Vous naviguez en mode anonymisé, plus d’infos

J'ai compris !

Vous trouverez ici la navigation.

NOA est là pour vous aider et répondra à toutes vos questions 😀.

Fermer
Je suis Noa !

Le Lionbot de la Région Nouvelle-Aquitaine

La Région Nouvelle-Aquitaine

Hôtel de Région Nouvelle-Aquitaine
Séance plénière

Séance plénière du 13 et 14 décembre

Temps de lecture 22 minutes

Les 13 et 14 décembre 2021, les élus régionaux se sont réunis en assemblée plénière à l’Hôtel de Région à Bordeaux – et pour partie à distance – pour débattre et voter autour d’une quarantaine de dossiers. Retour sur les principales délibérations.

Publié le lundi 29 novembre 2021
  • #Collectivité territoriale

Ordre du jour

  1. Rapport Néo Terra sur la situation en matière de Développement Durable de la Région Nouvelle-Aquitaine. Année 2020
  2. Orientations Budgétaires 2022
  3. Approbation du Plan de financement du Grand Projet du Sud-Ouest (GPSO)
  4. FERROCAMPUS - Point de situation et perspectives
  5. FERROCAMPUS - Modification du montant de la subvention pluriannuelle à verser à l’association FERROCAMPUS®
  6. Pacte régional d'investissement dans les compétences 2019-2022 : bilan à miparcours et adaptation
  7. Règlement régional d'intervention des modalités d'accès et de financement des formations sanitaires et sociales
  8. Convention triennale Etat / Région dans le cadre de la stratégie nationale de prévention et lutte contre la pauvreté et le décrochage scolaire - Modifications fiches actions
  9. Avenant à la convention pluriannuelle d'objectifs et de moyens entre la Régionet Cap métiers Nouvelle-Aquitaine, agence régionale pour l'orientation, le formation et l'emploi
  10. Fonctionnement des lycées - établissements privés sous contrat d'association avec l'Etat - Protocole d'accord entre la Région Nouvelle-Aquitaine et le Comité Régional de l'Enseignement Catholique Nouvelle-Aquitaine
  11. « Réaliser l'Egalité 2018-2021 » Communication du bilan de la troisième année de déploiement du Plan d'action - 2020
  12. Communication relative aux programmes européens régionaux Nouvelle-Aquitaine 2021-2027
  13. Reconduction de la participation régionale aux programmes de développement et de valorisation des itinéraires cyclables européens EuroVelo 1 La-Vélodyssée et EuroVelo 3- Scandibérique
  14. Revitalisation centres bourgs : conventions cadres des communes de Fumel (47), Jonzac (17), Morcenx (40), Uzerche (19), Argentat sur Dordogne (19), Sainte Foy la Grande (33) et Montpon Ménestérol (24)
  15. Contrat de filière Musiques Actuelles et Variétés 2020-2023 : Avenant à la convention triennale entre la Région Nouvelle-Aquitaine, le Centre National de la Musique - CNM, l'État - Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Nouvelle-Aquitaine et le Réseau des Indépendants de la Musique (RIM)
  16. Conventions Pluriannuelles d'Objectifs dans le domaine de la Culture et du Patrimoine - Modification des statuts de l'Etablissement Public de Coopération Culturelle du Sud Aquitain.
  17. Convention de prolongation portant sur l'évolution de l'Agence Régionale de la Biodiversité Nouvelle-Aquitaine en application de la convention cadre Etat-Région pour la reconquête de la biodiversité
  18. Convention triennale de partenariat entre la Région Nouvelle-Aquitaine et le Comité Français de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature, candidature pour l'adhésion à l'UICN et à son comité français
  19. Prolongation d'un an des contrats avec les parcs naturels régionaux
  20. Transfert du réseau Piézométrique de la Région au BRGM 9
  21. Avenant à la convention de partenariat sur l'eau entre l'Etat, l'Agence de l'Eau Adour-Garonne, l'Agence de l'Eau Loire-Bretagne et la Région Nouvelle-Aquitaine
  22. Approbation du Règlement Intérieur 
  23. Mise en place d'un règlement intérieur pour la consultation des archives régionales
  24. Mise en place du régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l'expertise et de l'engagement professionnel (RIFSEEP) - Ajustements Techniques
  25. Détermination des taux de promotion des agents de la collectivité pour l'année 2022
  26. Vacations : conditions générales de recours à des agents vacataires
  27. Tableau des emplois
  28. Représentation aux instances et organisation matérielle et technique des élections professionnelles 2022
  29. Schéma régional d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires : bilan de mise en œuvre et engagement de la procédure de modification
  30. Création de l'association Way4Space, Centre d'inspiration et d'innovation pour inventer et développer, le savoir, les technologies et les usages spatiaux de demain
  31. Règlement d'intervention des aides aux entreprises du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine : modifications diverses
  32. International-Délibération modificative -Prolongation convention-cadre de partenariat Région Nouvelle-Aquitaine /Team France Export Nouvelle Aquitaine
  33. Rapport annuel des aides recensant les aides et régimes d'aides mis en œuvre sur le territoire de Nouvelle-Aquitaine - 2020
  34. Mise en place, pour la période 2022-2027, d'un Comité consultatif pour la Recherche, le Développement durable et l'Innovation en Nouvelle-Aquitaine (CoRDINA) et d'un Comité de coordination des Expertises Scientifiques
  35. Avenant à la convention cadre avec la SAFER Nouvelle-Aquitaine relative à la mise en œuvre d'outils fonciers destinés à faciliter l'installation en agriculture et aquaculture.
  36. Contrats Opérationnels de Mobilité : cartographie des bassins de mobilité et feuille de route
  37. Création d'un Comité des partenaires régional pour les questions de mobilités et de transport
  38. Avenant à la convention de transfert avec le Syndicat des mobilités du Pays Basque Adour (SMPBA) suite à l'intégration au SMPBA des communes de Ondres et Saint-Martin de Seignanx.
  39. Convention de réalisation du programme pluriannuel des Opérations Mi Vie (OPMV) des 62 rames TER AGC bimode de Nouvelle-Aquitaine

