Aller au contenu principal
  1. Développements numériques

Développements numériques

La Région soutient une politique de développement numérique ambitieuse au travers de programmes et dispositifs visant notamment l’accès à des réseaux en fibre optique compétitifs, le développement d’usages numériques performants et la mise à disposition de services innovants au bénéfice de tous : territoires, entreprises et citoyens.

Sommaire
  1. La fibre optique bientôt à votre porte !
  2. Une volonté forte de couvrir tout le territoire
  3. Un financement partenarial et complémentaire
  4. Les tiers-lieux, une autre idée du travail !
  5. Anticiper la santé de demain grâce au numérique
  6. Innovation numérique : une aide au prototypage
  7. Transformation numérique : aider les entreprises à passer le cap

La Région considère ce secteur d’activité comme un facteur de compétitivité pour les territoires et pour l’emploi à court, moyen et long termes et accompagne les acteurs dans divers domaines : co-construction d’un réseau public en fibre optique pour apporter le très haut débit au plus près des territoires, création d’activités durables et d’emplois, soutien à l’innovation et à l’émergence de nouveaux services…

La fibre optique bientôt à votre porte !

Après une délibération commune aux 3 ex-Régions en juin 2015, la Région passe à l’action et engage 229 millions d’euros dans la fibre optique sur 5 ans. Objectif : un réseau public de 600 000 prises à l’abonné d’ici 2020. L’aménagement équilibré de notre territoire par le très haut débit favorisera le développement économique et l’attractivité de notre région et permettra d’anticiper les usages et les services de demain : espaces de coworking, e-santé, e-éducation, Usine du futur, e-tourisme, commerce connecté, transports intelligents…

Les nouveaux usages et les nouvelles applications du numérique (objets connectés, réseaux intelligents, informatique de santé, économies du bien vieillir...) génèrent des besoins en débit plus importants et plus fiables, aussi bien pour les particuliers, les entreprises et les professionnels (TPE, PME, ETI, indépendants, agriculteurs, médecins…) que pour l’ensemble des acteurs du territoire (établissements de formation, maisons de santé…).

Au niveau régional, l’action privée sur le THD représente moins de 38 % de la population concentrée sur 9 % du territoire, leur priorité de développement portant sur les zones d’habitat dense, donc urbain.

Pour ces raisons, l’intervention régionale est indispensable pour réduire les inégalités numériques du territoire, couvrir les zones non desservies par les opérateurs privés et raccorder le plus de foyers possibles à la fibre optique. La Région Nouvelle Aquitaine met donc en place une politique ambitieuse et innovante en la matière.

Une volonté forte de couvrir tout le territoire

« Nous ne pouvons pas laisser se développer un aménagement du territoire à deux vitesses. Je souhaite que tout le territoire d’ALPC bénéficie d’un même niveau de service. »

Alain Rousset, Le Populaire du Centre, janvier 2016.

L’objectif d’une couverture du territoire en très haut débit est un engagement fort de la Région et de son Président. Il s’agit de doter la région d’infrastructures numériques de pointe pour favoriser la compétitivité et l’innovation des entreprises et un accès à des services à haute valeur ajoutée pour le plus grand nombre en tous points du territoire.

Pour y parvenir, la Région engage d’ores et déjà sur 5 ans 229 millions d’euros pour financer 600 000 prises de fibre optique à l’abonné.

Par ailleurs, la collectivité soutiendra également des opérations de montée en débit sur l’ADSL, lorsqu’elles seront réalisées en tant qu’étape vers le raccordement de tous les foyers en fibre optique.

Un financement partenarial et complémentaire

Le coût total sur 5 ans s’élève à 1 200 millions d’euros.

La Région prend part à cet investissement par l’intermédiaire de la SPL Aquitaine THD, Société Publique Locale qui commercialisera et exploitera les nouvelles infrastructures.

Le positionnement stratégique de la Région auprès des autres collectivités est celui d’un acteur public investisseur et aménageur numérique, ce qui en fait un modèle inédit à plusieurs niveaux : organisationnel, de gouvernance et financier.

Les tiers-lieux, une autre idée du travail !

Exemple d’un tiers-lieux à Bayonne © ©Jérôme Bellon Peps Images

Le développement des réseaux permet d’amplifier les usages, comme le travail à distance, avec des outils et services numériques performants, notamment dans des espaces de travail partagé et collaboratif, les tiers-lieux.

La Région Nouvelle-Aquitaine se mobilise en faveur des tiers-lieux pour mieux répondre aux besoins nouveaux d’une population mobile en milieux rural et péri-urbain. Elle poursuit ainsi le travail déjà engagé par les 3 anciennes Régions depuis plusieurs années en mettant en place l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) « Tiers-Lieux ».

L’AMI a pour objectifs :

  • aide à la création ou au développement de tiers-lieux sur l’ensemble du territoire de la Région, modulée en fonction de la fragilité des territoires ;
  • soutien à des projets de dimension infrarégionale ou régionale visant à structurer et promouvoir les offres locales de tiers-lieux et ainsi contribuer à la transition numérique et à la modernisation de l’organisation du travail des entreprises, indépendants, PME, associations…

A qui s’adresse cet AMI ? Associations, entrepreneurs, collectivités territoriales, structures de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS), organisations publiques et d’intérêt public. Cet AMI est ouvert jusqu’au 1er octobre 2018.

