiques apparaissent

  • la demande grandissante du soutien à domicile des personnes dépendantes ;
  • le vieillissement des personnes en situation de handicap ;
  • le développement des maladies chroniques et des pathologies des personnes âgées ;
  • le morcellement des cellules familiales induisant une diminution des aidants familiaux ;
  • la précarisation des familles ;
  • la transformation technologique dans tous les domaines (médecine personnalisée, génomique, digitalisation généralisée, etc.) ;
  • l’impérieuse nécessité de transformation universitaire et de recherche.

Face à ces enjeux, la priorité pour la Région est l’accompagnement d’une montée en compétence des professionnels sur l’ensemble des métiers de l’aide à la personne dans les territoires.
Françoise Jeanson, conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine en charge de la santé
 

Les axes prioritaires du schéma régional des formations sanitaires et sociales (SRFSS)

Pour répondre aux mutations sociales, économiques, démographiques et environnementales, le Schéma (en cohérence avec le Contrat régional de développement de l’orientation et des formations) est articulé autour de trois axes : 

  • maintenir et développer le maillage territorial des formations sanitaires et sociales ;
  • rendre les métiers attractifs, adapter les formations aux métiers de demain et aux transformations des organisations ;
  • développer l’innovation pédagogique et s’inscrire dans la transformation numérique.

L’action régionale dans le cadre de ce schéma régional des formations sanitaires et sociales (SRFSS) 2019-2023 visera à 

  • favoriser la pratique avancée et les masters pour les infirmiers ;
  • piloter le processus d’universitarisation des formations et du soutien à la recherche ;
  • mettre en place d’un plan d’attractivité pour les formations et les métiers de niveau IV et V ;
  • Former des équipes pluri-disciplinaires ;
  • Susciter et soutenir l’utilisation du numérique et de l’intelligence artificielle.

Un schéma né dans la concertation

La Région Nouvelle-Aquitaine a fait le choix de construire son premier Schéma à partir d’un diagnostic/état des lieux travaillé par l’observatoire sanitaire et social de Cap Métier Nouvelle-Aquitaine. La concertation a pris la forme de 12 journées départementales regroupant près de 1200 représentants de tous les partenaires mobilisés dans l’élaboration et la mise en œuvre de la politique en matière de formations sanitaires et sociales. Elle a permis de recueillir les avis des employeurs privés ou publics, de Pôle emploi, des formateurs, des étudiants

En savoir plus sur la Concertation santé et formations sanitaires et sociales

Télécharger le Schéma des formations sanitaires et sociales