Aller au contenu principal
  1. Naissance d'un « GIEC Biodiversité » néo-aquitain

Naissance d'un « GIEC Biodiversité » néo-aquitain

Face aux enjeux en matière de biodiversité, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine initie la mise en place d'un GIEC biodiversité régional, déclinaison de l'IPBES - Plateforme Intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les Services ecosystémiques - regroupant potentiellement une centaine de scientifiques de renom.

Bordeaux

27 janv. 2017
- 9h00 à 18h00  Bordeaux, France

La biodiversité constitue en effet une priorité politique le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine qui couvre 1/8 du territoire national. La biodiversité, du fait de son érosion alarmante, mais aussi de son rôle capital pour les sociétés humaines à travers le fonctionnement des écosystèmes dans lesquelles nos sociétés puisent l'essentiel de leurs ressources, est un enjeu majeur du 21ème siècle, au même titre que le climat, mais elle ne bénéficie pas du même intérêt que ce dernier.

Cette initiative a notamment pour objectif d'évaluer les conséquences de l'érosion du vivant sur tous les domaines de la société humaine, en abordant les thèmes de la santé, l'agriculture, l'industrie...

Le lancement de ce "GIEC" Biodiversité néo-aquitain pourrait servir de préfiguration pour un échelon national voire international.

La démarche sera présentée vendredi 27 janvier à 10h à l'Hôtel de Région à Bordeaux, en présence d'Alain Rousset, président du Conseil régional et de scientifiques de premier plan engagés dans le projet.

  • Vincent Bretagnolle, coordinateur du projet et directeur de recherche au CNRS de Chizé (79), spécialisé en écologie comportementale et conservation des espèces menacées,
  • Paul Leadley, membre de l'IPBES - Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité, Université Paris-Sud / CNRS / AgroParisTech,
  • Bernard Chevassus-au-Louis, membre du CSPNB - Conseil Scientifique du Patrimoine Naturel et de la Biodiversité, ancien directeur général de l'INRA (Institut National de la Recherche Agronomique), il a aussi participé à la préfiguration de l'Agence Française pour la Biodiversité,
  • Sandra Lavorel, directrice de recherche au CNRS et membre de l'académie des sciences, spécialisée en écologie fonctionnelle,
  • Laurent Mermet, professeur en sciences de gestion à AgroParisTech et membre du CESCO (Centre des sciences de la conservation, Muséum - CNRS),
  • Bruno Latour, sociologue, anthropologue et philosophe des sciences à Sciences Po Paris.