Pour candidater, retrouvez l’AMI

Plus d’info sur les tiers-lieux

Destinés aux entrepreneurs, indépendants, salariés télétravailleurs, associations… ces espaces proposent aux professionnels un mode de travail alternatif : partager un même lieu, travailler dans un environnement convivial et trouver des collaborateurs, du matériel et des services mais aussi souvent, favoriser les projets communs, la transdisciplinarité…

Exemples de tiers-lieux

spaces de coworking, fablabs, ateliers partagés, mais aussi des espaces hybrides associant coworking et maison de services publics, espaces artistique ou culturel, espaces publics numériques, pépinières, centres de formation à distance…

Carte Tiers-Lieux

Voir en plein écran

Anticiper la santé de demain grâce au numérique

La région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes est une des régions les plus âgées en France : la santé est donc un axe majeur de sa politique. Généraliser les collaborations médicales et médico-sociales et équiper la région en solutions numériques pour développer la e-santé est indispensable

En couvrant le plus possible le territoire en fibre optique, la Région souhaite favoriser l’accès aux soins de tous sur les territoires : réduire les distances pour permettre un accès de proximité aux soins spécialisés, faciliter le travail des professionnels de santé, améliorer l’organisation des professionnels dans la prise en charge des patients, renforcer l’attrait de la médecine en équipe et en zones rurales….

Il s’agit d’anticiper et préparer la santé du futur : renforcer les compétences des soignants de proximité en disposant d’expertises par la télémédecine (téléconsultations, téléexpertises, téléassistance…), et en utilisant les outils du futur (objets connectés, e-learning…) pour devenir le « laboratoire de la santé du futur ». En avril 2016, la Région a lancé un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) « eSanté ». Cet AMI a pour objectifs d’accompagner les professionnels de santé dans le déploiement des usages numériques collaboratifs et de soutenir des sites pilotes de télémédecine.

A qui s’adresse cet AMI ? Les organismes implantés dans la région qui associent des professionnels de santé et ont pour objet la réalisation, la coordination et le suivi de soins au sein d’un territoire. Ex : réseaux de soins, établissements de santé, pôles de santé, SISA – Sociétés Interprofessionnelles de Soins Ambulatoires…

Cet AMI est ouvert jusqu’au 31 décembre 2017. Pour candidater, retrouvez l’AMI ici

Innovation numérique : une aide au prototypage

Le numérique est devenu un sujet majeur d'anticipation de nouveaux produits qui seront utilisés pour faciliter notre quotidien. Il est donc  indispensable de proposer aux innovateurs un cadre propice leur permettant de réaliser rapidement des prototypes pour des mises sur le marché concrètes.

Le prototypage est décisif pour les jeunes pousses du numérique, porteuses de projets insuffisamment dotés en propre de moyens initiaux et/ou d’expertises spécifiques. Il leur permet de renforcer la crédibilité de leur action, en disposant rapidement d’outils d’analyse, de test et ou de démonstration. Il permet de démontrer la pertinence d’un service numérique ou de mobiliser des compétences extérieures (juridiques, ingénierie financière, design ergonomie) nécessaires au bon positionnement sur le marché du futur produit.

Dans la dynamique de « Région Startup », l’appel à projets « Prototypes numériques », aujourd'hui clôt, a suscité l'intérêt de 160 porteurs de projets. Il vise à soutenir les initiatives incluant le développement de technologies, services ou produits numériques innovants mais aussi les projets de startups nécessitant la production d’un prototype validé avant mise sur le marché.

Avec cette aide au prototypage, la Région amorce son travail sur le Schéma Régional de Développement Economique, d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII) : accompagner la mutation des secteurs traditionnels, se positionner sur les secteurs d’avenir par la création d’activités innovantes, impulser la création d’emplois pérennes, faire de la région un territoire attractif pour les startups.

A qui s’adresse cet appel à projets ? Entreprises (TPE, PME), associations, collectivités, établissements de recherche, établissements publics au travers de partenariats avec des entreprises.

Qu’est-ce qu’un prototypage numérique ? Par exemple : la version bêta opérationnelle d’un jeu numérique pédagogique pour former les professionnels de santé, une serrure connectée, une application mobile pour optimiser les trajets…

Transformation numérique : aider les entreprises à passer le cap

Avec l’arrivée du numérique, les entreprises se développent dans un environnement en constante évolution : les produits et les services se dématérialisent, leurs clients sont de plus en plus connectés. De nouveaux modèles économiques apparaissent, comme l’économie collaborative. Cependant certaines entreprises ont du mal à faire face à ces évolutions et prennent du retard dans l’utilisation du numérique : difficultés organisationnelles, manque de compétences dédiées en interne ou d’implication des dirigeants…

Pourtant les bénéfices du numérique dans l’entreprise sont bien connus : meilleure connaissance des clients, organisation innovante, meilleure circulation des informations pour un travail collaboratif, plus grande implication des salariés en étant force de proposition pour apporter des solutions nouvelles…

L’intégration du numérique au sein des entreprises doit se faire au profit de la qualité, de la productivité et de l’amélioration des conditions de travail.

C’est dans ce contexte que la Région propose un dispositif d’aide directe aux entreprises : le chèque de transformation numérique. Il vise à accompagner et inciter les dirigeants d’entreprises, tous secteurs d’activités confondus, à entamer ou accélérer des actions de transformation numérique.