Approbation du plan de financement de la future LGV

Parmi les dossiers importants en débat lors de ces deux jours de séance plénière figurait l’approbation du plan de financement pour la part régionale au projet de nouvelles lignes à grande vitesse Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax. 710 millions seront ainsi affectés à ce projet qui permettra, non seulement des gains de temps de parcours significatifs entre les villes moyennes de Nouvelle-Aquitaine (Dax, Pau, Mont-de-Marsan, Agen, Angoulême, Poitiers…), mais aussi de rapprocher la Région de Paris. Sur le plan écologique, ces deux nouvelles lignes doivent également permettre un report modal massif (de la voiture, des camions et de l’avion vers le rail), des compensations écologiques conséquentes (2000 à 3500 hectares remis en zone humide, boisée ou en bocage contre 1000 à 1750 hectares d’impact du projet sur les milieux naturels protégés). Ces deux nouvelles lignes vont aussi permettre de libérer des sillons sur les lignes existantes pour plus de trains du quotidien et les trains de marchandise. 

Rapport Néo Terra : 127 actions en faveur de l’environnement en 2020

Engagée depuis 2010 dans une démarche de transition écologique et énergétique ambitieuse, la Région intègre progressivement les principes du développement durable dans ses modalités d’intervention et de fonctionnement. Le point de bascule de cette démarche réside dans l’adoption, le 9 juillet 2019, de la feuille de route Néo Terra. Une feuille de route unique à l’échelle régionale, qui affiche 11 ambitions en matière de transitions écologiques et énergétiques
Ainsi, le rapport sur la situation de la collectivité en matière de développement durable pour l’année 2020 - intitulé Rapport Néo Terra – « met en évidence 127 actions représentatives de la mise en œuvre opérationnelle de ces 11 ambition », pointent de concert Alain Rousset, président du Conseil régional, et Guillaume Riou, vice-président en charge de la transition écologique et énergétique. Parmi ces actions figure le soutien au développement d’innovations favorables à la réduction des intrants de synthèse (dont les pesticides), à l’image du produit développé par Elicit Plant à Vilhonneur (16). Le rapport, présenté à cette séance plénière, souligne également les actions menées sur la sensibilisation et l’accompagnement des industriels autour des enjeux sur la ressources en eau, à l’image de l’appel à projets SOLUS’ « Innovation et numérique pour la gestion de l’eau des entreprises du secteur industriel ». Autre action remarquable : le projet d’investissement de la cimenterie Calcia à Bussac-Forêt (17) qui permettra de réduire de 80 % sa consommation de charbon. Soit la réduction de 25 % de la consommation totale de charbon en Nouvelle-Aquitaine. 
 

