Aller au contenu principal
  1. La déferlante surf
Surfez les vagues landaises © Guillaume Berthillier

La déferlante surf

Après le rugby et le football, le musée d’Aquitaine propose une réflexion sur le phénomène mondial du surf, qui a pénétré l’Europe par l’Aquitaine à la fin des années 1950. La Région soutien la programmation de cette exposition à découvrir jusqu’au 5 janvier à Bordeaux. 

19 juin 2019 - 0h00
05 janv. 2020 - 23h59

Abordé dans ses dimensions culturelles, économiques, sportives et environnementales, ce tour d’horizon de la culture surf est illustré par plus de 500 pièces provenant de collections publiques et privées, dont principalement la collection de Gérard Decoster. Tout au long d’un parcours de 800 m², vous pourrez retrouver de nombreuses planches ou objets divers (affiches, vêtements, photographies, etc.) qui côtoient des œuvres d’artistes contemporains à deux pas du tiki-bar et des cabanes de plage. Une plongée à la découverte de la culture surf, depuis ses origines jusqu’à nos jours !

Parmi les temps forts de l’exposition

  • Surfin’ Publicité - Jeudi 14 novembre, 18 heures
    Projection. Films publicitaires.

Les fondateurs de l’agence Le Vestiaire proposent de découvrir une sélection des meilleurs spots de la planète sans bouger de Bordeaux. Shapée pour l’occasion, cette sélection promet une bonne session de culture publicitaire.

  • Agir pour la protection des océans - Mardi 19 novembre, 18 heures
    Table ronde avec Y. Leymarie (Surfrider Foundation Europe), A. Le Bougnec et S. Mauriac (Water Family), P. Maupin (Greenpeace).

À l’échelle mondiale, on estime à 8 millions de tonnes le nombre de déchets qui finissent dans la mer tous les jours. Quelles solutions existent aujourd’hui pour préserver la biodiversité marine des effets du changement climatique et de la pression démographique ?

  • La culture surf en haut de la vague - Jeudi 28 et vendredi 29 novembre, 9 heures
    Colloque coordonné par J. Swartwood, professeur associé à l’Ecole Polytechnique, Paris.

Ce colloque mettra en lumière la culture surf dans toute sa pluralité : des universitaires et acteurs du secteur participeront à des sessions d’échanges sur les différentes représentations du surf (cinéma, musique, bande dessinée, littérature, histoire, sociologie) et à des discussions autour de ce sport unique d’origine polynésienne.

  • The Endless Summer - Jeudi 28 novembre, 18 h 30
    Cinéma. Film documentaire de B. Brown, 1966, 95 min.

Avec ce grand classique des films surf, (re)découvrez l’histoire de Robert August et Mike Hynson, deux jeunes surfeurs californiens qui, munis de leur planche de surf, vont se rendre aux quatre coins du monde à la recherche de la vague parfaite.

  • Innovation et surf : l’évolution des produits, de la pratique et des marques de glisse -  Mercredi 4 décembre, 9 h 30
    Workshop EuroSIMA.

La filière économique des « sports de glisse » s’est développée en Europe depuis le début des années 80, avec l’arrivée sur la côte basco-landaise des principales marques internationales de surf. Depuis, celles-ci sont devenues de véritables emblèmes du dynamisme du Sud-Ouest : une aventure sans cesse renouvelée par des innovations qui ont permis la démocratisation et l’évolution de la pratique. Lors de ce workshop, EuroSIMA proposera d’échanger, avec les acteurs incontournables de la filière surf, sur les enjeux relevés par les marques qui ont su innover pour s’adapter, tout en préservant leurs valeurs et le style de vie des pratiquants en Aquitaine et en Europe.

 

  • Shaka, en présence de Mathieu Crépel - Dimanche 15 décembre, 15 h 30
    Film documentaire de M. Le Faucheur, 2018, 90 min.

Entre océans et montagnes, voici l’aventure unique du champion du monde de snowboard Mathieu Crépel. Une raison de partir découvrir le monde, accomplir ses rêves qui se transforment parfois en véritables exploits... Filmé et raconté par son ami d’enfance, Mathieu se lance le défi de surfer la mythique vague de Jaws à Hawaï, un récit intimiste sur fond de feel-good movie. Une déferlante. Shaka !
Projection suivie d’une rencontre avec Mathieu Crépel.

 

Plus d'informations sur le site du Musée d'Aquitaine