Aller au contenu principal
  1. Pour mener une politique ambitieuse de réduction de la consommation foncière,...
Header listes ©

Communiqué de presse

S'abonner aux communiqués de presse

Pour mener une politique ambitieuse de réduction de la consommation foncière, la Région Nouvelle-Aquitaine mise sur la résorption des friches

Communiqué de presse

Lundi 18 novembre 2019


Pour mener une politique ambitieuse de réduction de la consommation foncière, la Région Nouvelle-Aquitaine mise sur la résorption des friches


Entre 2009 et 2015, près de 30 000 ha, soit 300 km2, soit deux fois la superficie du bassin d'Arcachon, ont été consommés.

Pour faire face à l'enjeu de réduction de l'étalement urbain, la stratégie foncière régionale votée le 25 juin 2018, puis le projet de Sraddet voté le 6 mai 2019, et enfin Néo Terra, la feuille de route régionale dédiée à la transition énergétique et écologique, votée le 9 juillet 2019, actent la volonté de la Région Nouvelle-Aquitaine d'engager une politique ambitieuse de réduction de la consommation foncière.

La Région propose de réduire de 50 % le rythme de la consommation foncière sur le territoire régional à l'horizon 2030. L'objectif est de penser un modèle de développement plus économe en foncier. La résorption des friches est un des leviers d'actions majeurs.

Ces friches constituent un gisement foncier, la reconquête de ces espaces répond à des enjeux de :

Lors de la commission permanente de ce lundi 18 novembre, la Région devrait voter les premiers éléments de la politique de résorption des friches :

  1. L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) organise un appel à projet annuel sur la dépollution de friches. Cet appel à projet contribue à financer en moyenne un projet néo-aquitain par an. La Région s'adosse à cet appel à projet pour retenir des projets supplémentaires, dans la limite du budget de 1 200 000 euros alloué à cette opération, soit trois à cinq projets de dépollution de friches.

La Région Nouvelle-Aquitaine est la seule Région à avoir monté un partenariat de ce type avec l'Ademe.

  1. Dès 2020, la Région ambitionne de pouvoir mettre en place son propre dispositif via un partenariat fort avec les opérateurs fonciers (Établissements publics fonciers du territoire et Sociétés d'aménagement foncier et d'établissement rural (Safer) visant à créer un fonds d'intervention sur les friches, qu'elles soient polluées ou non, de 900 000 euros en 2019, puis abondé chaque année. Le fonds "Friches" offrira un effet-levier majeur aux collectivités ayant un projet de résorption de friche présentant un fort déficit foncier ;
  2. Enfin, en vue de s'attaquer également aux friches de petites tailles, la Région va soutenir une expérimentation de la Safer sur la résorption des biens sans maîtres sur quelques communes des territoires PNR Périgord Limousin, Grand Bergeracois et Grand Cognac pour un montant de 10 000 euros.

Au total, un budget de 2 110 000 euros devrait être alloué pour des actions de mise en œuvre immédiate.

En parallèle, afin de pourvoir qualifier et quantifier les friches de notre Région, un recensement des friches va être réalisé auprès de la totalité des intercommunalités de Nouvelle-Aquitaine.

C'est dans ce contexte que se réunira le mardi 19 novembre prochain, à l'Hôtel de Région à Bordeaux (salle Jacques-Chaban-Delmas),  le club "Observation et stratégie foncière" animé par la Région Nouvelle-Aquitaine, pour une journée de travail réunissant 150 acteurs d'horizons très variés (collectivités, universités, agences d'urbanisme, services de l'État) autour du thème "De l'ambition pour nos friches !".

Au cours de cet événement, Laurence Rouède, conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine déléguée à l'Urbanisme et au Foncier, annoncera la thématique retenue pour le prochain appel à projet annuel sur l'innovation foncière, afin d'accompagner les initiatives de tout acteur concourant à la sobriété foncière, dans un logique de réduction de l'imperméabilisation et de préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers. En 2019, six dossiers avaient été soutenus sur le thème de la double utilisation du foncier.


Déroulé de la journée :


9h30 : accueil café ;

10 heures : introduction par Laurence Rouède, conseillère régionale déléguée à l'Urbanisme et au Foncier ;

10h40-11h25 : préambule par Sylvain Brillet, directeur de l'EPF Nouvelle-Aquitaine ;

11h25-12h30 : deux territoires face à leurs friches : La Rochelle et Surgères ;

14 h-15 h : "Visez une dépollution qualitative : les techniques, les acteurs et les financements ; témoignages : appel à projet de l'Ademe "Travaux de dépollution pour la reconversion de friches polluées" en partenariat avec la Région Nouvelle-Aquitaine ; dépollution écologique sur la Zac du Pont-Rouge de Cenon - Aquitanis ;

15 h-16 h : re-mobiliser les biens sans maîtres au service d'un projet de territoire - Safer Nouvelle-Aquitaine, EPFL Pays Basque ;

16h10-16h20 : restitution générale ... surprenante et inspirante ;

16h20-16h40 : conclusion par Laurence Rouède.


Contact presse :

Rachid Belhadj

05 57 57 02 75 & presse@nouvelle-aquitaine.fr

CP-ConsommationFonciere-Friches-19112019 (PDF)
3610088