Orientations budgétaires : sortie de crise et transitions

La mise en œuvre des plans d’urgence et de relance, alors même que le choc économique lié à la crise a grevé les recettes régionales, a conduit à des niveaux d’investissement record pour la Région (+20 % par rapport à l’avant crise) : 
-    842 M€ en 2020 (compte administratif 2020)
-    904 M€ en 2021(compte administratif simulé 2021)
Un niveau d’investissement (de 31 % en 2020 et 2021) nécessaire pour soutenir les entreprises, associations et Néo-Aquitains dans cette crise, mais qui a conduit la Région à tripler son endettement. Le Conseil régional a pu être au rendez-vous de cette crise grâce à sa santé financière performante fin 2019 et renforcée structurellement depuis 2016. A travers le budget qui sera voté début 2022, tout l’objectif sera donc de se donner les moyens d’action pour œuvrer à la sortie de crise et à la poursuite des indispensables transitions (écologiques, énergétiques…) tout en rétablissant la situation financière de l’institution. Parmi les objectifs visés : 
 

- Faire de la Nouvelle-Aquitaine la 1ere région écoresponsable de France

A travers ces orientations budgétaires, la Région souhaite amplifier l’élan donné par Néo Terra et déployer en premier lieu le projet « One Heath – une seule santé ». un projet qui vise le croisement des connaissances et des réflexions en matière de santé humaine, animale et de critères environnementaux. Cela passera notamment par l’accompagnement des entreprises dans leur transformation, l’accompagnement des mutations agricoles et alimentaires, la sortie des pesticides, la sortie des énergies fossiles et la production d’énergies renouvelables, la préservation des espaces naturels et la lutte en faveur de l’efficacité énergétique et de la rénovation énergétique du logement, l’accompagnement des filières, dont l’agriculture, pour l’adaptation aux changements climatiques. 

Préparer l’avenir des entreprises et de l’emploi sur le territoire

Forte d’un taux de création de 36 % d’emploi industriel net de France en 2019, la Région entend poursuivre son soutien à l’innovation technologique, écologique et sociale, mais aussi protéger les activités essentielles et retrouver une souveraineté économique. Pour ce faire, les priorités régionales porteront sur le renforcement des fonds propres des entreprises pour favoriser l’investissement, proposer des solutions de financement aux entreprises qui en ont besoin - notamment face aux premiers remboursements de prêts contractés pendant la crise sanitaire - avec une attention particulière aux entreprises en retournement. Pour soutenir et préparer les transitions, la région accompagnera également les formations aux métiers de demain. 
Le monde de la culture et le secteur du tourisme seront également au cœur de l’action régionale. Le maintien des activités touristiques sera notamment un enjeu majeur en 2022 pour préserver l’offre. 

Bâtir un nouveau modèle de territoire pour toutes les générations

Parce que chaque territoire a un avenir en Nouvelle-Aquitaine et une richesse à cultiver, la Région souhaite garantir un soutien spécifique et des conditions satisfaisantes d’accessibilité à tous les territoires. Pour ce faire, il y a d’abord les documents structurants, cadres, à l’image du SRADDET (Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires approuvé en 2020 et mis en œuvre en 2022), mais également des contrats passés avec 51 territoires régionaux et 8 territoires en mutation économique (CADET). Une politique contractuelle avec les territoires qui s’illustre aussi à travers l’Accord régional de relance (ARR) et le Contrat de plan Etat-Région (CPER). 
Ensuite, il y a les projets structurants pour les territoires, à l’image du projet Ferrocampus à Saintes, qui doit voir s’installer d’ici 2026 un écosystème complet autour des activités ferroviaires : campus des métiers, centre de recherche, orientation et reconversion…
Sur le plan des transports, un aménagement équilibré des territoires passe également par l’aménagement des pôles d’échanges multimodaux (la Rochelle, Niort, Libourne, la Couronne, Saint-Jean-de-Luz, Biarritz) et les premières générations de contrats de mobilité. La question du désenclavement de Limoges, par un engagement exceptionnel de la Région sur deux projets routiers (RN 141 et RN 147), devra également accélérer dès 2022 et pour les années à venir. 
Investir pour les territoires, c’est aussi s’engager aux côtés des jeunes et faire en sorte qu’ils puissent étudier dans de bonnes conditions, près de chez eux. Aussi la reconquête territoriale passera par des ambitions nouvelles pour les lycées qui doivent être les universités de proximité pour que l’enseignement supérieur soit réparti sur le territoire de manière plus juste et que l’ascenseur social reprenne un sens. La Région poursuivra également son développement d’offre de formation dans le domaine sanitaire et social (infirmiers, aides-soignants…). 
 

