Aller au contenu principal
  1. Construisons ensemble
Attractivité © Paul Robin

Ensemble, imaginons la Nouvelle-Aquitaine

Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine, lance une vaste concertation avec tous les acteurs régionaux en lien avec l’attractivité de notre nouveau territoire. L’ambition est de bâtir une stratégie d’attractivité transversale et partagée par tous afin de faire rayonner la plus grande région de France dans le monde entier.

Sommaire
  1. Quelle stratégie d’attractivité pour notre territoire ?
  2. Première étape : établir un diagnostic d'attractivité
  3. Deuxième étape : définir une stratégie d'attractivité

Quelle stratégie d’attractivité pour notre territoire ?

Cette dynamique est portée par des élus régionaux et par une équipe projet qui a pour mission d’accompagner les grands acteurs du territoire, publics et privés, représentants des domaines variés tels que l’économie, le tourisme, l’agroalimentaire, le sport, la culture…  afin d’élaborer ensemble la future stratégie régionale d’attractivité.

Notre objectif ? Mobiliser et rassembler les forces vives de Nouvelle-Aquitaine autour d’un projet fédérateur, respectueux des identités locales et des politiques menées par les territoires. Nous souhaitons une forte mobilisation autour de ce projet car chaque acteur doit prendre conscience du rôle qu’il a à jouer collectivement pour que le territoire prenne du sens.

En mutualisant nos ressources et nos savoir-faire, nous améliorerons notre image, notre notoriété, et surtout notre capacité à démultiplier nos actions de promotion touristique et économique en France et à l’international.

Alors vous aussi, participez à la construction de notre Région Nouvelle-Aquitaine.

Les objectifs de la démarche

  • Développer l’image et la notoriété de la région pour donner envie de Nouvelle-Aquitaine.
  • Attirer des touristes, des entreprises, des habitants, des talents et garder ceux déjà présents.
  • Mettre en réseaux le territoire et fédérer ses acteurs.
  • Rayonner à l’international pour ouvrir de nouveaux marchés.
  • Promouvoir les entreprises d’excellence et leurs produits.
  • Valoriser les territoires en mettant en avant leurs atouts.

Première étape : établir un diagnostic d'attractivité

1. le portrait de territoire

Afin de nourrir et définir la nouvelle stratégie d’attractivité de la Région, un portrait de territoire a été réalisé à la fin de l’année 2016.

Cette étude identitaire fait émerger les fondements et les valeurs communes de notre territoire recomposé, en cherchant dans les trois entités ex-régionales, les dénominateurs communs, les composantes identitaires partagées, les valeurs pouvant faire socle à une stratégie commune, dans lesquels une majorité pourra se reconnaitre, sans que les différences et les spécificités ne soient niées.

2. Les enquêtes publiques

Entre juin et juillet 2017, la Région a consulté ses habitants et des visiteurs par l’intermédiaire d’une grande enquête publique en ligne.

  • ACTEURS & HABITANTS

Enquête « habitants » pour mesurer leurs perceptions du territoire et d’identifier leurs attentes et les actions prioritaires qu’ils souhaiteraient voir mises en œuvre. Véritable succès : plus de 7500 répondants.

  • CLIENTÈLES

Enquête « visiteurs » pour identifier des axes porteurs de communication et mesurer leurs perceptions du territoire par rapport à celles des habitants. Plus de 1300 répondants.

3. Etude de l’existant

Analyse documentaire : capitaliser sur l’ensemble des travaux réalisés dans le cadre de la fusion des régions. Les travaux s’appuieront également sur les réflexions menées dans le cadre de l’élaboration des schémas régionaux comme le SDREII (économie), le SRDTL (tourisme), le SRADDET (aménagement), le SRERSI (enseignement supérieur)...

4. Analyse de notoriété des marques de territoire

  • Mesurer la notoriété (rayonnement) d’un territoire en le comparant à d’autres vise à améliorer la connaissance et le positionnement des territoires les uns par rapport aux autres, à mieux appréhender la concurrence, les performances et les complémentarités territoriales, à mieux comprendre les sujets qui font sens pour les internautes.
  • Analyses à partir de la mesure de la fréquence de frappe de mots et expressions dans les moteurs de recherche.

5. Les « attractiv’labs »

  • Une réflexion partagée : mise en place de groupes de travail sur les territoires

Pas de stratégie d’attractivité sans écoute et implication des forces vives de notre territoire ! Cette démarche participative va permettre de rassembler et d’échanger avec les forces vives et les habitants afin de donner la parole à tous les territoires.

12 groupes de travail réuniront plus de 200 acteurs du territoire pour apporter des idées innovantes et imaginer la Nouvelle-Aquitaine de demain. Ils sont composés d’acteurs publics et privés de proximité qui pourront exprimer leurs perceptions et leurs attentes, mettant ainsi en lumière les enjeux, besoins et problématiques liés à chaque territoire.

Il s’agit de mobiliser les acteurs socio-économiques et talents, jeunes, pépites, qui font et pensent la région dans leurs activités.

L’objectif est de challenger le diagnostic d’attractivité pour faire émerger des enjeux partagés et de faire éclore de nouvelles idées au service de l’attractivité du territoire.

De mai à septembre 2018 : Bordeaux / Mont de Marsan / Marmande / Pau / Périgueux / Poitiers / Angoulême / Niort / La Rochelle / Limoges / Brive / Guéret

Deuxième étape : définir une stratégie d'attractivité

Ce diagnostic servira de socle pour définir collectivement quelle stratégie d’attractivité la Région Nouvelle-Aquitaine doit mettre en place avec ses territoires.

Ensemble, construisons la Nouvelle-Aquitaine...

Dès la fin de cette phase de consultation, un comité stratégique d’attractivité sera composé avec tous les acteurs qui se sont engagés activement dans la démarche. Il aura pour mission de définir un plan d’actions partagé par les membres du comité, les têtes de réseaux et les filières souhaitant s’engager dans la démarche. Une plateforme de marque sera constituée afin de permettre à chacun d’utiliser une boite à outils collective afin de parler d’une seule voix, mais tout en préservant les identités de chacun.