Aller au contenu principal
  1. Académie de Limoges : une convention pour l'occitan
Enseignement occitan © Alban-Gilbert

Académie de Limoges : une convention pour l'occitan

Le 2 février dernier, Région, Office public de la langue occitane et Rectorat de Limoges ont signé ensemble une convention fixant des dispositions portant sur le développement et la structuration de l’offre d’enseignement de l’occitan et en occitan.

Permettre la formation d’un plus grand nombre de jeunes locuteurs de l’occitan, mais aussi permettre au plus grand nombre d’élèves d’avoir un accès effectif à la langue et la culture occitanes, voilà les deux objectifs de la convention signée le 2 février 2018 par Daniel Auverlot, recteur de l’académie de Limoges, chancelier des universités, Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, et Charline Claveau-Abbadie, présidente de l’Office public de la langue occitane, au rectorat de l’académie de Limoges.

Cette convention particulière pour le développement et la structuration de l’enseignement de l’occitan dans l’académie de Limoges fixe les dispositions particulières régissant la mise en œuvre et le fonctionnement, au sein de l’académie, de la convention cadre du 26 janvier 2017 pour le développement et la structuration de l'enseignement de l’occitan conclue entre l’État, la Région Nouvelle-Aquitaine, la Région Occitanie et l’Office public de la langue occitane.

    Signature convention Occitan - Académie de Limoges
    Signature convention Occitan - Académie de Limoges © Région Nouvelle-Aquitaine

    Ces dispositions portent sur le développement et la structuration de l’offre d’enseignement de l’occitan et en occitan dans sa double dimension quantitative et qualitative par une démarche coordonnée et complémentaire, ainsi que les modalités d’organisation de cet enseignement. Il s’agit de : 

    • définir des objectifs chiffrés en termes d’offre, d’organisation et de continuité d’enseignement de façon à pouvoir disposer d’indicateurs pour l’évaluation de la politique publique menée ;
    • déterminer le cadre d'action et de concertation des différentes parties en la matière.

    La transmission scolaire de l’occitan s’inscrit dans une perspective de revitalisation de la transmission familiale et d’accroissement du vivier de candidats à des postes de travail où la compétence en occitan est requise. Les signataires s’attacheront donc à :

    • valoriser la langue et la culture occitanes tout au long de la scolarité ;
    • faciliter l'enseignement bilingue français-occitan et sa continuité ;
    • assurer le pilotage et l'animation pédagogiques nécessaires ;
    • assurer la production et la diffusion de ressources pédagogiques adaptées ;
    • favoriser le développement de formations à l'occitan dans les établissements d'enseignement supérieur ;
    • développer un contexte linguistique et culturel occitan vivant, complémentaire de l'enseignement ;
    • assurer l'information aux familles.