Aller au contenu principal
  1. La 5e Semaine des Afriques
Exil urbain © Exil urbain

La 5e Semaine des Afriques

Cette 5e édition explore les Afriques urbaines. La ville africaine comme fabrique de nouveaux imaginaires et lieu de toutes les créativités : culturelle, artistique et économique. Expos, films, spectacles, conférences, ateliers...

Bordeaux et principalement l'agglomération bordelaise

24 janv. 2020 - 18h00
31 janv. 2020 - 20h00
Affiche Semaine des Afriques 2020
Affiche Semaine des Afriques 2020 © Institut des Afriques

L’Afrique urbaine est en pleine explosion. 40% des africains sont des urbains. 52 villes africaines comptent plus d’un million d’habitants. La population urbaine s’y monte à près de 500 millions de personnes. Elle sera de l’ordre d’un milliard en 2040. La Semaine des Afriques, proposée par l’Institut des Afriques et soutenue par la Région Nouvelle-Aquitaine, invite à une exploration de tous les aspects de ce phénomène hors norme : politique, économique, social, sanitaire, sécuritaire, écologique… c’est aussi dans les villes que s’inventent de nouveaux imaginaires  africains et « que se déploient les trésors de créativité économique, culturelle, artistique qui  font du continent africain un laboratoire de la globalisation et un exportateur de modernité » explique le programme de cette semaine.

Les essentiels du programme

Oumar Sylla et Sina Schlimmer, évoluant au sein d’ONU-Habitat, seront les invités d’honneur de cette 5ème conférence d’ouverture de la Semaine des Afriques au Cinéma Utopia (Bordeaux). La conférence sera suivie de la projection du film Les Fleurs du Bitume de Karine Morales et Caroline Péricard, en présence d’une des réalisatrices.

Lieu de vie et de partage, la rue d’Afrique se caractérise par un vrombissement permanent du matin jusqu’à la nuit, un apparent et impressionnant chaos des sens tous réunis. En hommage à Sony Labou Tansi et la poétique de ses symboles, la 5e Semaine des Afriques propose de débaptiser pour un jour la rue Paul Bert et lui donner celui de La Rue des Mouches, accueillant diverses manifestations. Avec le réseau Paul Bert, centre social et culturel.

Une soirée au Rocher de Palmer (Cenon) placée sous le signe de la musique urbaine. Retrouvez l’exposition de Tentacule Records autour des rappeurs burkinabé Art Melody et Joey le Soldat. Le vernissage sera suivi de Roots Urban, création musicale polyphonique portée par Sthyk Balossa au sein de la compagnie Visions croisées.

La librairie du Contretemps (Bègles) accueille Jacques Houégbè, auteur béninois de polar et lauréat de la résidence Afriques-Haïti 2020, portée par l’ALCA et l’IdAf. Une occasion d’échanger sur son parcours d’auteur, de vie et son penchant pour le genre du polar. La discussion sera animée par l’autrice Ysiaka Anam.
 

Les indépendances africaines sont à l’honneur de cette soirée de clôture de la 5e Semaine des Afriques au musée d’Aquitaine (Bordeaux). Une soirée cinématographique, musicale et festive autour du film documentaire Independance Cha Cha, d’Isabelle Christiaens et Jean-François Bastin, et des souvenirs de rumba congolaise d’Emile Biayenda, fondateur des Tambours de Brazza, et de Christian Mousset, directeur et fondateur du festival Musiques Métisses.

Programme complet sur https://institutdesafriques.org