Ferrocampus : premières actions de formation en 2022

Deux délibérations autour du projet Ferrocampus ont été adoptées lors de cette séance plénière. Une première faisant état de l’avancement du projet et de ses perspectives de déploiement et une seconde autour des missions qui seront confiées à l’association Ferrocampus à partir de 2022. 
Concernant le calendrier de mise en œuvre, de 2022 à 2025, le site accueillant Ferrocampus sera acheté par îlots successifs. Pendant cette période, les travaux seront réalisés en parallèle par phase pour permettre l’accueil des premières activités. Dans le même temps, la réhabilitation des espaces non occupés sera lancée. À partir de 2026, le site devrait être réhabilité en grande partie et pourra développer des activités (location d’espaces, offre de prestations de services, hébergement, conférences).
La seconde délibération vise à présenter les nouvelles missions qui seront confiées à l’association Ferrocampus à partir de 2022. Missions qui impliquent une modification du montant de la subvention pluriannuelle à lui verser. Il s’agit également de lui permettre de contracter avec l’Ademe et de signer la convention de co-financement qui définira les modalités de versement des subventions à la Région et à l’association. L’association Ferrocampus, créée en novembre 2020, compte près de 40 adhérents. Une convention a été signée le 16 novembre dernier avec la Caisse des dépôts et consignations pour mettre en œuvre les premières actions de formation sur le site du Ferrocampus à partir de 2022. 
 

Adaptation du pacte régional d’investissement dans les compétences

La Région Nouvelle-Aquitaine a signé avec l’Etat en 2019 un Pacte régional d’investissement dans les compétences. D’une durée de 4 ans, il est doté d’une contribution de l’Etat de 502 millions d’euros et d’un effort propre de la Région de 648 millions d’euros. Ce plan vise notamment à former davantage de demandeurs d’emploi et, parmi ceux-ci, les moins qualifiés. A mi-parcours, l’évaluation des formations qualifiantes indique que près de 70 % des stagiaires ont connu une issue positive dans les 6 mois suivant leur sortie de formation : 61 % ont trouvé un emploi et 8 % ont poursuivi sur une formation complémentaire.
En 2020, la crise sanitaire a conduit à adapter les cibles et priorités du pacte aux nouveaux enjeux. L’Etat vient d’annoncer un nouveau plan d’investissement dans les compétences dénommé « Plan de réduction des tensions de recrutement ». L’objectif : former 350 000 salariés supplémentaires et porter l’effort de formation des demandeurs d’emploi de 1,1 à 1,4 million. La Région entend se saisir de cette opportunité et portera son engagement sur :

  • des formations supplémentaires qui contribuent à la remobilisation des chômeurs de longue durée
  • des formations qualifiantes supplémentaires ou nouvelles pour réduire les tensions structurelles dans certains secteurs (ex. bâtiment, industrie, santé…)
  • des formations sur mesure et en situation de travail pour répondre aux besoins de recrutement immédiats des entreprises
  • un soutien à l’évolution et/ou à la reconversion professionnelle des actifs

Les négociations avec l’Etat sont en cours et devraient aboutir pour la Nouvelle-Aquitaine à la présentation d’un nouvel avenant au Pacte en début d’année 2022.
 

Financement des parcours de formations sanitaires et sociales

Le règlement régional d’intervention a pour objectif de définir les modalités d’accès et de financement des frais de scolarité des formations sanitaires et sociales de Nouvelle-Aquitaine. S’appliquant à compter de la rentrée de janvier 2022, ce règlement permet aussi de sécuriser les parcours des apprenants. 

