Aller au contenu principal
  1. Quand agriculture rime avec innovation

Quand agriculture rime avec innovation

Alain Rousset, président du conseil régional  a inauguré vendredi 11 mars 2016 les serres du lycée agricole Henri Bassaler à Voutezac en Corrèze.

Un nouvel équipement dont la construction a été aidée par la Région, qui est bien plus qu’un simple support pédagogique…

« Notre école existe depuis plus de 90 ans, elle a trouvé ici des terres fertiles et cette vieille dame n’a cessé de s’adapter pour innover ! » annonce fièrement Laurence Pers-Philippoux, la proviseure du lycée Henri Bassaler. Une démarche dynamique qui a incité la Région à accompagner financièrement le projet de l’établissement dans une nouvelle serre pédagogique pour un coût total de 800 000 €.

Support pédagogique de pointe pour les formations, cette nouvelle structure de 900 m² offre également un espace de production de légumes bio qui sont ensuite vendus sur place par les 351 élèves engagés dans un cursus allant de la seconde au BTS (filières productions horticoles, aménagement paysager et techniques de vente). « La restructuration a commencé il y a quelques années souligne la proviseure mais avec cet outil nous allons pouvoir tenir notre rang de lycée précurseur avec fierté ! Il y a de l’avenir dans la production agricole et nombre de nos apprenants souhaitent s’installer. »

Un discours qui répond à la dynamique que souhaite insuffler Alain Rousset. Pour le président de la Région, une telle structure ne doit pas simplement se cantonner à l’apprentissage. « Le monde agricole a besoin d’innovation comme tout autre secteur, a-t-il déclaré. Pour moi, un lycée agricole doit donc être un lieu d’expérimentation et être pilote de nouvelles forces agraires telles que le bio et de nouveaux modèles économiques comme les circuits courts. Il faut reconsidérer l’agriculture comme porteuse d’emplois. » Et après s’être vu remis par les élèves un panier garni de légumes produits dans les serres du lycée, le président a poursuivi sa tournée de l’innovation corrézienne en se rendant à Meyssac pour visiter l’entreprise Simah qui fabrique les produits cosmétiques Sothys puis à Brive pour une découverte de l’entreprise Inovéos.