Aller au contenu principal
  1. Politique de la ville
Ville © Région Nouvelle-Aquitaine

Politique de la ville

Que fait la Région pour ses territoires les moins favorisés ? Comment se déploie sa stratégie de soutien aux quartiers et à leurs habitants ? Comment ceux-ci sont-ils identifiés ? Découvrez les nouveaux enjeux de la politique de la ville en Nouvelle-Aquitaine.

La politique de la ville, qu’est-ce que c’est ?

En visant la réduction des écarts de développement entre les quartiers défavorisés et leurs unités urbaines et l’amélioration des conditions de vie de leurs habitants, la politique de la ville contribue à relever les défis auxquels sont confrontées les villes d’aujourd’hui : défi de la cohésion urbaine et sociale, préservation de l’environnement, développement économique des territoires...
Elle concourt ainsi, comme le réaffirme la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014 dans son article 1er, au développement équilibré des territoires et à la production de la ville durable

Eléments contextuels

Dont les principales évolutions ont eu lieu ces dernières décennies ;

Malgré tout, force a été de constater que les écarts perdurent malgré une qualité de vie dans ces quartiers améliorée par des chantiers d’envergure.

-    Refonte de la géographie des quartiers prioritaires à partir d’un critère unique (le revenu par foyer)
-    Elaboration d’un contrat de ville à l’échelle intercommunal qui engage l’Etat et les collectivités territoriales mais également l’ensemble des acteurs du territoire
-    Co-construction avec les habitants avec notamment la mise en place de conseil citoyens dans les quartiers
-    Lancement d’un Nouveau Programme National de Rénovation Urbaine (NPNRU) pour la période 2014-2024

Quels sont les quartiers prioritaires identifiés en Nouvelle-Aquitaine ?

Les zones prioritaires en Nouvelle-Aquitaine concernent 81 quartiers situés principalement dans les agglomérations du territoire, soit 210 000 habitants (4% de la population régionale). Ils sont essentiellement caractérisés par la faiblesse du revenu par foyer (établi à 937 € par mois), mais également par un retard sur le plan des résultats scolaires, ou encore un taux de chômage plus élevé que la moyenne régionale, notamment chez les jeunes et les femmes.
Le fait marquant de cette nouvelle géographie prioritaire est l’apparition de quartiers de centre-ville dans les petites et moyennes villes, soulignant la problématique de paupérisation de ces centres urbains.

En savoir plus à travers une étude réalisée par l’INSEE, « Regards sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville en Nouvelle-Aquitaine ».

Carte Politique de la ville
Carte Politique de la ville © Région Nouvelle-Aquitaine

La mise en œuvre de la politique de la ville en Nouvelle-Aquitaine

Elle s’opère à travers :

  • 26 Contrats de ville (2015/2020) signés par l’ensemble des acteurs partenaires ;
  • Le NPNRU (Nouveau programme de renouvellement urbain), auquel l’Etat consacre 10 milliards d’euros. L’effort est particulièrement porté sur 20 quartiers en Nouvelle-Aquitaine (identifiés sur la carte ci-dessus).        
  • Un soutien des projets aux bénéfices des habitants des quartiers :

La Région propose un accompagnement autour de 5 axes d’intervention :

•    Soutien à l’activité économique : appui aux acteurs de l’aide à la création et au développement d’entreprises, aide à la structuration d’écosystèmes favorables à la création d’entreprises…
•    Développement de l’emploi : soutenir la prospection en emploi, encourager l’innovation dans l’insertion professionnelle, développer l’accès à la formation pour tous, et le parrainage.
•    Contribution à la réussite éducative : promotion de la découverte des métiers dès l’âge de 14 ans (parcours d’orientation, stages)…
•    Amélioration de la mobilité des habitants des quartiers 
•    Soutien aux actions portées par les associations dans les quartiers.

Europe
Europe © Union Europeene

Des fonds européens (FEDER et FSE) sont mobilisables au profit des quartiers prioritaires néo-aquitains au titre de la stratégie urbaine intégrée.
 

Exemples de projets concrétisés ou en cours

  • Restaurant d’insertion Le jardin pêcheur : Implanté dans le quartier en pleine expansion des Bassins à flot à Bordeaux, il emploie 30 personnes en insertion dont la moitié de travailleurs handicapés issus des quartiers.
  • WAB de Bergerac  : Cette société coopérative a pour projet social de fournir une aide aux TPE pour le passage au numérique notamment par le biais de formations, l’apprentissage ou la mise à disposition d’un espace de co-working pour les habitants du quartier.
  • Soutien à l’entreprenariat : la Région soutien le CitésLab à Pau et celui de la rive droite bordelaise à travers le GPV
  • Projet « des étoiles et des femmes » : Initié à l'origine par Alain Ducasse, ce programme permet à des femmes en difficulté d'insertion issues des « quartiers » de retrouver un emploi grâce à la cuisine. Pour cela elles préparent en un an un «CAP cuisine», la partie pratique de la formation étant réalisée dans de grands restaurants bordelais. La formation et l’accompagnement socioprofessionnel sont assurés par l’INFA de Gradignan.