  • Formations de niveau 3 et 4 : la Région Nouvelle-Aquitaine offre un accès gratuit aux formations concernées, en prenant en charge le coût pédagogique des formations des apprenants en poursuite d’études, et des demandeurs d’emploi. La collectivité régionale finance donc en totalité les frais de scolarité des formations de ces deux niveaux, formations dispensées par une école ou un institut de formation sanitaire ou sociale situé en Nouvelle-Aquitaine et agréé ou autorisé par le président du Conseil régional. 
    Il s’agit des formations d’ambulancier et d’accompagnement éducatif et social (niveau 3) et des formations d’aide-soignant, d’auxiliaire de puériculture, de moniteur-éducateur, de technicien de l’intervention sociale et familiale (niveau 4). 
  • Formations post-bac : Les formations concernées par le financement, total ou partiel, par la Région des frais de scolarité doivent être dispensées par une école ou un institut de formation sanitaire ou sociale situé en Nouvelle-Aquitaine et agréé ou autorisé par le président du Conseil régional. Pour ces formations post-bac, l’organisme de formation peut pratiquer des frais de scolarité restant à charge. Le financement de ces formations post–bac permet d’en réduire le coût pour les apprenants en poursuite d’études et les demandeurs d’emploi.
    Il s’agit des formations de préparateur en pharmacie hospitalière, ergothérapeute, infirmier (y compris de bloc opératoire et anesthésiste), manipulateur d’électro cardiologie médicale, puéricultrice, pédicure, podologue, kiné, sage-femme, assistant de service social, conseiller en économie sociale et familiale, éducateur de jeunes enfants, éducateur spécialisé, éducateur technique spécialisé. 

Programmes européens régionaux 2021-2027

Depuis plus de deux ans, la Région Nouvelle-Aquitaine a lancé un large processus de concertation pour élaborer les futurs programmes 2021-2027. Il touche à sa fin après la publication des règlements européens fin juin, le vote du budget européen et les dernières validations nationales entre l’Etat et les Régions. Les programmes dont la Région aura la responsabilité pour la période 2021-2027 sont :

Le Programme FEDER-FSE+ 2021-2027 Nouvelle-Aquitaine

La Région conservera son rôle d’autorité de gestion pleine et entière. Pour faire face aux grands défis socio-économiques, environnementaux et climatiques des années à venir, la Région a souhaité articuler ce programme autour de 4 grandes priorités, en cohérence avec ses politiques et les attendus de l’Union européenne :

  • Renforcement de la recherche et de l’innovation, soutien aux PME et à la transformation numérique de l’ensemble des acteurs publics et privés ;
  • Accélération des transitions énergétique et écologique ;
  • Développement des compétences, de la formation et de l’orientation ;
  • Accompagnement renforcé des territoires pour réduire les disparités infrarégionales.

Afin d’accompagner ces priorités, la Nouvelle-Aquitaine disposera de plus de 875 millions d’euros de crédits européens, soit la seconde enveloppe française hors DOM. 
 

Le volet régional du Plan National Stratégique FEADER (2023-2027)

A partir du 1er janvier 2023, les programmes de développement rural (PDR) régionaux FEADER n’existeront plus. Ils seront remplacés par des plans nationaux (PSN) (un plan par Etat membre couvrant les premier et second piliers de la Politique agricole commune). Le Ministère de l’agriculture devenant autorité de gestion de ce PSN, la Région Nouvelle-Aquitaine aura la responsabilité du pilotage, de l’instruction et de l’accompagnement financier des mesures non surfaciques du FEADER, par exemple l’installation des jeunes agriculteurs ou encore l’accompagnement des exploitations agricoles.
Le budget annuel FEADER sera de 84 millions d’euros (soit 423 millions d’euros de FEADER pour la période 2023-2027), dont 3 millions d’euros par an pour les mesures agroenvironnementales et climatiques (MAEC) forfaitaires transition bas carbone. A périmètre de compétence égal, ce budget correspond à une augmentation de 15 %.

