Aller au contenu principal
  1. La Région en marche pour la formation des demandeurs d’emploi

La Région en marche pour la formation des demandeurs d’emploi

Le vendredi 25 mars 2016, le président de Région recevait Myriam El Khomri, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, ainsi que les co-présidents du COPAREF *pour signer la convention régionale du plan 500 000 formations supplémentaires en France.

Un million de formations pour les personnes en recherche d’emploi en France. C’est l’une des mesures d’urgence pour l’emploi annoncées par le président de la République le 18 janvier 2016. Et cette mise en œuvre se fera par les Régions. Voilà tout l’objet de la convention qui a été signée ce vendredi 25 mars entre Alain Rousset, président de la Région ALPC, Myriam El Khomri, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social et les co-présidents du COPAREF, Michel Gaussens et Olivier Chabot. Ce plan vise ainsi la mise en œuvre de 500 000 formations supplémentaires en France, au regard de celles déjà engagées.

Concrètement, la convention prévoit l’engagement de la Région à maintenir sur l’année 2016 le même niveau de réalisation qu’en 2015 sur son propre effort de formation à destination des demandeurs d’emploi (soit 38 721 actions de formation). En parallèle, la Région mettra en œuvre 26 777 actions de formation supplémentaires en 2016 au titre de la convention. De son côté, l’Etat s’engage à financer cet effort supplémentaire de formation. Quant au COPAREF, il s’engage à mobiliser les organismes financeurs de la formation professionnelle dans ce dispositif.

Répondre aux besoins des territoires

Alain Rousset s’est dit très attentif à la façon dont ces formations seront mises en œuvre. Il explique : « Il ne faut pas des formations présentielles, mais qualifiantes. Je veux que les demandeurs d’emploi qui sortent de ces formations aient un job. J’ai besoin de qualifiant et de qualifications. » Tout l’enjeu est donc de former les demandeurs d’emploi pour les faire monter en compétences, et sur des compétences attendues par les entreprises. « Le pire piège serait de qualifier à l’égard de métiers qui n’ont pas de débouchés », confirme Michel Gaussens, co-président du COPAREF. La ministre appuie : « Notre vigilance se portera sur la qualité des formations – elles doivent répondre aux besoins des territoires – et sur l’accompagnement des bénéficiaires, ensuite, dans l’emploi. »

La mise en œuvre de ce plan par les Régions prend tout son sens pour le président de Région, « car nous sommes les premiers à accompagner les PME qui sont les premières créatrices d’emploi ». Selon lui, c’est aussi et d’abord la question de la création d’entreprises – et celle de la qualification – qui réglera la question du chômage. Et d’ajouter : « J’ai toujours milité pour un partenariat renouvelé entre l’Etat et les Régions. Même si nous ne sommes pas encore dans un pays décentralisé, cette convention est un signe de confiance de l’Etat à l’égard des Régions. »

 

* Comité Paritaire Interprofessionnel Régional pour l’Emploi et la Formation professionnelle.
** Les OPCA : organismes paritaires collecteurs agréés.