Aller au contenu principal
  1. Angoulême-Limoges : vers une N141 plus sûre et plus rapide

Angoulême-Limoges : vers une N141 plus sûre et plus rapide

Le projet de mise à 2 X 2 voies de la Nationale 141 s’accélère. Les automobilistes gagneront à terme 30 minutes pour relier Limoges à Bordeaux. 

Près de 10 000 véhicules, dont 30 % de poids lourds empruntent quotidiennement cet axe routier transversal entre la côte atlantique et le Massif central, reliant Bordeaux à Limoges en passant par Saintes et Angoulême.
Essentielle pour la cohésion de la Nouvelle-Aquitaine, la modernisation de la RN141 fait aujourd’hui figure de priorité.
L’État et la Région viennent ainsi de dégager un budget supplémentaire de 25,07 millions d’euros (dont 7,6 millions pour la Région) aux 86,6 millions d’euros, prévus initialement, afin d’accélérer ce chantier.

RN 141
RN 141 © Laurent Billard

20 km de double-voies entre Exideuil et Chasseneuil

Dès 2017-2018, commencera la mise à 2 X 2 voies d’un tronçon de 10 km, à l’est d’Angoulême, entre les villes d’Exideuil et de Roumazières.
D’ici à 2020, des études, des acquisitions foncières et de premiers travaux seront, en parallèle, réalisés pour préparer le prolongement de la double voie sur un autre tronçon de 10 km entre Roumazières et Chasseneuil. Seule zone non pourvue jusqu’alors de double-voies sur les 104 km reliant Angoulême à Limoges, ces 20 km, source de ralentissements et de gênes pour les villages traversés se révélaient particulièrement accidentogènes.

Un enjeu de sécurité

La Région témoigne de son souci de faire bénéficier les usagers d’axes routiers combinant sécurité et rapidité. À terme, en 2024, les automobilistes gagneront ainsi 30 minutes entre Bordeaux et Limoges.
Portés en partenariat avec les collectivités locales de Charente, d’autres travaux (40 millions d’euros) sont également prévus, entre la RN141 et la rocade d’Angoulême, pour faciliter à l’horizon 2019 l’entrée ouest de la ville aux conducteurs venant de Cognac.