Le volet régional du programme national FEAMPA (2021-2027)

En Nouvelle-Aquitaine, la déclinaison régionale du programme national FEAMPA disposera d’une enveloppe financière de 33,66 millions d’euros de crédits européens pour la période 2021-2027, soit une augmentation de 15% par rapport à la précédente programmation. Les priorités régionales porteront sur : 

  • Soutenir une pêche responsable et durable, attractive et à forte valeur ajoutée ;
  • Encourager une aquaculture exemplaire en matière d’environnement, de qualité sanitaire et d’innovation pour renforcer la performance économique, la résilience et l’attractivité de la filière ;
  • Accompagner la valorisation et la transformation des produits et co-produits de la pêche et de l’aquaculture, pour répondre aux attentes des consommateurs en matière de qualité, d’environnement, de bien-être animal et de relocalisation de l’alimentation ;
  • Soutenir le développement d’une économie bleue durable à l’échelle locale.

Musiques actuelles et variétés 2020-2023

Au cours de cette séance plénière, les élus ont voté un avenant au contrat de filière musiques actuelles – voté, lui, en décembre 2019 - associant le Centre national de la musique (CNM), l’Etat (DRAC), la Région Nouvelle-Aquitaine et le Réseau des Indépendants de la Musique (RIM). Destiné à créer les conditions d'un modèle socio-économique durable territorialement, ce contrat de filière est le témoin d’une ambition commune et consolidée, qui vise à répondre aux multiples enjeux de l’écosystème des musiques actuelles et des variétés, essentielles au développement.
L’avenant, à titre expérimental au cours de la période 2022-2023, propose cette ouverture notamment pour les axes suivants du contrat :

  • L’accompagnement à la transition écologique,
  • La mesure de transfert de savoir-faire coordonnée par l’association CO, une des structures du Pôle de compétences Culture et Richesse Humaine (Bègles, 33),
  • L’appel à projet « Dialogues musicaux »,
  • Le soutien aux radios associatives de découverte musicale,
  • Le soutien à l’internationalisation mis en oeuvre par le LABA (pôle de compétences spécialisé dans les financements européens et internationaux, et intervenant dans le secteur des industries créatives et culturelles, Bègles, 33).

L’État, le CNM, la Région Nouvelle-Aquitaine et le RIM confirment ainsi leur volonté de poursuivre le dialogue au sein de l’écosystème musical et d'accompagner les acteurs de toutes les musiques, des musiques actuelles aux musiques de répertoire et de création. En 2022, avec cette ouverture à toutes les musiques, les crédits vont encore être augmentés et passer à 670 000 euros (300 000 de la Région, 300 000 du CNV, et 70 000 de la DRAC), faisant de la Nouvelle-Aquitaine la 1ère en matière en volume budgétaire consacré au fonds créatif.
 

Premier bilan pour le SRADDET

En vigueur depuis le 27 mars 2020, le schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET) de Nouvelle-Aquitaine doit faire l’objet d’un bilan de mise en œuvre. Il s’agit de rendre compte des actions de sensibilisation et d’accompagnement des territoires menées pour mettre en œuvre le schéma, d’apprécier la dynamique enclenchée et de vérifier que les objectifs et règles du SRADDET restent pertinents au regard des enjeux qui avaient présidé à son élaboration. Le suivi des tendances en cours permet de tirer le constat que les enjeux qui ont amené la Région à élaborer les priorités et les orientations du SRADDET restent pleinement d’actualité. Ainsi, il est proposé de poursuivre la dynamique de mise en œuvre enclenchée depuis 2020. Toutefois, les évolutions législatives et réglementaires récentes ont des incidences sur le schéma et nécessitent d’engager l’évolution du SRADDET sur un nombre limité de sujets : gestion économe de l’espace et lutte contre l’artificialisation des sols, logistique, prévention et gestion des déchets. Ces modifications seront opérées dans le cadre d’un dialogue étroit avec les collectivités et organismes concernés, notamment les groupements de collectivités, dans le calendrier contraint fixé par la loi.

