Aller au contenu principal
  1. 1ères Assises sahéliennes de la coopération décentralisée
Sahel © Wikimedia Commons

1ères Assises sahéliennes de la coopération décentralisée

Cette première édition a pour ambition de valoriser la coopération décentralisée comme processus de développement et de stabilisation des territoires sahéliens en mutualisant les moyens déjà déployés.
A cette occasion, Edmond Zida, président du Conseil régional du Plateau Central (Burkina Faso), région partenaire de la Nouvelle-Aquitaine, conduira une délégation en Nouvelle-Aquitaine. 

Palais des Congrès du Futuroscope - Poitiers

10 oct. 2019 - 9h00
11 oct. 2019 - 20h00

Le Département de la Vienne, en partenariat avec Cités Unies France, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, les associations nationales de collectivités des 5 pays du Sahel -­ Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad accueille les 1ères Assises Sahéliennes de la Coopération Décentralisée avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine.

Nées du souhait commun des collectivités sahéliennes et françaises de poursuivre et consolider les partenariats malgré un contexte sécuritaire qui rend de plus en plus difficiles les déplacements au Sahel, ces assises ont pour principaux objectifs de travailler à la construction d’une « Alliance des collectivités pour le Sahel » comme à la mutualisation et la mise à l’échelle de projets dans la zone sahélienne. Les associations et réseaux européens de collectivités sont associés à la démarche.

Quatre thématiques ont été retenues sous forme d’ateliers

  • Appui à la décentralisation et renforcement de la gouvernance
  • Éducation, formation, employabilité et mobilité des jeunes
  • Agriculture, développement rural et sécurité alimentaire
  • Énergie et climat.

Des conférences porteront sur les enjeux au Sahel, la décentralisation, sur les modalités de travail en zone de conflits et sur le Tchad.

Programme

Mercredi 9 octobre
17h00 -­ 21h00 : accueil et pré-­‐inscriptions

Jeudi 10 octobre :
8h00 : Accueil café
9h00 : Ouverture officielle des Assises
10h00 - 12h00 : Table ronde  Mise en perspective des enjeux au Sahel
12h00 -­ 12h30 : présentation des présidents et coordinateurs d’ateliers
12h30 ­‐ 14h00 : déjeuner buffet
14h ­‐ 16h : Ateliers -­ Des acteurs, des projets : mieux se connaître pour mieux travailler ensemble

  • Atelier 1 : Appui à la décentralisation et renforcement de la gouvernance

Point sur l’état de la décentralisation dans les différents pays sahéliens, présentation de dispositifs, projets et programmes d’appui à la décentralisation et au renforcement de la gouvernance

  • Atelier 2 : Formation, employabilité et mobilité des jeunes

Présentation d’initiatives innovantes et complémentaires portées par les collectivités pour la formation professionnelle et l’accès à l’emploi des jeunes du Sahel, la participation et l’engagement citoyen, la mobilité croisée dans le cadre des coopérations entre les collectivités sahéliennes et les collectivités françaises.

  • Atelier 3 : Agriculture, développement rural et sécurité alimentaire

Agro-­ industrie, agro- écologie ou agriculture villageoise : dans un contexte de désertification et de dégradation des terres, quel juste milieu pour assurer la sécurité alimentaire ?

  • Atelier 4 : Énergie et Climat

Echanges d’expériences sur des projets d’accès aux énergies renouvelables

16h-­18h30 : Échanges sur l’espace forum avec stands et expositions

Vendredi 11 octobre
8h00 Accueil café
9h00 - 10h00 : Focus sur le Tchad -­Présentation de la coopération Poitiers-­‐Moundou
10h00 - 12h00 : Ateliers Mutualiser, capitaliser : des méthodes et des outils pour aller plus loin

  • Atelier 1 : Appui à la décentralisation et renforcement de la gouvernance Partage de solutions et méthodologie pour la construction de projets
  • Atelier 2 : Formation, employabilité et mobilité des jeunes Identification des outils et méthodes pour renforcer la capacité des collectivités territoriales à agir
  • Atelier 3 : Agriculture, développement rural et sécurité alimentaire
  • Atelier 4 : Énergie et Climat Méthodologie pour construire des projets d’envergure

12h15 : Cérémonie de signature de conventions et d’anniversaires de coopérations
13h00-­‐14h30 : déjeuner buffet 
14h30 : Restitution des ateliers
15h00-­‐16h30 : Conférence Quelle évolution des pratiques pour travailler en zone d’insécurité ?
16h30 : clôture officielle
 

Une délégation Conseil régional du Plateau Central (Burkina Faso) en Nouvelle-Aquitaine

Le Président du Conseil régional du Plateau Central (Burkina Faso), M. Edmond ZIDA, conduira une délégation en Nouvelle-Aquitaine, du 7 au 13 octobre 2019, afin de

  • Participer, les 10 et 11 octobre 2019, aux Assises Sahéliennes de la Coopération de Poitiers ;
  • Définir un calendrier de mise en œuvre des actions structurantes du prochain programme triennal de coopération ;
  • Rencontrer les principaux partenaires techniques néo-aquitains de la coopération.

Au cours des Assises, M. Edmond ZIDA interviendra lors de l’atelier Énergie et Climat sur le plan Climat de la Région du Plateau central dont l’élaboration a été réalisée dans le cadre de la coopération.

En marge des Assises de la Coopération, la délégation travaillera avec la direction de la coopération à la mise en œuvre du nouveau programme triennal de coopération et du projet « Faso Energie Créative » soutenu par l’Agence Française de développement. 

La Coopération entre le Plateau central du Burkina Fasso et la Nouvelle-Aquitaine

Né de relations d'amitié qui se tissent entre les sociétés civiles limousines et de l'Oubritenga, un premier accord entre la Région Limousin et la Région du Plateau central est signé dans les années 80. Aujourd'hui, le 6e programme de coopération triennal entre la Région Nouvelle-Aquitaine et la Région du Plateau Central porte sur la période 2019-2021 avec 3 axes :

  • Accélérer le développement économique du territoire
  • Accompagner les politiques locales d'adaptation au changement climatique
  • Renforcer la gouvernance locale

Quelques réalisations :

  • 12 600 plants d'arbres d'essences locales mis en terre
  • 3 ouvrages modernes d'adduction d'eau potable, dont un à pompage solaire ont été réalisés
  • 7400 agriculteurs formés en techniques d'agro-écologie
  • 51 entreprises locales soutenues par la création d'une plateforme régionale de prêts à taux zéro, sans garanties, ce qui a conduit à la création de 87 emplois.
  • 2 jeunes burkinabés accueillis en Baccalauréat professionnel dans des établissements néo-aquitains