Création de l’association Way4space

Face aux défis de la filière spatiale, aux enjeux d’indépendance stratégique pour la France et l’Europe et au regard des compétences de son territoire, la Nouvelle-Aquitaine fait le pari du spatial en soutenant sa transformation. Way4Space émane de cette volonté. Il s’agit d’un lieu d’innovation unique et inspirant, qui regroupe partenaires publics et privés décidés à s’engager pour ouvrir et tracer ensemble de nouvelles voies pour l’Espace. Collectif, innovation et projets sont les piliers de ce premier centre européen d’innovation et d’inspiration, destiné à accélérer le déploiement de nouveaux usages et produits spatiaux.
Way4Space a pour vocation d’être à la fois :

  • un centre d’inspiration : lieu de réflexion et d’émergence d’idées,
  • un hub d’expérimentation de concepts disruptifs et de diversification avec une méthodologie agile dédiée pour accélérer les projets spatiaux, 
  • des évènements, colloques, etc. pour valoriser la filière et le territoire.

Il fédère les acteurs du monde économique, de la recherche et institutionnel à l’échelle régionale, nationale et européenne avec la triple ambition répondre à la concurrence internationale, susciter des synergies et obtenir une visibilité stratégique.
 

Revoir le direct - Lundi 13 décembre 2021

Revoir le direct - Mardi 14 décembre 2021

Télécharger le relevé de décisions de la séance plénière

À lire aussi
La Région poursuit son engagement pour les milieux forestiers

La Région poursuit son engagement pour les milieux forestiers

  • #Bois et forêt
  • #Environnement
  • #Particulier
Référents jeunesse, votre contact avec la Région Nouvelle-Aquitaine

Référents jeunesse, votre contact avec la Région Nouvelle-Aquitaine

  • #Lycées
  • #Accompagnement scolaire
  • #Lycéen
Lycéens, apprentis : grande enquête restauration scolaire
9 déc 28 jan
Nouvelle-Aquitaine

Lycéens, apprentis : grande enquête restauration scolaire

  • #Lycées
  • #Environnement
  • #Lycéen
Felletin au cœur de l'Ecole régionale du patrimoine

Felletin au cœur de l'Ecole régionale du patrimoine

  • #Formation professionnelle
  • #Éducation et formation
  • #Apprenti
Se former pour trouver un emploi

Se former pour trouver un emploi

  • #Formation professionnelle
  • #Apprenti
  • #Lycéen
Aquitec 2022 - Bordeaux
4 fév 6 fév
PARC DES EXPOSITIONS DE BORDEAUX LAC

Aquitec 2022 - Bordeaux

  • #Orientation
  • #Éducation et formation
  • #Apprenti
La Région poursuit son engagement pour les milieux forestiers

La Région poursuit son engagement pour les milieux forestiers

  • #Bois et forêt
  • #Environnement
  • #Particulier
Référents jeunesse, votre contact avec la Région Nouvelle-Aquitaine

Référents jeunesse, votre contact avec la Région Nouvelle-Aquitaine

  • #Lycées
  • #Accompagnement scolaire
  • #Lycéen
Lycéens, apprentis : grande enquête restauration scolaire
9 déc 28 jan
Nouvelle-Aquitaine

Lycéens, apprentis : grande enquête restauration scolaire

  • #Lycées
  • #Environnement
  • #Lycéen
Felletin au cœur de l'Ecole régionale du patrimoine

Felletin au cœur de l'Ecole régionale du patrimoine

  • #Formation professionnelle
  • #Éducation et formation
  • #Apprenti
Se former pour trouver un emploi

Se former pour trouver un emploi

  • #Formation professionnelle
  • #Apprenti
  • #Lycéen
Aquitec 2022 - Bordeaux
4 fév 6 fév
PARC DES EXPOSITIONS DE BORDEAUX LAC

Aquitec 2022 - Bordeaux

  • #Orientation
  • #Éducation et formation
  • #Apprenti

Les coordonnées de la Région

Région Nouvelle-Aquitaine
Hôtel de Région 14, Rue François de Sourdis CS 81383 33077 Bordeaux Cedex 05 57 57 80 00
Région Nouvelle-Aquitaine
Maison de Poitiers 15, rue de l'Ancienne Comédie CS 70575 86021 Poitiers Cedex 05 49 55 77 00
Région Nouvelle-Aquitaine
Maison de Limoges 27, boulevard de la Corderie CS 3116 87031 Limoges Cedex 1 05 55 45 19 00